Cette année, je me suis enfin décidé à me (re)mettre au basket virtuel. Sachant que ma dernière aventure avec la série 2K remonte à plus de quatre ans, autant vous dire que NBA 2K15 m’a collé un uppercut magistral en pleine face. Mais avant de gouter aux plaisirs du parquet qui couine, j’y ai tout de même laissé quelques larmes, car le jeu a beau être exceptionnel, il manque cruellement de pédagogie.

Lire mes impressions