Pandémie de Bandes Dessinées

 

La Bande Dessinée n’a pas attendu l’actualité, hélas, encore omniprésente pour évoquer dans divers albums virus et pandémie. En voici quelques exemples.

Commençons par "Les Schtroumpfs Noirs", qui, dans leur première aventure, sont confrontés à une lourde menace. La mouche Bzz a piqué le Schtroumpf paresseux qui s’est transformé Schtroumpf noir. Celui-ci va contaminer les autres Schtroumpfs en leur mordant la queue, pour qu'ils deviennent noirs à leur tour. Tout rentrera dans l’ordre grâce au pollen de tubéreuse.

Continuons avec "Virus" qui raconte comment Spirou et Fantasio doivent se rendre d'urgence au pôle sud pour sauver des personnes contaminé par un virus mortel et inconnu. Ce 33ème album est marqué par l’entrée fracassante du duo Tome et Janry avec un scénario et un dessin de haute tenue. Les meilleurs avec Franquin.

Maintenant, voici un album de "Blake et Mortimer" : ""La machination Voronov.

"Après un lancement spatial raté, la tête d’une fusée russe s’écrase sur Terre avec à son bord un mystérieux virus qui tue en 24 heures les adultes qui s’en approchent mais épargne les enfants et en fait des porteurs sains très pratiques pour supprimer les opposants politiques du professeur Voronov".

Aux éditions Futuropolis, voici "La Chute" de Jared Muralt.

"Alors que Liam vient de perdre son épouse, ce père de famille va devoir affronter un monde en chute libre secoué par une crise économique, sociale, politique et sanitaire sans précédent. Comment vivre et même survivre dans un pays au bord de l’effondrement ? À travers cette série d’anticipation très actuelle, Jared Muralt s’interroge aussi sur les raisons qui ont amené les hommes à cette apocalypse. "

Dans "Virus", une question se pose : Que se passerait-il si un virus mortel hautement pathogène, et capable de faire basculer un continent entier dans une tragédie irrémédiable, venait à contaminer les passagers d’un bateau en croisière en Méditerranée ? L’action de "Soon" se passe en 2051. L’aventure de Lefranc signée Jacques Martin a pour intrigue classique une menace bactériologique brandie par le méchant de service, Axel Borg. "La Fièvre d’Urbicande" est signée Benoit Peeters.

Manhole : Au Japon, un virus mystérieux et meurtrier décime la population. Son nom ? La filariose. C’est, en fait, une attaque bactériologique orchestrée à des fins politiques.

Dans "Sweet Tooth", là encore une pandémie frappe la terre.

On ne présente plus "Walking Dead" dans lequel le monde tel que nous le connaissions n’existe plus. La Terre, ravagée par une mystérieuse épidémie, est devenue un cimetière où les morts ne meurent plus et errent à la recherche des derniers humains pour s’en repaître.

Superman lui-même est confronté à un virus : Le "Virus X".

Une première fois dans Superman n° 156 d’octobre1962 et une seconde fois dans Superman n° 363 de mai 1968. La première fois, le mal vient de l’espace (un satellite) et la seconde fois, c’est Lex Luthor qui développe ce virus.

Un virus mortel a été libéré sur les habitants inconscients de Gotham City, provoquant une douleur atroce et la mort ultime dans les 48 heures.

Batman court pour contenir le chaos et trouver un remède, avec l'aide de Robin, Nightwing, Azrael, Huntress, Catwoman et Poison Ivy.

Le virus Legacy est un virus imaginaire contagieux qui s'attaque seulement aux mutants.

Créé par Stryfe, un terroriste mutant venu du futur qui le donne à Mister Sinistre  qui le lâche dans la nature faisant ainsi plusieurs centaines de morts chez les mutants.

Un jour, le Fauve réussit à trouver le bon traitement, mais ce dernier nécessite qu'une personne meure pour l'activer. La nuit, Colossus s'injecte le vaccin dans le cœur et change de forme, relâchant dans l'air le vaccin qui guérit alors tous les malades.

En fait, un extraterrestre nommé Ord ressuscite Colossus alors qu'il gît, mourant.

Quelques mangas en commençant par "Parasite" : La nuit, d'étranges vers pénètrent dans les maisons, ils glissent et se faufilent lentement, doucement jusqu'à leur destination : le cerveau des paisibles dormeurs.

Dans "Contamination", Suzuho Tamaki, jeune médecin énergique, chargée des premiers cas de malades qui présentent les mêmes symptômes et meurent rapidement doit se battre avec sa hiérarchie pour faire prendre conscience que des mesures soient mises en place. Dans "I love you, so I kill you", un curieux virus contamine Kamishiro Taku qui, dès lors, lui donne de  terribles envies de meurtre en présence de Mika, son amie.

Dans "Spirale", il est question de multiples cas qui ont une obsession pour tous les objets en forme de spirale, obsession allant jusqu’à la folie.

Dans "Emerging", un virus fulgurant et mortel surgit en plein cœur de Tokyo.

Pour finir, "Infection" … à ne pas mettre en toutes les mains.

Une infection s'est répandue dans la ville et transforme les gens en morts-vivants.

Des Bandes Dessinées pas vraiment faites pour être lues en ce moment.