Bonjour tout le monde !

Cela fait déjà presque un mois que je n'ai pas rédigé d'articles, la faute à Mario RPG et Conker's Bad Fur Day qui prennent leur temps pour être uploadé sur Daily. Mais dès aujourd'hui, j'ai voulu mettre en ligne un style de jeu qui ne m'est pas familier : le survival horror. Alors pourquoi ce choix de genre de jeu ? Tout simplement pour tenter l'expérience, sur un classique qui plus est, avec le remake du premier Resident Evil sur Gamecube.

Jaquette de la version PAL

 

 

 Je n'ai connu la série qu'à partir du 4ème épisode, lequel m'avait foutu une belle claque à l'époque, de par sa réalisation  et sa longue aventure haletante et épique. A partir de Resident Evil 4 néanmoins, la série est sortie du cadre initial auquel elle s'était destinée. Les jeux suivants sont davantage orientés action, avec pléthore d'ennemis et de munitions dans les niveaux. Le sentiment oppressant distillé par les opus fondateurs de la saga a totalement disparu. Fini l'exploration, la survie, le danger, l'effroi. On se retrouve face à un chemin tout tracé sinuant dans la médiocrité et calquant ses principes sur des jeux d'action basiques remplis de missions et de QTE indigestes.

 

 

Jaquette de la version US

 Jaquette de la version PAL

 

Je veux juste à travers ce post souligner le changement radical opéré sur cette série dont je ne suis pas expert, n'ayant pas joué au 5, ni au 6. Mais force est de constater que les joueurs aimeraient un retour aux sources, un Resident Evil sombre qui nous ferait dresser les poils des bras (et les autres). On peut modifier les principes d'une série pour le besoin d'un scénario original, avec des phases de jeu innovantes (comme le passage du village dans RE 4), mais retirer l'essence même de ce qu'était un Resident Evil me paraît aberrant. C'est comme si pour bouleverser les codes de la série Zelda, ils en faisaient un beat'them all sur Wii U...

 

 

 Jaquette de la version US

Bref, remémorons-nous le temps où Jill Valentine et Chris Redfield se réfugiaient dans un manoir pour échapper à des chiens carnivores. Remémorons-nous l'époque où la signification du titre "Resident Evil" prenait tout son sens une fois la manette en main. Ayant adoré le 4, j'ai souhaité acheter le remake du 1 sur Gamecube, et je ferai donc le jeu en découverte. Et je crois que je crains plus les énigmes tordues du jeu que les zombies !

Espérons en tout cas un Resident Evil 7 à la hauteur des premiers. En attendant, ils nous refourguent l'épisode 3DS en HD, après les critiques acerbes que s'est tapé le 6...

Bon jeu à tous et à la prochaine !

Resident Evil Le refuge du mal par Halryk