Il nous reste une grosse semaine de patience avant de enfin pouvoir mettre cette fameuse cartouche X/Y dans nos 3DS, mais en attendant la rétrospective musicale continue, avec aujourd'hui le jeu qui a placé une épée de Damoclès au dessus de la tête de la série Pokémon. Un jeu prometteur, mais qui s'est largement planté en instaurant une politique de gen "évolutive". Elle a détruit le charisme de beaucoup d'anciens avec des évolutions ratés, et de plus était complètement molle dans toute son aventure.

La plupart des musiques ont d'ailleurs cette trace de "2 de tensions", malgré des thèmes vraiment opressant par moment.

 

Route 1 : 

Ca sent bien la coke tout de même.

 

Les champions : 

Ici, j'ai vraiment des impressions de déjà vu, et le rythme n'est pas assez entrainant pour rester en haleine tout le long. 

 

La team Galaxie :

La team Galaxie est extrêmement présente dans ces opus, si bien qu'on doit sûrement les croiser au moins une fois dans chaque ville, donc autant ce thème est sympa les premières fois, mais il devient presque banal au bout d'un moment. D'ailleurs la team Lady Gaga est beaucoup trop mal exploitée alors qu'elle est au centre de l'histoire du jeu. On sent qu'ils n'ont pas su aller au bout de leurs idées. Le thème de Hélio est lui aussi assez moyen.

 

Le rival :

Si Brice et Flora vous avaient dégoutés sur R/S/E, vous n'êtes pas au bout de vos surprise, ici le rival (dont j'ai mangé le nom Français) est encore pire, car il n'a simplement aucune histoire, et sa seule personnalité est de vouloir être le "meilleur dresseur ever". Bon du coup c'est complètement Sacha de l'Anime, mais ce n'est pas une bonne chose. Son thème reflète parfaitement sa personnalité.

 

La route victoire : 

Aaaah, enfin un thème digne de ce nom. Après une route victoire très similaires aux grottes dans R/S/E, on a une vraie musique qui retranscrit bien cette fameuse "dernière étape" qui fait chier tout le monde ! Juste dommage que les allers retours en surf viennent couper ce thème à chaque passage sur l'eau.

 

Le maitre :

Premier champion féminin, Cinthya rapelle un peu Peter dans sa personnalité. Très amicale avec le héros tout en restant bien badass. Elle intervient fréquemment dans l'histoire, et se présente directement comme championne, donc il n'y a pas de surprise en la voyant au bout du chemin. Son thème est sympatoche.

 

La musique de Pokémon D/P/Pl a vraiment une sonorité spéciale, si bien que c'est soi on apprécie, soi très peu de thème nous marque. Personnellement j'ai vraiment eu du mal avec ces musiques, notamment les musiques de ville qui sont juste ignobles.

Et pourtant, quand le jeu le veut bien, certains de ses thèmes sont juste extraordinaires, cependant ils arrivent tous au même moment, c'est à dire quand la team Galaxie commence à réussir ce qu'elle entreprend, et que le "contre la montre" est lancé. Ici une liste de certains thèmes qui méritent d'être écoutés. 

 

Le mont Couronné : 

Le mont Couronné coupe Sinnoh en deux, et chaque passage en son intérieur est chiant. Clairement, le rythme est totalement cassé. Mais le dernier cependant nous laisse écouter cette musique, c'est d'ailleurs le moment ou il est temps d'arrêter la team Galaxie, mélancolique à souhait, il est parfait dans le contexte (même si c'est toujours chiant de finir la route).

 

Giratina : 

Giratina vient sauver la mise à Platine, mais il n'est malheureusement pas présent dans D/P pour arrêter l'ennui. Dans Platine, toute sa partie (Monde distorsion + combat) sont vraiment épiques, mais beaucoup trop court. Et pourtant ce Pokémon clairement identifié à Lucifer (Arceus serait Dieu) méritait vraiment d'être abordé plus longtemps.

 

Au final, les thèmes du jeu sont appréciable quand il commence à devenir intéressant, mais c'est vraiment trop court comparé au nombre d'heures de jeu qu'on passe à s'ennuyer. D'ailleurs l'arrivée des sprites mobiles de N/B débarque au bon moment, parce que les simples sprites qui ne bougent pas et les combats très mous commencaient sûrement à faire vraiment tâche pour la DS.