Zeng Nian est né en Chine en 1954, dans une famille d'intellectuels. Il commence la photographie durant son adolescence, durant la révolution culturelle. Depuis 1996, il consacre son travail à la construction du barrage des trois gorges, le plus grand barrage au monde. ll est donc à la fois artiste et reporter.

L'histoire de Zeng Nian s'est construite au fil de la photographie, dès 1966. Livré à lui même après l'arrestation de son père par les gardes rouges et le suicide de sa mère, il devient marin, et obtient un appareil comme cadeau par un garde rouge. Il sillone le Yang Tseu kiang pendant 12 ans. La photo n'est au départ qu'un loisir, puis il va découvrir qu'il peux gagner sa vie grâce à l'art. Difficilement, mais on peux. Alors il se lance. Au milieu des années 80, il habite à Pékin, et s'est mariée avec une française qui lui présente Yann Layma. Il voyage en France, rencontre des artistes de tous horizons, comme Goksin Sipahioglu, ou Robert Pledge. Il travaille ensuite pour plusieurs journaux, comme Le Figaro Magazine, qui lui commande deux reportages photos sur le Tibet. 

Aujourd'hui, Nian vit en France. A une époque ou le reportage photo était exclusivement en couleur, l'artiste à ici choisit le noir et blanc, afin de reflèter l'aspect atemporel de la construction. Des photos superbes, précises, humanistes. Un témoignage de destruction, une destruction morale pour les chinois autant que la destruction d'un extraordinnaire site naturel. Le témoignage de l'émergence de la Chine moderne, dans ce qu'elle peux avoir de terrible.

 Désolé pour la qualité des images, l'artiste n'ayant pas de site officiel