L'heure a sonné. Celle du dernier baroud d'honneur. Celle de faire ses cartons. Et caca aussi. Au terme de cette interview, il n'y en aura pas d'autres. La fin d'une grande épopée commencée en 1986. Désolé pour les autres, mais je n'ai plus la patience, ni l'opiniatreté requise pour mener à bon escient ces véritables traveaux d'Hercules. Notez que je suis arrivé à 16. Contre douze. Pas mal. Pour finir, voici la bombe nucléaire, j'aurais aimé aller au bout de l'interview mais son Eminence (et pas Eminem, les cons) en aura décidé autrement. Ce qui n'empêche pas ma maison d'édition de s'octroyer les droits des écrits qui vont suivre et de s'en servir pour faire pleuvoir les "j'aime", la monnaie locale - faut bien manger. Bref, profitez-en bien et si des fois quelqu'un a le numéro de Snake, dites-lui qu'il me doit encore une quarantaine de réponses. Merci.


 

TRAME

 

 I                 Bonne fête du 17 Novembre, Manu !              9/12

 

 II                                On arrose la pelouse !                          17/12

 

 III                                Troisième intifada                                26/12

 

 IV                            Kept you waiting, huh ?                         31/12

 

 

 
 III      T'es en 3ème B ? Non, 3ème Intifada.

 

Pourquoi la dérision ?

A la base, ce n'était d'ailleurs pas du tout le cas. En 2010, par exemple mon tout premier article portait sur la façon dont je m'étais fait entuber en achetant une PSP. Par la suite, je n'avais à cœur que de parler jeux vidéo, animation jap' et quelques autres sujets. Rien de bien rare en somme.

La dérision, c'est surtout venu à partir de 2013, quand la communauté (et le site) ont commencé à partir en sucette. Avant, j'avais déjà fait le guide TV Gameblog et deux-trois trucs je crois.

La communauté, d'avant celle d'aujourd'hui on va dire, fonctionnait en circuit très fermé. Les dynamiques de groupe étaient claires, la coutume (au sens juridique du terme) bien intégrée et au final on avait une auto-régulation assez correcte. Quand une telle régulation intervient, tu as forcément des habitudes qui se mettent en place. Il est alors assez marrant de les débusquer, de forcer le trait juste ce qu'il faut et de le tourner en dérision, dans une forme de caricature bon enfant.

Quand la Gameblog Summer Wars a débuté en 2012-2013, j'ai laissé tomber plus ou moins mon blog. Tout le monde se foutait sur la tronche, alors j'y suis allé de mon adieu (déchirant) et j'ai pris qq vacances.
Une fois la régulation du milieu terminé (entre sélection naturelle et coups de latte de la modo façon tétra-bans), j'ai repointé mon nez de façon ponctuelle, c'est-à-dire quand j'avais une idée de post qui était "écrivable" dans les 10-20 minutes qui suivent.

Après, c'est le site qui a changé de gueule. Et partant de là, ce fût un enchainement de décisions toutes plus ubuesques les unes que les autres, auxquelles s'est ajouté les sorties de la current gen et leur lots de déclarations abracadabrantesques. Tout 2013 et 2014 furent une période où j'avais en permanence des munitions pour moquer la rédaction, les gameblogueurs ou les constructeurs. Ce qui m'a le plus marqué au final, c'est de constater à quel point je n'avais pas besoin de forcer le trait pour rendre une news caricaturale. Entre Microsoft qui fait garder sa XBox One par des requins ou le shitstorm de la culotte, ça va tout seul...

Ce qui m'a poussé à continuer c'est avant tout le fun que procure l'écriture de tels articles. Rechercher les bons termes, le phrasé de mauvais journaliste, trouver l'angle d'approche... Ensuite, il y a le fait que vous, chers et estimés lecteurs, m'ayez toujours suivi dans ce genre de délire. Si je n'avais pas eu de likes et des commentaires positifs, je n'aurais pas forcément continué.

Je pose la question à à peu près tous mes interviewees donc je vais te la poser. Qu'est ce qui a motivé la rédaction à changer et surtout à sniper dans sa niche de contributeur, ça s'apparente à une forme de suicide pour moi, as-tu une analyse à formuler sur le sujet ? C'est vraiment quelque chose que j'ai du mal à saisir puisque je n'ai débarqué qu'en 2013 sur le site (en sous-marin pendant quelques mois puis officiellement le 1er Aout) ...

