Non, pas d'analyse. Du moins pas pour l'instant.

Juste une preuve que la course à la technologie et à la puissance ne serve qu'a du "++" visuel dans la majorité des cas et qu'en de très rare occasion à proposer des gameplay infaisable avant.

Je vous présente Portal sur DS, un homebrew juste époustouflant.
Oui, une DS, de l'ARM cadencé à 66 et 33Mhz (133Mhz pour la DSi). Sans GPU. Et 4Mo de RAM.

Le developpeur est français et plutôt connu sur la scène homebrew.
Voici son blog : http://smealum.net/?p=78


Déjà que je rigolais bien quand des "gamers" affirmaient (m'affirmaient) que la puissance était obligatoire pour avoir de nouveau gameplay et que dire le contraire étaient mensongé et faisait preuve d'une méconaissance du jeux vidéo.

Je rappelle donc, que faire un jeu, c'est prendre en compte les contraintes techniques et tenter de les contourner. Donc, faut s'adapter, baisser le nombre de poly dans un mesh, baisser la reso des textures, repenser son IA, etc.

Réflechissez bien. Pensez aux jeux auquels vous jouez, et posez vous la question du gameplay. Aurait-il été moins bon si les jeu avait été moins beau ? Shadow of the Colossus aurait été moins bon si les colosse n'avait pas eu de shader de poils, ou qu'un peu de clipping + brouillard aurait pointé à l'horizon ? Que les streaming de texture se soit un peu plus montrés (Chopez des vidéo du premier Spyro sur PSX pour savoir de quoi je parle).

A l'inverse, F-Zero X aurait-il été mieux si en 1080p avec des shaders et des ombres et des normals map de partout ?
Le jeu tourne déjà en 60fps avec 29 IA.

Parce que l'important quand tu conçois un jeu, c'est de savoir ce qui est important.

PS : Petit billet rapidos, donc. Oui, j'aurais pu en faire un billet plus concéquent mais j'ai pas le temps et j'avais la motiv maintenant. Mais comme je l'ai dit plus haut, c'est pas dit que je reparle de ça un de ces quatres.