C’est doux, c’est neuf ? 

On était sans nouvelles du Yoshi WiiU depuis plus d’un an. Dévoilé et montré brièvement, à travers une courte vidéo et quelques artworks, lors du Nintendo Direct de janvier 2013 sous l’appellation de Yarn Yoshi, Yoshi’s Wooly World, c’est son nom définitif, a profité de l’E3 2014 pour s’offrir une vidéo laineuse et une démo de 3 niveaux.

 Le premier Yoshi console de salon depuis l’épisode N64 ressemble aujourd’hui beaucoup moins à Kirby Au fil de l’aventure que lors de sa première présentation. Toujours développé conjointement par Good-Feel et Nintendo (comme le Kirby), sous la direction de Tezuka, Yoshi’s Wooly World gagne en volume et en relief. Fini le côté plat du Kirby tout en fil, Yoshi fait la part belle aux formes pleines, à la profondeur de champ avec ses éléments placés au premier plan et ses fonds façon toile de jute ou toile cirée.

 A l’écran, le résultat est superbe, net et coloré, avec un travail admirable sur les matières, laine bien sûr, mais aussi feutre, éponge ou coton. Un rendu à faire craquer les c½urs tendres comme deux petits chatons qui miaulent. 

http://sheattack.com/myblog/wp-content/uploads/2014/07/WiiU_Yoshi_sWW_scrn03_E3.jpg

La démo et ses 3 courses proposées se bouclaient relativement vite. On pouvait s’y essayer en solo ou en coop, au Gamepad ou à la Wiimote. Contrairement à un Donkey Kong Country, le gameplay et le level design de Yoshi’s Wooly World sont parfaitement pensés pour le jeu à deux. Le rythme est posé et les niveaux ouverts verticalement. Sur la Course 3, les pelotes de laine étaient remplacées par des ½ufs, qui permettaient de tracer sur l’écran de longues trainées de nuages, pareilles à celles que laissent les avions. Une manière d’explorer les hauteurs du niveau et surtout de s’entraider : le nuage de l’un venant rattraper l’autre, trahi par son nuage éphémère.

 La camaraderie pouvait laisser place à quelques facéties et putasseries plutôt sympathiques. Avaler le Yoshi de son ami (non ce n’est pas sale) permettait de le lancer vers des endroits inaccessibles autrement mais aussi dans des trous ou sur des ennemis.

http://www.co-optimus.com/images/upload/image/screenshot6.jpg

 Pad en main, le feeling est très bon, moins mou et lent que ce à quoi je m’attendais à la vue des vidéos. Yoshi répond parfaitement et le résultat est très dynamique, moins franc du collier qu’un Donkey Kong Country. Un choix probant tant le level design est ouvert à l’exploration (pour un jeu de plateforme en 2D s’entend). Les tuyaux permettent de circuler de haut en bas et des plateformes à tisser, grâce aux pelotes de laine, donnent accès aux hauteurs. Une configuration des niveaux qui évitent le rush de gauche à droite et obligent le joueur à observer et à prendre son temps, ce qui sied très bien à la coop.

 Si les 3 courses proposées par la démo ne jouaient pas la carte de la difficulté, Yoshi’s Wooly World parait moins facile que la balade de santé qu’était Kirby Au fil de l’aventure. Notre Yoshi a des points de vie et peut facilement tomber dans un trou, sans rien ni personne pour le rattraper. Certains ennemis devaient être neutralisés par le fil de laine avant de pouvoir être éliminés. Les éléments à récupérer étaient nombreux, entre les diamants, les pelotes de laine, les 3 pelotes spéciales et les 5 fleurs par niveaux, et plutôt bien cachés.

http://videogamewriters.com/wp-content/uploads/2014/06/yoshi2.png

Même si la démo était très courte, ce nouveau Yoshi m’a conquis, tout aussi agréable à jouer qu’à regarder. J’espère juste un challenge progressif ou au moins une exploration des niveaux, poussée.

Si vous ne faîtes pas une overdose de jeux de plateforme sur WiiU et que la joliesse de Wooly World ne vous fait pas vomir comme un chat des boules de poils, vous auriez tort de ne pas y plonger.

   par Sopor