Même si j'ai vécu la baston de l'intérieur, il est un peu délicat pour moi de me prononcer sur le sujet et surtout de spéculer sur ce que les gens ont dans la tête.

Les mutations se sont faites avec le départ de Rahan chez Ubi et l'intronisation de JulienC à la tête de GB. On peut donc déjà s'avancer en disant que c'est avant tout un changement de philosophie. Je n'étais pas là à la naissance de GB en 2007, mais bon, dans game-blog, on peut deviner déjà que le site serait largement participatif...

Et à ce titre, le site était divisé en deux parties, la partie rédaction avec les news et la partie communautaire avec les blogs, les statuts, les tests de la commu et les articles. Bref, largement de quoi s'exprimer.
Enfin, il y avait sur la page principale du site, les 5 derniers blogs, les 5 derniers tests et les 5 derniers articles. Je te laisse imaginer la visibilité que ce système offre, surtout que la rédac n'avait rien à voir la-dedans: on faisant notre tambouille en interne, avec juste deux-trois kick pour un floodeur de passage.

La modo fonctionnait surtout pour les forums et rarement pour les blogs. Y'a bien eu que Setsuna (Kyogamer) pour se prendre la colère divine en pleine tronche à l'époque (son retour en grâce ici est toujours un miracle à mes yeux).

Avec ce système de cohabitation, je n'ai pour ainsi dire quasiment jamais eu à commenter une news du site.Je restais avec la commu' et c'est tout...
Quand on a bien compris ça, il faut se mettre à la place de celui qui doit diriger la barque. Est-il bien pertinent de laisser tout un pan du site à la merci d'un groupe de personnes qui se cachent derrière des pseudos? Ne serait-il pas possible de contrôler cette zone afin de la rendre plus à même de rapporter quelques chose au site dans sa globalité ? (à savoir de l'argent car il faut bien vivre).

Dans cette optique-là, ravager la commu comme cela a été fait se comprend. Je ne dirais pas que c'est du suicide, car le site semble pérenne et sa survie, pour ses rédacteurs, compte plus que tout, vu qu'il s'agit de leur gagne-pain.
Que sont les créations de quelques planqués derrière un avatar/pseudo quand ton salaire est en jeu?

Après, c'est là uniquement là mon avis si je me place dans l'optique de Julien-De-Chez-Chièze-en-Face.

Si tu me demandes mon avis perso, je te dirai que, plus que de savoir si c'est un suicide, c'est surtout extrêmement triste de voir la méthode employée durant cette période. KrystalWarrior par exemple, était un gêneur liquidé du site avec l'opportunité d'un parapluie bulgare.

ZigEnfruke, LE dessinateur de Gameblog (je resitue pour les nouveaux, le gars faisant 60 likes par jour quand on galère aujourd'hui pour en faire 10. Ça donne une idée du changement), s'est fait sortir comme un malpropre sur une réponse dans une news (ban+suppression du blog) alors qu'il alimentait vraiment le site qui avait tout à gagner en s’appuyant sur ce genre de contributeurs.

Ce n'est donc pas réellement le site qui court au suicide car il est toujours là, il semble faire vivre ses rédacteurs et est, malgré tout, indépendant de la communauté qu'il héberge. Si ce système de news et de pub permet à Gameblog de gagner de l'argent, grand bien lui fasse. Il démontre aussi par la même qu'une communauté stable n'est qu'un élément dispensable pour sa pérennité.

Si le glas à bien sonné pour la communauté, ce n'est pas encore le cas de GB.

Y a des bulgares en parapluie ? Des parapluies en Bulgarie ?

Le parapluie bulgare, l'une des plus formidables inventions du  XXème siècle ! Les services secrets soviétiques ont inventé ce système pour supprimer certains opposants en injectant un poison (la ricine) par le biais d'un parapluie truqué qui pique discrètement la cible (en la croisant par exemple).

Sinon, quels sont les plus grands humoristes de GB (rédaction et contributeurs compris) à tes yeux ?

En humoriste ensuite, et parmi les rédacteurs, je reviens sur Kendy, désormais très largement fâché avec JulienC d'ailleurs, mais ses articles et BD pseudo-politico-philosophique étaient bien troussés.

