Parce qu'avoir les mains carrées n'empêche pas d'avoir un cœur (carré aussi), le joueur aux appendices préhensiles éponymes a pris récemment sous son aile (car oui, il n'en a qu'une - voir note de bas de post) un jeune artiste en déshérence, de ces acteurs précoces trop vite propulsés sur le devant de la scène, et trop vite oubliés ensuite, sans avoir été préparés ni à l'ascension, ni à la chute, ni aux bains bouillonnants de la lave en fusion.

 

Après avoir tenté de se reconvertir comme sosie de Brigitte Fontaine (pas beaucoup de débouchés, Halloween n'ayant lieu qu'une fois dans l'année), comme enseignant dans l'Education Nationale (il avait le profil, pourtant :http://www.lepost.fr/article/2011/02/03/2394273_un-deuxieme-cas-de-schizophrenie-dans-l-education-nationale.html), puis comme cuistot chez Mac Donald (où son aversion pour les vilaines frites et la viande cuite ont eu raison d'une carrière prometteuse), acculé par les huissiers, les dealers de 1rinegue2roulzaimol (une vraie saloperie), les ex-femmes avides d'anneaux de pouvoir, le voilà qui joue son va-tout et fait ses premières armes dans la chanson à texte (des hallebardes, de toute évidence, les premières armes. Mais il faut bien commencer quelque part).

 

Pour son premier single, il s'est associé au grand poète et dramaturge allemand Helmut Fritz (à qui l'on doit, notamment, deux vers d'une fulgurante beauté : « Le gilet jaune est fait dans une matière qui réfléchit / Tu devrais peut-être prendre exemple sur lui » - HF, Yellow Safety Jacket), afin de représenter les Terres du Milieu à l'Eurovision 2013 avec un titre de qualité, servi par une technique vocale sans faille.

 

L'efficacité d'un son qui tabasse, allié à la tessiture carrée d'un auteur-interprète plein de talent (on se souvient tous de son premier tube "nous c'qu'on veut, c'est du poisson"), voilà qui devrait garantir au duo une victoire pleine et entière, avec ou sans l'aide du Préciiiieuuuxxx.

 

 

Caution, Explicits Lyrics :

J'entre au Poney Fringant
Et je m'y commande une bière
On me dit : "t'as pas d'argent !"
Et on m'lapide à coup d'pierres.

J'ai une poule à plumer
Et la dalle depuis hier
Mais un orc vient m'la voler
Et me prend pour son dessert...

ça m'énerveeeee
Tout ceux qui volent leurs précieux à leurs Sméagol
ça m'énerveeeee
Les orcs c'est has been, maintenant c'est les trolls !
ça m'énerveeeee
Tous ceux qui pensent que l'Mordor, eh ben c'est pas la mort
ça m'énerveeeee
Moi les sales hobbits je n'ai jamais pu les Saaaaaqueeeeetttt

D'vant la tour sombre à l'entrée,
Y'a plein de Nazguls ailés
Moi j'arrive sur un gros rat,
On me dit tu rentres pas...

J'entre à Orthanc sans un bruit,
Un'ptit presque aussi moche que moi me dit :
"C'est pour le calendrier des horreurs ?
On a déjà donné... au facteur !".

Leur foutu pain elfique, j'l'ai tout vomi par terre.
Je voyage avec un hobbit à tête de cocker
J'ai failli m'prendre un coup d'épée...
Ach ! C'est la guerre !
(bah oui, en plus).

ça m'énerveeee
Tous ceux qui râlent parce qu'y avait pas Tom Bombadil
ça m'énerveeee
Gandalf le gris c'est fini, maintenant c'est le blanc
ça m'énerveeee
Tous ceux qui pensent qu'Minas Tirith c'est une belle ville
ça m'énerveeee
Là bas y'a trop d'lumière et pas assez de morts-vivants !

ça m'énerve, tous ces hobbits joufflus ou pas joufflus
Qui abiment le lapin avec des vilaines frites !
Mais bon...
Il paraît que c'est bon !

ça m'énerveeee
Tous ceux qui squattent la Moria pour jouer du tambour
ça m'énerveeee
Si tu veux dormir là t'as tout intérêt à être sourd !
ça m'énerveeee
Tous ceux qui m'prennent pour Dobby dans Harry Potter
ça m'énerveeee
Tous les maîtres qui comme toi sont cruels et menteurs
Moi j'attends qu'ils dorment et je tords leur cou de balourd !

ça m'énerve !

 

*

 

Note de bas de post :

 

Oui messieurs, parfaitement, on peut n'avoir qu'une aile et être très cool quand même...

 

...même si du coup, on ne peut voler qu'en rond

(et c'est un peu ridicule sur les bords).