Salut à toutes et à tous,

Parler de Zelda était une bonne occasion pour raviver un peu ce blog laissé à l'abandon depuis plusieurs mois. Etant un très grand fan de la franchise, j'avais joué à la date du 1er janvier 2014 à tous les opus de la saga (que personne ne cite les Zelda CDI, merci, ils ne comptent pas =p), SAUF l'itération Wii : The Legend of Zelda Skyward Sword, sorti chez nous le 18 novembre 2011, soit 4 ans après Super Mario Galaxy, presque jour pour jour.

En manque de Zelda, je n'y avais pas joué depuis la fin de Spirit Tracks sur Nintendo DS fin 2009. Un épisode d'ailleurs mitigé, mais je n'ai pas envie de revenir dessus ^^ Le remake d'Ocarina of Time sur 3DS est sorti entre temps, je ne l'ai toujours pas acheté, car je connais le jeu de base par coeur (je finirai bien par craquer, quand les sorties effrénées de hits 3DS se seront calmées). De même pour le remake de Wind Waker sur Wii U, dont je n'ai pas encore la console. C'est donc avec une excitation démesurée que je me s'y attelé à A Link Between Worlds sur 3DS, pour assouvir ma soif de Zeldattitude.

alt

Le logo pète la classe

Malgré la map reprise de l'opus SNES, je l'ai dévoré et lui ai trouvé un charme particulier, grâce notamment au système de peinture murale hyper bien pensé tout au long de l'aventure. J'ai envie d'utiliser cette feature dans tous les autres Zelda maintenant ! Il est un peu trop court, mais on commence à avoir l'habitude avec les Zelda portables.

Pour en revenir à Skyward Sword, que je me suis enfin procuré, je suis en train de le déguster comme il se doit. J'ai l'impression de jouer à un Twilight Princess optimisé et chaleureux. Ce Zelda propose un contexte bien différent de tout ce qu'on a déjà connu. Link et Zelda ont grandi ensemble sur l'île volante de Célesbourg, on remarque très rapidement que Nintendo a tenu à développer leur relation. Je les trouve plus attachants qu'à l'accoutumée, ça fait plaisir de voir une Zelda effrontée et affirmée, non distante et mystérieuse.

alt

Célesbourg, un havre de paix (sauf la nuit xD)

Par contre, le début du jeu est relativement mou, le temps que le joueur découvre l'île et s'initie à la principale nouveauté du jeu : les contrôles au Wii Motion Plus. J'ai tout lu à propos de cette maniabilité que certains décrivent comme imprécise, immersive ou les deux à la fois. Je dois admettre que l'épée ne reproduit pas toujours les gestes exécutés, mais cela arrive surtout pendant les combats où l'on doit enchaîner des coups à toute vitesse. Lorsqu'on dirige l'épée lentement, la détection est parfaitement gérée. Le seul moment où j'ai sué, pour l'instant, c'était contre le boss du 1er donjon (une vraie plaie) et contre les Dinalfos du 2ème. Et Nintendo a également pensé à implémenter le motion gaming avec la plupart des objets secondaires. J'aime particulièrement le Scarabée permettant de visiter les lieux à notre guise et à récupérer des items inaccessibles.

alt

L'amitié (et même plus) entre Zelda et Link fait plaisir à voir

Je ne vais pas répéter ce que je dis déjà dans la vidéo ci-dessous, sinon je risque d'écrire un article interminable. J'en suis actuellement au 3ème donjon, et le jeu m'a donné une impression très positive. Le 1er environnement m'a semblé banal et sans grand intérêt, voire chiant à faire. Heureusement, ça s'améliore nettement dès le donjon atteint. J'espère être surpris pour ce qui suivra, la 3ème zone s'impose clairement comme la meilleure à mon stade du jeu. Ce Zelda offre une expérience de jeu complète, immersive et compte plein de petits détails (comme la jauge d'endurance, les objets à choisir sans passer par le menu, les insectes virevoltant dans les zones...) qui dynamisent l'aventure. Mon avis changera peut-être à la fin du jeu, mais actuellement, je me sens mieux à déambuler dans Skyward Sword que dans Twilight Princess.

alt

Le ciel a l'air paradoxalement peu vaste et surtout très vide

Je sais que j'oublie de parler de multiples points, mais j'ai un nouveau donjon à faire ! =D

Pour terminer sur une remarque, j'espère que le prochain Zelda Wii U cassera un peu la progression Forêt / Montagne / Lac / Désert et proposera un vaste monde cohérent, pas forcément linéaire (pour revenir aux racines) et surtout vivant. Une sorte de fusion entre les mondes cohérents qu'on voit dans les Zelda de salon, et la féérie des opus portables (Link's Awakening en tête). Sur ce, bon jeu à tous !

The Legend of Zelda... par Halryk