Au niveau des contributeurs, je retiendrais Liedh (NdlN, notez la faute de frappe sur le pseudo de Lhied volontairement laissée pour rendre à l’auteur ce qui lui appartient), qui a offert tout au long de sa prolixe carrière des articles érudits mais aussi le meilleur test de Gameblog, à savoir son test de Shadow of the Colossus ... http://www.gameblog....n-grand-zzzzzzz ... qui mélange récit de voyage parodique, bande-dessiné, critique du jeu, le tout introduit par une mise en abîme un brin moqueuse, et donc extrêmement lucide, du rapport qu'entretien ce jeu avec ses joueurs.

Un test total.

Après, si je devais choisir un seul humoriste sur Gameblog, je choisis sans hésiter Migaru.

http://www.gameblog.fr/blogs/migaru/

A mon avis, le meilleur d'entre nous. Il peut être tour à tour drôle, pertinent, érudit, lucide mais jamais orgueilleux ou pédant. Il reste un gameblogueur assez discret tout en étant capable des meilleures réussites et des articles improbables à la réalisation millimétré (allez voir son faux forum FF VII, son classement des rires de méchants, son analyse des combats aléatoires de RPG, sa visite touristique des villes de Front Mission, etc..).

C'est le blog que l'on devrait tous avoir en favori.

Péripatéticienne ! Tu m'as sacrément donné envie d'aller visiter le Migaru ! Le classement des rires de méchants. :D

Le meilleur blog de tout GB.

Pour ceux comme moi qui n'ont pas la timeline en tête, peux-tu rappeler grosso-modo les périodes d'hostilités entre le régime étatique et les rebelles confinés à la Bande des Statuts ?

Ça va être rapide:

http://www.gameblog....nflit-de-la-c-b

Il y a suffisamment pour suivre toute l'histoire. Aujourd'hui, c'est bel et bien terminé, mais il n'est pas impossible que tout cela reparte comme en 40 ...

Pourquoi Gameblog ?

Quand j'ai eu accès au net de façon pérenne (ce qui fut assez tardif), je me suis mis sur Gamekult, plus par dépit que par réelle communion avec sa  rédaction. Une fois inscrit, ils n'ont pas mis trois semaines pour me bannir pour cause de non-participation à la vie du site. (Un truc du genre).

J'ai donc lâché l'affaire et un pote m'a parlé d'un nouveau site de jeux vidéo avec des anciens de la presse papier, en parlant de Joypad, Joystick et Consoles +. Étant un ancien lecteur de Consoles +, je me suis dit que c'était le meilleur coin où me poser surtout si la communauté est jeune.

C'était en 2009, j'ai lurké comme un sagouin pendant un bon moment histoire de prendre quelques marques, quand j'ai gagné en confiance j'ai publié des articles, quelques tests (qui étaient dispo en home directement à l'époque) et j'ai sorti mon blog en 2010.

Je suis resté sur GB car la communauté était au final assez pacifique, beaucoup moins bas du front que ce qu'on pouvait lire ailleurs et niveau rédaction, j'ai compris que j'étais au bon endroit en lisant les Pitchs Anxiogènes de Kendy.

http://www.gameblog....s-du-jeu-video/

C'était exactement ce que j'avais envie de faire si j'ouvrais un blog.
Et puis le temps passe, on se fait des amis et on reste ...

Quand tu dis : "surtout, si la communauté est jeune", c'est parce que ta la haine des vieux ?

Ah ah !

Derrière la question troll, on peut aussi commenter le comportement de la C&B d'il y a quelques temps. Aux alentours de 2011-2012, la communauté a commencé à se resserrer sur elle-même et à être beaucoup moins tolérante vis-à-vis des nouveaux arrivants. Le flood du débutant (il est ému et veut aller trop vite) se terminait souvent par l'équivalent Internet du pilori.
Pas nécessairement le truc qui donne envie de persévérer.
De même, un nouveau venu qui écrivait bien avait plus de mal à se faire remarquer. Un SerialButcher, un Kaminos ou un seblecaribou, trustait rapidement le haut du panier et pouvait vite empêcher les nouveaux venus d'avoir une visibilité correcte. Et je ne parle pas de l'époque ou Poufy faisait son top, se soldant inévitablement par une victoire quotidienne de Zig, au point de devenir un même interne au site.

Vouloir faire sa place sur un site est plus difficile quand la communauté est bien établie et/ou trop nombreuse.

Je comprends ceux qui, pour le coup, ont eu la haine des vieux.

