Qui aurait pu croire que ce petit bonhomme pixel en treillis bicolore qui infiltrait, dès 1987, des complexes militaires ultrasecrets sur Nintendo Nes accèderait un jour au statut d’icône vidéoludique, aussi connue de par le vaste monde que Pac Man, Donkey Kong ou même les frères Mario ?

Et qui aurait parié qu’Hideo Kojima, son père célibataire, s’imposerait dès le premier opus sur Playstation comme une référence en matière d’interactivité cinématographique ?

Pourtant, alors que Solid Snake s’apprête à fêter ses 27 printemps et que des rides précoces marquent ses traits à l’écran, c’est au mieux de sa forme qu’il nous revient sur consoles next gen avec l’épisode Ground Zeroes, prologue au très attendu Phantom Pain qui sortira au début de l’année prochaine. Un prologue au coeur de toutes les controverses et ce, avant même sa sortie en magasin - la faute à une durée de vie que l’on prétend réduite à quelques heures.

Alors, Ground Zeroes

Demo payante ? Escroquerie ? 

Ou pierre angulaire de la saga ?

Trêve de longs préambules, il est temps pour nous d’en venir à la raison d’être de cet article et de nous attaquer au test proprement dit :