Dans le monde du jeu vidéo, il y a beaucoup de jeux attendus par toute une communauté... et d'autres que personne n'avait vu venir... Little Noah - Scion of Paradise est de cette dernière catégorie. Il faut dire que CyGames son éditeur est surtout connu pour ses jeux mobiles à Gatcha. Et pour ne rien arranger, Ce nouveau jeu réutilise des assets d'un jeu enterré en 2019 appelé Battle Champs dans un jeu d'un genre très différent. En effet Little Noah - Scion of Paradise est un roguelike proche de titres comme Dead Cell ou GetsuFumaDen: Undying Moon. Enfin, le shadow droping en fin de Nintendo Direct ajoute au mystère de ce jeu développé par Grounding. Il n'en fallait pas plus pour aiguiser notre curiosité.

Le Paradis est pavé de mauvaises intentions

Comme son nom l'indique, Little Noah vous met dans la peau de Noah, une petite alchimiste de génie qui sillonne les cieux de Manapolis dans son aeronef. Mais la curiosité - qui est un vilain défaut rappellons-le - va la pousser à s'approche de curieuses ruines anciennes. Elle y rencontrera rapidement un chat étrange qu'elle décidera d'appeler - contre sa volonté - Zipper. Mais un orage vient semer le trouble et force l'aéronef à se crashe dans les ruines. Noah devra donc les explorer - quel heureux hasard) non seulement pour y chercher des réponses, mais également pour trouver de quoi réparer son aéronef. Pour un rogue like, Little Noah met étrangement l'accent sur la narration avec de très nombreuses scénettes de dialogues. S'inspirant du principe d'Hades (sans l'égaler bien entendu), chaque run est l'occasion d'en apprendre un peu plus. Selon les boss que vous trouverez ou certaines actions (comme de mourir tout simplement), de nouvelles scènes feront avancer la découverte du lore et dévoileront petit à petit l'histoire. Si l'histoire n'est pas très complexe, cette méthode permet d'entretenir l'intérêt pour le joueur tout au long de la partie et incite à multiplier les runs.

Composez votre thème astral

Dans la pratique, chaque run du jeu consiste en un enchainement de niveaux (3 mondes de 5 niveaux dont un mini boss et un boss dans chaque) générés aléatoirement dans un setting spécifique et avec un panel d'ennemis correspondant. Chaque salle est d'un type très spécifique : combat, défi, parcours, trésor, marmite alchimique, boutique et sortie. Il est tout à fait possible de sortir du niveau sans avoir tout visité, mais c'est plus que déconseillé tant vous serez sous équipé dans le futur. Le nerf de la guerre réside en effet dans les salles de combat qui demandent d'éliminer un certain nombre d'ennemis (parfois par vague) avant de pouvoir en sortir. Parfois des défis vous seront proposés pour augmenter le butin final comme de finir sans être touché, dans un temps limité, ou après avoir effectué un certain nombre de combos ou de points de dégâts. Pour se débarrasser des ennemis, Noah n'attaque jamais elle-même et utilise des astraux pour le faire à sa place. Le gameplay se trouve assez similaire à celui de Ender Lilies avec un décalage entre le personnage et les invocations qui attaquent, d'autant plus qu'une invocation à tendance à immobiliser le temps de l'attaque. Cette approche nécessite une adaptation tant elle est contre intuitive, mais on s'y habitue. Et contrairement au titre précité, il est ici possible d'effectuer des combos en enchainant les invocations. D'ailleurs l'enchainement est à composer soi-même en fonction des astraux disponibles dénichés durant la partie. Ces derniers sont de différents types (neutre, feu, glace ou vent), ce qui aura une incidence directe sur les dégâts infligés en fonction de votre équipement looté. En effet, mieux vaut se focaliser sur un seul élément pour optimiser l'attaque. Nous on conseille le feu. A noter que si un même astral est récupéré plusieurs fois, il monte en niveau jusqu'à atteindre son niveau maximal et acquérir un bonus spécifique. En plus des slots d'enchaînement, on dispose de deux emplacements d'attaques spéciales, activables via des cooldown. Un même astral dispose donc de deux attaques différentes selon l'endroit où on le place.

Ça s'en va et ça revient.

Que vous arriviez au bout du run au non, chaque retour à l'aéronef est l'occasion de dépenser vos points de manas (tout votre stuff récolté est converti en mana en fin de run) pour réparer l'aéronef. Ceci entraîne des upgrades permanents qui vous aideront clairement à progresser dans le jeu jusqu'au stade où terrasser le boss final ne sera plus qu'une formalité. Il est conseillé d'améliorer les potions de soin le plus rapidement possible tant elles sont vitales pour la réussite de votre mission. En plus des points de mana, il est également possible d'utiliser des coffres spéciaux récoltés pour faire monter l'éxperience de vos astraux et les faire progresser de niveau jusqu'à 5 fois. Les coffres pourront également être utilisée pour donner un petit coup de pouce au run suivant via votre camarade félin. Un autre moyen d'améliorer un run est de récolter un maximum de pages qui peuvent être ensuite utilisés pour ensorceler un niveau et faire en sorte que des bonus s'appliquent. D'ailleurs, afin d'optimiser votre loot, il faudra avant chaque niveau non-boss choisir un chemin parmi deux, chacun se différenciant par un sortilège. Il contiendra par exemple plus d'éléments de glace ou plus d'astraux. Terminer une première fois le jeu demandera au moins une bonne dizaine de runs, mais pour tenter de tout améliorer à fond, vous pouvez compter une bonne 50aine d'heures de jeu. Globalement, le jeu n'est pas très difficile, et se destine avant tout à un public peu familier avec le genre.

Mon avis à moi

Little Noah : Scion Of Paradise est un titre que personne n'avait vu venir, mais que beaucoup auront oublié dans quelques temps faute de facteur différenciant fort. Il n'est pas mauvais loin de là. Il possède même de bonnes qualités comme d'être une bonne porte d'entrée au genre. Mais ce ne sera pas suffisant pour rester dans les mémoires. En attendant, il procurera de longues heures de jeu à ceux qui se laisseront tenter.

A qui s'adresse Little Noha - Scion Of Paradise ?

- A ceux qui souhaitent s'initier au rogue like (lite)

- A ceux qui aiment avoir de la progression permanente

- A ceux qui cherchent un titre sans chichi

A qui ne s'adresse pas Little Noha - Scion Of Paradise ?

- A ceux qui cherchent du challenge

- Aux amateurs de level design complexe

- A ceux qui préfèrent les chiens

Johann Barnaud alias Kelanflyter