Nom : Secret of Mana
Année de sortie : 1994 (1993 au Japon)
Support : Super NES
Genre : RPG
Editeur : Square
Développeur : Square

Compositeur de la musique : Hiroki Kikuta

(J'ai pris soin de cacher les infos concernant la fin du jeu sous spoiler)
_______________________________

S'attaquer à un jeu comme Secret Of Mana n'est pas une mince affaire, puisqu'il est considéré comme l'un des meilleurs jeux de tous les temps par de nombreux gamers. Sauf que moi aussi, j'adore ce jeu, et surtout j'adore sa BO, donc une petite analyse s'impose.
De son titre originel « Seiken Densetsu 2 », ce qui veut dire « La légende de l'épée sacrée », Secret Of Mana a été vendu à (seulement, en fin de compte) 2 millions d'exemplaires à travers le monde. Si vous cherchez le premier "Seiken Densetsu", aïeul de Secret Of Mana donc, vous le trouverez en Europe sous le nom de "Mystic Quest". De même, si vous cherchez la suite de Secret Of Mana, vous aurez plus de chances de la trouver sous son nom japonais, "Seiken Densetsu 3", puisque cette suite n'est pas sortie en Europe pour notre plus grand malheur.

Secret Of Mana respecte pas mal de codes du RPG dans son scénario de base : vous incarnez un garçon qui trouve une épée sacrée alors qu'il n'a rien demandé, il la retire de son socle, les monstres apparaîssent, il faut les buter, une fille et un elfe magicien viennent vous aider. Normal, jusque là.

C'est en avançant dans le jeu que la tournure devient intéressante. On y rencontre Thanatos, un sorcier aux noirs desseins, qui s'amuse un peu à contrôler la population, puis l'Empire, une organisation légèrement despotique régnant sur tout un continent qui s'appelle, comme son nom l'indique, l'Empire.

La musique est l'oeuvre d'Hiroki Kikuta, qui, au même titre que Daniel Radcliffe dans Harry Potter, verra à jamais son nom collé à celui de sa principale réalisation. Il n'est en fait connu QUE pour la BO de Secret Of Mana, poussant le vice jusqu'à composer un remix de 50 minutes qui tient sur un album entier, appelé "Secret Of Mana +", dans lequel Kikuta part des thèmes du jeu pour créer quelque chose de totalement différent, une réelle oeuvre musicale où la BO devient secondaire car n'apparaissait qu'à certains moments clés.
Pour l'anecdote, un autre grand nom de la musique de jeux se glisse discrètement sur Secret Of Mana, puisque les Sound Effects ont été composés par Yasunori Mitsuda, compositeur de la BO de Chrono Trigger entre autres.

 
Et les 44 pistes de cette bande son, désormais culte, colle à merveille à l'ambiance que dégage le jeu. En l'occurence, au-delà des traditionnelles musiques de plaine, de montagne, de boss, etc... On retrouve des thèmes hypnotiques, nostalgiques, aimants (du verbe "aimer", pas 'aimanter", n'est-ce pas !) qui témoignent de l'emprise et de l'influence qu'une personne peut avoir sur d'autres, sur le monde entier, sur les cerveaux d'un peuple ou sur le coeur des individus qui nous sont chers, nous poussant à commettre des actes sacrificiels ou désespérés.
 
 
Par ailleurs, il faut bien étoffer sa thèse, donc attention :
 
 
******************** ALERTE AU SPOILER *******************
 
 

CHOIX N°1 : NOW FLIGHTLESS WINGS

J'ai choisi de commencer par le thème qui illustre le mieux ce que je disais précédemment. Il est joué lors de la dernière cinématique du jeu, après avoir vaincu le boss de fin.

Ce thème commence par un ensemble harmonique d'une certaine tristesse, d'un certain désespoir, où les personnages comprennent que Tom, le fiancé de la fille, est mort, et que l'elfe est retourné dans son monde donc qu'ils ne le reverront plus jamais. Cependant, après 1 minute, la musique devient douce et calme, correspondant au moment de l'animation où la neige commence à tomber : ce sont les cendres du Démo Mana, le boss de fin, qui retombent sur terre sous forme de flocons. Le Démo Mana est un dragon de la même espèce que notre ami Flammy, et qui se retourne violemment contre l'influence maléfique du Fort Mana sur le monde, mais dont la puissance ravageuse risquait de raser complètement ce même monde de la carte.

En clair, les trois disparitions résultent d'un sacrifice. Mourir, ou quitter ses amis, pour permettre au monde de vivre : Tom se suicide pour permettre aux héros de buter Thanatos qui n'a plus d'enveloppe corporelle, l'elfe sacrifie sa présence auprès de ses amis pour leur permettre de vivre. Dans le cas du Demo Mana, c'est un peu plus compliqué. C'est un être pur qui s'est exagéremment retourné contre l'impur. Il fallait le tuer, malgré les conséquences et les choix moraux, pour espérer survivre. Le sacrifice n'est pas autogéré mais ce sont les héros qui en font le choix. Choix payant puisqu'en plus d'un monde sauvé, les cendres du Demo Mana se répandent sur la terre comme pour symboliser qu'il était l'incarnation de celle-ci. On peut parler d'une forme de vie après la mort, peut-être

Le jeu comporte d'autres actes de sacrifice qui n'ont pas de lien avec cette musique (le sacrifice de Dryade, par exemple)

Je sais, pour faire dire autant de choses à 2 minutes de musique, faut avoir un léger pet au casque...


CHOIX N°2 : THE ORACLE


Voici le thème totalement hypnotique de l'avant-dernier combat du jeu, celui contre Ténébro.

Ténébro est la réelle forme de Thanatos, le grand méchant du scénario. Ce sorcier a réussi à manipuler la quasi-totalité des peuples en exerçant une certaine forme d'hypnose : la première, très concrète, sur les habitants de la ville de Pandore, permettant à Thanatos de prendre le contrôle total des personnalités d'Anna et de Tom, deux proches de l'héroïne du jeu (la fille qui accompagne le héros, si vous voulez), et ainsi influencer le comportement de celle-ci. La deuxième, plus sournoise, a permis au sorcier de tirer discrètement les ficelles de l'Empire, lui permettant notamment d'élever le Fort Mana pour arriver à ses fins démoniaques.

La mélodie extrêmement hypnotique (c'est vraiment le mot) du thème de Ténébro évoque tout cela : son emprise et son influence vicieuse sur les gens.

Tant que j'y suis, je vous propose d'écouter une reprise de "The Oracle" en version metal, réalisée par l'un de mes amis qui compose sous le pseudonyme d'Innerside. A une époque où je voulais adapter toute la BO de Secret Of Mana en metal, j'ai voulu lui laisser ce morceau, il a pondu ceci en 2 semaines : http://www.reverbnation.com/play_now/song_6104147

CHOIX N°3 : SECRET OF THE ARID SANDS

Rien à voir avec la trame globale de ce billet, ce choix est purement musical. Il illustre vos péripéties dans le désert de Kakkara, et je le trouve parfait dans son utilisation.

______________________________________________________________

Si vous souhaitez écouter d'autres morceaux de cette BO, allez-y les yeux fermés car elle est superbe, mais voici mes préférences parmi les non-citées :
* Meridian Dance (le thème du combat contre le dernier boss)
* Still of the Night (que j'ai failli mettre, c'est le thème de Puritas)
* The Second Truth Is From The Left (générique de fin)
* Danger (musique des boss)
* Fear of the Heavens (thème de l'écran-titre)