Le Fatum, les Nornes, le Destin, la Fatalité, force invisible qu'en Japafaguie mineure (tenez-vous le pour dit, la vraie Japfaguie est TOUJOURS mineure), on appelle Sadame, ou Un'mei, ou Onichan Yamete quand elle se fait défavorable.. 

Principe immémorial qui guide les hommes, les femmes et même les petits animaux mignons sur les chemins de la Gloire, de la Déchéance ou des Croquettes, sans hésiter à tout balayer sur sa route, ou tout corrompre sur son passage, ou renverser toute l'eau de la gamelle d'un coup de patte moqueur...

Marin aveugle qui, depuis l'aube des temps (à en croire les copies de lycéens, prompt à tutoyer la Genèse pour pallier à leur manque d'inspiration), est supposé tenir le gouvernail de nos navires pour commander à nos voilures, comme l'écrivait Shakespeare dans son prequel à la série Romeo X Juliet.  

Enigme existentielle qui, depuis les Parques du Jurassique et les devins du marais Poix -, occupe à plein temps les philosophes et les fans de Giscard - sans qu'aucun d'eux ait jamais été en mesure d'en prouver l'existence ou de se rendre utile en montant une tringle à rideau.

Mais ça, c'était avant, comme dirait l'autre.

Et plus explicitement, c'était avant :

 

 

Sébastien Le Minou.

Ramoneur. 

TU PEUX PAS TEST.

 

 

 Comme quoi, les conseillers d'orientations, c'est pas tous des branleurs non plus.