La valse des tergiversations sur le potentiel graphique de la Wii U continue de plus belle avec la dernière intervention de 5th Cell. Ce studio de création sorti de l'ombre grâce au succès de Scribblenauts donne le change aux détracteurs de la nouvelle console de Nintendo : "elle est de manière indiscutable plus puissante qu'une Xbox 360 ou une PlayStation 3." Cette opinion catégorique doit être quelque peu nuancée, 5th Cell est en contrat avec le numéro un mondial. Il est très rare qu'un développeur se risque à dire du mal de la Wii U dans ce contexte.
 
"Il est très frustrant d'être spectateur de cet incessant ballet de rumeurs et de spéculations" s'indigne le chef de la direction Jérémie Slaczka. Il est donc temps de mettre fin à la confusion ambiante qui ne profite qu'aux concurrents. Sur ce point la communication très rigide, très institutionnelle de Nintendo ne suffit pas à dissiper l'équivoque, ses clients sont priés d'aller de leurs commentaires élogieux. D'ailleurs, l'homme ne s'en cache pas, son studio est en étroite relation avec le constructeur : "nous avons été l'un des premiers développeurs à découvrir la Wii U cela fait deux ans que nous développons un jeu" sur cette console (portage Wii à Wii U). Il avance ainsi son expertise comme irrécusable.
 
Dernièrement, le producteur de Tekken Katsuhiro Harada pointait du doigt la faiblesse du processeur central par rapport aux concurrentes HD sans pour autant désigner cette infériorité technique comme rédhibitoire : "j'imagine que des considérations de consommation électrique doivent être prises en compte." La Wii U n'aura jamais autant divisé les joueurs comme les développeurs, c'est une première.