Enmême temps, c'est plutôt rare d'avoir la haine des jeunes ...
(on a tous été jeune un jour ou l'autre)

Au contraire c'est même très simple ! On a toujours été les petits merdeux d'une génération et les vieux cons de la suivante.

Pourquoi si peu de publication en 2015-2016 ?

C'est le corollaire de la question relative à la commu.

Fin 2014 jusqu'à aujourd'hui, la vieille communauté est en quasi-totalité enterrée. J'écrivais pour un public qui n'est aujourd’hui plus là. De même, avec la sortie des consoles current gen, les déclarations gratuites sont terminées avec une communication de plus en plus maitrisée par les dev. De même, Gameblog contrôle mieux son image (par rapport à une autre époque !). Alors, quand on a plus son public d'habitués et que les munitions n'arrivent pas en aussi grand nombre, on ralentit son rythme jusqu'à le stopper.

De même, beaucoup de gameblogueurs de l'époque Rahan sont devenus des amis, au moins en ligne si ce n'est IRL. Partant de là, il y a énormément d'idées qui auraient pu finir sur un blog qui se retrouvent racontées au coin d'une table de jeu de société ou devant un apéro, (ou un film de Mamoru Oshii. ;))

Pourquoi la dynamique de publication s'est perdue ? Effet boule de neige ?

Clairement oui, la Gameblog Summer Wars nous a rappelé que l'heure n'était plus aux gâteaux. L'émulation étant totalement morte (pour les raisons décrites plus haut), je n'ai actuellement plus aucune dynamique de publication. Je traine quelques articles en brouillon, mais au final, je ne publie rien ; perdu dans de sombres pensées, un verre de Brandy à la main, en lâchant dans un murmure las : "A quoi bon, Neves ... A quoi bon..."

Après ce sont des choses qui s'en vont et qui reviennent (c'est fait de tous petits rien, ces trucs-là).

Je sens du Cloclo dans ta dernière phrase.

Et pas la fée clochette !

Tu veux dire que c'est fait de tout petits riens et que ça revient, un peu comme une chanson populaire? (je ne sais même pas pourquoi je continue la vanne. @[email protected])

Le nombre de blog préféré listés sur ton blog par exemple dont la dernière date de publication est antérieure à 6 mois fait froid dans le dos. Faut-il commander les stèles  ou une fosse commune suffira ?

Si ce sont de mes blogs favoris que tu parles, alors il faut commander des stèles. Elles seront à installer sur une fosse commune, cependant.

Pourquoi t'es encore là, pourquoi tu ne t’es pas barré sur Wordpress ou en retraite comme tout le monde ?

Ah mais c'est déjà fait ! J'ai un Wordpress depuis 2012. En rade lui aussi.

Du coup, c'est pour quand le post larmoyant avec plein de pétales de roses et le big-up déchirant en guise d'Adieu ? Tu nous fais l'exclu ? Allez ...

Ah mais là aussi, c'est déjà fait! Je l'ai ressorti pour l'occasion de l'interview d'ailleurs. J'avais trafiqué un genre de BD parodique en piquant des images du Retour du Roi. Juste avant ça, j'avais fait un post Gothic Lolitas où je disais en conclusion que le blog faisait une pause à durée indéterminée. Elle a durée juste le temps que l'envie d'écrire revienne.

Y a t'il un moment où il faut dire stop, on raccroche les crampons, finit la troisième mi-temps, c'est plus de notre âge ou même pas ?

Même pas. S'il y a bien un moment où il faut raccrocher, ce n'est sûrement pas l'âge qui doit guider la décision.

Pour me l'a péter façon art et essai, je te dirais que c'est le zeitgeist qui conditionne mon actuelle absence, (si vous savez pas ce que c'est, regardez Internet). Je ne sens plus vraiment l'esprit du site, ni me reconnais dans celui-ci. Mais laissons le temps au temps, peut-être que je reviendrai ici, si le courant passe à nouveau. J'ai peut-être même deux-trois idées d'ailleurs.

Pourquoi avoir accepté cette mise à nu par ma personne ?

Honnêtement, tu me fournis un formidable alibi. Grâce à toi, je peux aborder tout un tas de sujets qui auraient dû se trouver sur mon blog, et sans me fatiguer à trouver un angle d'approche. C'est du boulot d'économisé.
Merci.

"alibi" ...

Tu veux dire que tu commets des crimes en ce moment même et que je suis la carte "vous sortez de prison" à ma propre insu ... :o

Carrément. Et je dirais même à l'insu de ton plein gré. Une interview de Neves, c'est plusieurs dizaines d'articles économisés.

