Après avoir pointé du doigt (à juste titre) le prochain Assassin's Creed pour « incitation criminelle à la chasse à la baleine », c'est au géant japonais Square Enix que s'attaque maintenant l'association de défense des animaux PETA (People for the Ethical Treatment of Animals), en exigeant l'annulation pure et simple du reboot HD de Final Fantasy X, ainsi que la destruction de toutes les versions Playstation 2 commercialisées, sous prétexte que le jeu entier se résumerait à « une longue chasse à la baleine ».

 

 

Le combat contre Sin peut sembler être quelque chose tout droit sorti des livres de Fantasy, mais on a dit ça aussi de la chasse aux Gobelins et résultat, des Gobelins, il n'y en a presque plus, et ils sont tous terrés dans leur refuge de l'Assemblée Nationale. Contrairement aux idées reçues, ce n'est pas parce qu'elle vole et qu'elle tire des rayons lasers de l'espace qu'une baleine à moins le droit au respect que le modèle standard. C'est aussi un être vivant  avec un cœur qui bat, des émotions et des nageoires. La biodiversité est une chose magnifique, qu'il faut célébrer en tant que tel. Nous déplorons que les auteurs de ce Final Fantasy X aient choisi de nous la présenter comme une menace ou pire : comme un moyen facile de se faire des XP.

 

Plus grave encore, plusieurs autres cas de maltraitances envers des animaux (incluant coups d'épées, griffures, chutes de météorites et même... balles de water-polo !) auraient été constatés en cours de jeu :

 

Plus nous avançons dans notre expertise, et plus nous sommes consternés ! L'équipe de développement abrite sans conteste les esprits les plus pervers et les plus dérangés que nous ayons pu rencontrer depuis Cooking Mama et Super Mario 3DS. En effet, quel genre de monstre peut, par exemple, s'attaquer à un pauvre iguane innocent - une espèce protégée, rappelons-le ! - et lui coller DE SANG FROID des plumes multicolores et un ventilateur dans le dos ?On est en droit de se le demander. Quant au sort réservé aux poulets, n'en parlons pas : nous sommes ici à la limite de la xenopornographie.

 

 

 

L'UNESCO (United Nations Educational, Scientific and Cultural Organization) a, quant à elle, entamé une procédure d'enquête approfondie afin de déterminer si Tidus, le personnage principal du jeu, porte ses vêtements de son plein gré, ou si on l'y a obligé en menaçant sa famille.

 

Avilir à ce point un être humain, si peroxydé et superficiel soit-il, c'est une pratique barbare d'un autre âge - hors défilés de mode, s'entend. Nous devons déterminer au plus vite si ce Tidus est victime, ou complice de cette abomination, et prendre les mesure qui s'imposent.

 

Des charges lourdes, qui auraient pu porter un réel préjudice à l'éditeur japonais si Yoichi Wada, son président, ne s'était pas empressé de calmer les esprits :

 

Final Fantasy X HD ? (rires) Ah non mais on le sortira jamais, hein, celui-là ! C'est pour de faux ! Juste pour avoir une actu à nous et faire patienter les fans, quoi !

 

Dans ce contexte tendu, ce sont encore ceux de la licence phare d'Ubisoft qui sont le plus inquiets, car il se pourrait bien que ses créateurs renoncent à intégrer la très très attendue « chasse à la gallinette cendrée » dans leur prochain opus.

 

 

De bien tristes perpsectives pour les bons chasseurs.

 

 

Sources : Wapiti Magazine