Lorsqu'on est affecté par la perte d'un proche, on passe par les 5 phases du deuil : le déni, la colère, le marchandage, la tristesse et l'acceptation.

Tout d'abord le déni : l'endeuillé croit avoir mal lu. En effet, il n'est pas possible d'imaginer que Rise of the Tomb Raider puisse être une exclusivité X1. Une licence comme ça, voyons, c'est impossible. Et ça représenterait un manque à gagner sévère pour Square-Enix. Au début, on n'en croit pas ses yeux et ses oreilles, c'est tellement ridicule. Cette étape dure jusqu'à la confirmation officiel du propos initial.

Ensuite, la colère : l'endeuillé ne comprend pas cette suituation et s'exprime par l'envoi du dictonnaire complet des insultes à Square-Enix, envoi partagé sur tous les supports sociaux qui existent. Cette phase est toujours la plus violente et la durée dépend du vide que la perte laissera dans la vie de l'endeuillé.

Puis, le marchandage : l'endeuillé se calme, il lance des pétitions afin de montrer à Square-Enix que finalement il l'aime, mais que ça serait mieux qu'il revienne sur sa décision. Il tente de convaincre l'éditeur que lui au moins, c'est une vente assurée, pas comme à côté. Alors bon, c'est un bon deal, non ?

Suivi par la tristesse : l'endeuillé se morfond, s'interroge, se sent coupable. Bien qu'il ne l'avait pas du tout prévu, il commence à penser à acheter une X1 en complément de sa PS4 mais cette idée ne lui plait pas du tout, rapport à ses finances sérrées. Il se sent contraint et forcé, ce qui n'est jamais agréable.

Enfin, l'acceptation : l'endeuillé a retrouvé ses capacités. Il comprend que ça ne sert à rien de continuer à lutter et comme il n'a pas envie de manger des patates pendant 10 mois, il enlève Rise of the Tomb Raider de son planning et se dit que finalement, il pourra caser autre chose dedans à la place.

J'avoue que c'est un peu ce qui m'est arrivé. En fait, il ne faut pas voir les réactions virulentes à cette annonce d'exclusivité comme un coup de sang de "rageux pro-sony", il faut le voir comme des gens qui viennent d'apprendre la mort d'un proche, après l'avoir connu et joué avec depuis presque 20 ans.

Je suis dans ce cas. Pas un fanboy, juste un endeuillé.

 

Finalement, tel Jésus, la résurrection de l'origine du deuil apporte joie et allégresse => http://www.gameblog.fr/news/45026-tomb-raider-xbox-one-est-finalement-une-exclusivite-temporai