Frosbyte 2.0, le puissant moteur 3D dopé à la next gen avait fait sensation grâce à la vitrine technologique Battlefield 3. Le travail du studio DICE, concepteur de ce moteur graphique avant-gardiste vient d'être récompensé de la distinction "meilleure technologie" au cours de la traditionnelle remise de prix qui clos l'édition 2012 du salon du GDC.
 
Après avoir été solennellement honoré par ses pairs, le site Jostiq s'est empressé de recueillir les sentiments du très en vue rendering architect Johan Andersson mais aussi et surtout d'obtenir son expertise sur les consoles nouvelle génération qui pointent leur bout de leur coque. << Cela va de soit, elles ne devront pas faire l'impasse sur deux choses : la mémoire et la puissance de calculs >> résume parfaitement Andersson.
 
Pour ce dernier, ce sont deux fondamentaux, deux exigences mêmes : << plus vous exacerbez ses performances meilleur sera le rendu 4 Go de RAM ne seraient pas superflues. 8 Go ? Pourquoi pas, rien n'est suffisant lorsqu'il s'agit de la mémoire. >> L'homme s'enflamme légèrement cependant les spécifications techniques recommandées aux joueurs PC afin de supporter le gourmand en ressources matérielles Battlefield 3 étaient de 4 Go de RAM, un fait qui donne de l'eau à son moulin.
 
Loin d'être prisonnier du déterminisme technologique dans lequel se complait Mark Rein du studio Epic, Andersson insiste sur un point : << le dessein derrière tout ce déballage technique est au service de l'expérience de jeu, pas seulement à destination de beaux graphismes mais dans le renouvellement de l'expérience de jeu. >>