LE(t’s) GO

Après plusieurs heures de jeu, je ne sais toujours pas quoi penser de ce LEGO BrickTales
commencer un test de jeu par la conclusion, ce n’est pas commun, hein ? bien sûr, pour connaître le pourquoi du comment, il vous faudra lire la suite ! Développé par Clockstone - spécialiste dans le jeu de construction - et édité par Thunderful Publishing (SteamWorld Dig, Curious Expedition 2...), LEGO BrickTales base son gameplay sur la construction de structures architecturales principalement (il y’a des véhicules aussi) sur fond de licence LEGO… bah, ça tombe bien, c’est aussi le fonds de commerce de cette société de 90 ans mondialement connue de vendre des jouets à fabriquer avec des briquettes en plastique injecté !
Le jeu vidéo et LEGO sont surtout associés grâce au développeur Traveller’s Tales depuis le milieu des années 2000, sur une base de jeu de plateforme/action dans un univers fait de pièces en LEGO.
l’aspect construction y est très peu exploité. Ici, on revient aux fondamentaux de la marque.


De briques et de broc

Sous un prétexte de scénario WTF, vous voilà à explorer 5 biomes différents pour récupérer des cristaux de bonheur avec l’aide d’un robot pour restaurer le parc d’attraction de votre grand-père (je vous avais prévenu).
Chaque biome se décompose en plusieurs dioramas en perspective isométrique, le tout, entièrement fait de pièces de LEGO. La caméra est fixe mais s’adapte si vous passez par un passage caché. L’exploration est linéaire et ponctuée de défis « construction » à réaliser. A ce moment, on passe sur l’interface de construction. Ça devient très austère, loin de l’ambiance ludique et colorée du mode exploration, proche d’un logiciel 3D professionnel. C’est efficace et le petit tutoriel du début du jeu est très bien expliqué pour ne pas être perdu dans la rotation de la caméra ou du placement des pièces.
vous avez un panel de pièces proposées pour réaliser votre construction, mais en respectant un volume donné. Il faut que la fabrication s’intègre parfaitement dans le diorama, une fois finie.
Pour valider la construction, il faut respecter des impératifs en passant par la simulation. Cela permet de vérifier la solidité d’une structure (pour un pont) ou l’équilibre d’une tyrolienne.

Comment je vais le démonter ce jeu !

Avec une dizaine de constructions par zone, on en a vite fait le tour. Chaque biome permet de débloquer une compétence qui permet d’accéder à certaines parties d’un biome. Il faudra revenir sur les premières zones pour la complétion, récupérer de petits animaux, trouver des coffres remplis d’aliments (monnaie typiquement locale pour acheter des cosmétiques auprès d’un fantôme).
Ce sera l’occasion de revenir pour réviser vos constructions dans le mode bac à sable pour les rendre encore plus personnalisées. Sans parler des fameux cristaux de bonheur dont chacun débloque une des 5 attractions du parc de papy. Cela vous donnera l’occasion de décorer chaque manège avec les pièces mise à disposition.
Là où je commence à être perplexe, c’est dans la quantité de pièces proposées à chaque étape du défi … y’en a largement assez pour faire une structure efficace, sans compter celles pour juste faire de la décoration, ce qui fait que le jeu est d’une déconcertante facilité pour les adeptes des LEGO dans la vraie vie. La seule difficulté sera les prérequis pour valider votre fabrication, certains sont très vagues et vous laissent dans l’improvisation ou la chance.

LEGO pas TECHNIC

Ayant fait un nombre conséquent de jeux LEGO autour de licences célèbres développé par TT Games, j’espérais un jour voir un jeu où l’on réalise des constructions en LEGO dans une interface 3D ergonomique. J’avais même pris LEGO World, en accès anticipé, mais ce n’était pas encore ça. Je dois dire que Lego BrickTales est le jeu qui se rapproche le plus de l’univers LEGO pour faire … des notices ! bah oui, c’est pratique et bien fait mais c’est pas ça qui va permettre de s’amuser … Il faut dire que l’interface de construction fait le taf, l’utilisation du pad pour le placement des pièces ou régler l’angle de la caméra fonctionne plutôt bien mais qu’est-ce que c’est ennuyeux. On n’a l’impression d’être salarié du groupe danois. Rien n’est ludique. Le challenge est minimaliste. On se prend à accélérer la construction pour fuir cet univers limite monochrome pour vite voir des décors et des personnages colorés. Mais là, là c’est l’inverse, c’est joli mais l’exploration est linéaire au possible. Y’a pas grand-chose à faire à part avancer jusqu’au prochain défi. Rien ne nous retient.

Mon Avis à moi

Le jeu est beau, le gameplay est efficace pour ce type de jeu et répond au cahier des charges mais il manque du fun sous cet emballage pour avoir envie de faire le 100% ou même revenir sur ces constructions pour les embellir et mieux les intégrer au décor. Mais à quoi bon si le plaisir n’y est pas ! Malgré de jolis graphismes en aventure, je ne suis pas sûr que cela convienne aux jeunes enfants à cause de l’appréhension du placement des pièces en 3D et ça ne va pas forcément plaire aux fans LEGO adultes à cause de ce scénario nian-nian et de la faible difficulté du jeu. Peut-être aurait il fallu faire l’impasse sur l’aventure et proposer des constructions plus imposantes à mettre dans un univers différent (type bac à sable), je ne sais pas ? Le jeu n’est pas mauvais, je n’ai rencontré aucun bug particulier sur la version switch, l’éditeur annonce même des correctifs très prochainement. Il n’y a pas de défaut de gameplay, pour les actions à réaliser, les boutons proposés sont bien pensés. Le changement de compétence est peut-être un peu pénible au bout d’un moment mais une fois fait à un endroit, on n’a plus besoin de le refaire. Si on ajoute à tout ça qu’une douzaine d'heures suffit pour faire le 100% sans forcer et ça me suffit largement. On peut dire que je n’ai pas détesté mais je ne me suis pas amusé avec comme d’autres jeux LEGO ont pu le faire. Cela est est sûrement dû à cette dichotomie entre l’aspect enfantin de l’aventure et le sérieux de la construction trop encadrée pour s’amuser avec.


A qui s’adresse Lego BrickTales

  • aux papas gamer qui sont fan de construction Lego avant tout
  • qui ont un enfant de 8 à 12 ans qui veut bien faire le mode aventure
  •  aux collectionneurs

A qui ne s’adresse pas Lego BrickTales

  • à ceux qui aiment les opus de TT Games
  • parce qu’il y n’a pas pleins de trucs à débloquer
  • et parce qu’il n'y pas a une forte rejouabilité

Test réalidsé par Izis