Mon dieu qu'il est compliqué d'avoir un avis tranché sur Sonic 4. Alors qu'une partie de la toile s'émeut devant une physique qui n'a rien à voir avec les illustres épisodes 16-bits et un prix franchement élevé pour une durée de vie riquiqui, il faut bien admettre que le jeu possède un certain charme. Vouant un culte au tout premier volet sur Mega Drive (je dois y rejouer plusieurs fois par an depuis sa sortie), je me suis littéralement jeté sur Sonic 4, comme un affamé en quête d'un bon trip néo-rétro.

Le bilan est au final mitigé mais j'avoue avoir pris un pied monstre sur les deux premiers mondes, Splash Hill Zone et Casino Street Zone. Le premier appose à l'écran un pot-pourri de ce que l'on peut voir dans dans Green Hill Zone (Sonic 1) et Emerald Hill Zone (Sonic 2) alors que le deuxième propose le meilleurs de Casino Night Zone (Sonic 2) et de Carnival Night Zone (Sonic 3). En revanche, les deux mondes suivants, Lost Labyrinth Zone et Mad Gear Zone, m'ont bien moins convaincu. S'inspirant respectivement de Labyrinth Zone (Sonic 1) et de Metropolis Zone (Sonic 2), leur level-design s'avère bien moins inspiré et ce, malgré quelques bonnes idées (les torches dans Lost Labyrinth).

Le plus gros souci de Sonic 4 provient donc de la physique du hérisson, bien différente des volets 2D et franchement déconcertante par moment. Les plus motivés, comme votre serviteur, auront la patience de l'apprivoiser. Par contre, les autres : 

 

 

Personnellement, je me suis éclaté comme un petit fou sur Splash Hill Zone et Casino Street Zone, et un peu moins sur le reste. Ce retour, quelque peu égratigné, propose indéniablement de grands moments. Après, on peut tout à fait comprendre la rogne de certains face à des défauts peu excusables.

 

Les points forts :

-Les deux premiers mondes, très réussis.

-Certaines nouveautés (ok, il y en a peu).

-Bonne ambiance générale, limite festive.

 

Les points faibles :

-La physique de Sonic, déconcertante par moment.

-Les musiques, sympatoches mais sans plus (à des années lumières de Sonic 1 !).

-Beaucoup trop court.

-La fin, juste RELOU à faire.