Appelez-moi économie les verts.

Pourquoi MGS ?

Quand on parle MGS, on a très souvent tendance à coller immédiatement Hideo Kojima, et tout le personnage qui va avec. Mais avant Kojima, MGS évoque surtout pour moi Yoji Shinkawa, l'un des meilleurs charac-mechadesigner actuels. J'aurais d'ailleurs tendance à le comparer à une sorte d'Amano du mechadesign.

A ce titre, c'est d'abord l'univers du jeu et son design qui m'attire dans MGS. Même si je ne suis pas allergique aux délires de Kojima, ce n'est pas ce qui m'attire le plus.

Ensuite, et je ne connais pas la part de Kojima là-dedans, mais les MGS sont aussi en filigrane de bonnes analyses géopolitiques. On retient au final plus Kojima et son coté cinéma /persos WTF que ce que le jeu apporte lui-même dans ses choix de contextes historiques. Ce n'est pas souvent que l'on rencontre un jeu qui nous parle de la révolution au Nicaragua (Peace Walker), de Guantanamo (Ground Zeroes) ou de la Première Guerre d'Afghanistan (Phantom Pain). Cela fait maintenant deux décennies qu'on nous rabâche les mêmes conflits avec les mêmes méchants dans les jeux. La série MGS a le mérite de s'éloigner de cette solution de facilité en proposant des contextes historiques différents et de se permettre quelques réflexions sur ces sujets, je pense à Miller dans Ground Zeroes qui nous parle de la doctrine du combattant ennemi et des questions qui vont avec, sans jamais rentrer dans la diatribe politique mais juste assez pour inciter le curieux à se renseigner et à se forger sa propre opinion.

Et MG dans tout ça ?

Mais quel MG ? S'agit-il de MG Motor, fabricant de véhicule dont j'ignorais l'existence jusqu'à ce que j'utilise Google? Et en lequel je n'ai strictement rien à foutre? Ou MGMT, groupe qui a fait les beaux jours de l'année 2008?

Et M (le chanteur) ?

Il fait partie du groupe composé de Cali, Christophe Maé, Zaz, Saez et Yannick Noah. Je tiens à ce qu'ils soient les premiers à tester la prochaine capsule spatiale de SpaceX.

Sans bouclier thermique.

Donc tu attends le prochain projet de ce Yoji Shinkawa ?

Oui. Sans doute avec Kojima d'ailleurs. C'était sympa cette vidéo à l'E3.

MGS, c'est fini avec Konami ?

Je l'espère. Sans lui aux commandes, c'est vider MGS de sa substance. D'ailleurs on peut considérer que le lore de MGS est complet maintenant. Il est temps de laisser les exégètes sortir les bouquins et encore plus de théories fumeuses.

Pourquoi le mechadesign ? La fusion de l'humain et la machine ? La puissance, la robustesse, l'assemblage, le réalisme, la transformation ?

C'est assez difficile d’expliquer. C'est comme expliquer pourquoi on préfère une voiture à une autre. Je me souviens surtout de ma fascination devant les Bioman à l'époque du Club Dorothée et de l'assemblage du robot géant.
Au fur et à mesure que l'on apprécie le mechadesign on devient plus attentif à la pertinence, au degré de réalisme intégré dedans et à la balance subtile entre crédibilité et folie du design. 

Seule l'anime rend véritablement honneur au mechadesign ?

Non, il y a d'excellents films avec de très bons mechadesigns dedans. Robocop, Starship Troopers, Avatar, pour n'en citer que trois.
Après il n'en reste pas moins que les meilleurs mechadesigners sont, à mon sens, japonais. Il n'y a qu'à voir l'importance qu'ils ont dans les travaux occidentaux récents. Nombreux sont les concepteurs à avoir en référence des japonais. Il suffit de regarder les designs des derniers Deus Ex par exemple.

Quels sont tes méchas préférés ?

J'en aurais trop à citer, mais on va dire le Freedom Gundam de Gundam Seed, l'Ingram de Patlabor, tous les mechas de Five Star Stories, et la quasi-totalité des avions de Macross.

Tu veux toi-même avoir/devenir un/ton mécha ?

Devenir, absolument pas. Avoir le mien, ça me tenterait, en effet.

fin de la troisième partie.

2014-2018 Time Neves, C'est dans la boite Réservé.