Cela fait déjà presque deux ans que nous avons rencontré tous les vieux briscards de la Bad Company. Anticonformiste, bourrée d'humour et n'ayant pas froid aux yeux, la Bad Company avait de quoi mettre une flopée de joueurs derrière elle. Surtout que le jeu profitait d'un moteur physique permettant de faire voler en éclat n'importe quelle bâtisse. De quoi décompresser d'une longue journée de boulot. Voyons voir si ce second volet reste dans la même veine.


Lire la suite ->  Battlefield : Bad Company 2 (PS3)