Dans le jeu vidéo, quand un succès arrive, il n'est pas rare de trouver nombre d'autres studios qui tentent de s'inspirer du titre pour surfer sur le succès. Etrangement, la série des Wario Ware n'a jamais vraiment suscité de vocations ailleurs que chez Intelligent System. C'est probablement de ce constat que sont partis les développeurs Vaudais (c'est ainsi qu'on nomme les habitants de Vaulx-en-Velin, ville de banlieue de Lyon) de Break First Game et leur éditeur tout aussi français Just For Games. Il faut dire que le créneau est d'autant plus ouvert que même Nintendo semble ne pas comprendre le potentiel de la franchise avec un épisode Switch un peu particulier. Voilà donc Ultra Mega Xtra Party Challenge arriver en exclusivité sur Nintendo Switch. Aurons-nous pour lui autant de superlatifs que son nom en contient ?

No Pain No Gain

Nous sommes habitués dans le jeu vidéo à jouer de grands héros musclés. Mais Ultra Mega Xtra Party Challenge ne mange pas de ce pain-là. Dans ce jeu, on vous fait incarner l'individus le plus faible et pitoyable du monde. Vous êtes tellement pitoyable que la télé est à vos fenêtres pour tenter de faire un reportage pour vous. Heureusement, l'homme le plus fort du monde vient vous chercher pour vous proposer un entraînement intensif pour devenir fort comme un boeuf : l'Ultra Mega Xtra Party Challenge. Le mode histoire est donc découpé en un certain nombre de parties correspondant aux parties du corps à muscler et est une succession de mini jeux sous trop de rapport avec la thématique. Si vous arrivez à tous les terminer sans erreur (la moindre faute et c'est perdu avec obligation de refaire la série du début), vous muscler plus ou moins la partie du corps en fonction de la difficulté choisie : facile, moyen ou difficile. Si les versions faciles et moyenne des mini jeux sont bien abordables et ne vous poseront de problèmes que ponctuellement, la variante difficile est une autre paire de manche. Le but bien évidemment est de réussir à muscler entièrement le corps au maximum en réussissant toutes les séries en difficile.

C'est super chouette, c'est Xtra fou

Niveau gameplay des mini jeux, Ultra Mega Xtra Party Challenge se rapproche bien plus de Wario Ware Smooth Moves (l'épisode Wii) que de l'épisode Switch. En effet, tout se joue uniquement avec un seul Joycon (Les Pro Controllers sont incompatibles avec le jeu), parfois avec les boutons ou le stick mais souvent avec la détection de mouvement. Le tout répond en général plutôt bien. Toutefois que vous ayez un Joycon gauche ou droite n'aura pas trop d'importances vu que la fonction infrarouge n'est pas utilisée. Niveau ambiance, on garde un côté décalé propre au jeu aux multiples moustaches, mais avec ici beaucoup de muscles saillants, des mêmes d'internet détournés et des références au jeu vidéo. Certains des mini jeux sont assez malins, comme celui où il faut faire passer les textes d'un PNJ en arrivant à s'arrêter au bon moment pour lui signifier que vous avez compris et qu'il ne se répète pas. Quelques-uns sont assez cryptiques et il faudra un certain nombre d'essais pour comprendre vraiment comment faire. On vous aide pour le second du mode histoire (la sculpture de statue) qui n'est pas évident : il faut faire un mouvement de sabre pile le nombre de fois nécessaire. Ce n'est donc ni une question de vitesse ni de timing. Attention à vos Joycons, certains demandent de faire des rotations du stick, ce qui est une opportunité d'accentuer vos Joycons drifts. Globalement les mini jeux sont sympas et variés, même si on aurait aimé plus de folie. Le rythme par contre n'est pas aussi bon que dans un WarioWare. Non seulement le temps de chaque mini jeu est variable (celui du camion qui doit éviter les obstacles par exemple est étrangement long pour rien), mais les temps de chargements entre chaque mini jeu est également un peu trop long.

La muscu c'est mieux à plusieurs

En plus du mode histoire, le jeu propose un mode infini qui pioche au hasard dans les 100 épreuves possibles à l'infini, en augmentant la difficulté et la vitesse avec le temps. Cette fois vous aurez trois vies pour tout faire, l'objectif étant d'en réussir le plus possible pour battre votre record. Si vous avez du mal avec certains jeux, il est possible d'utiliser le mode entraînement sur n'importe lequel dans la difficulté de votre choix. Dommage que ce mode n'enchaîne pas le jeu avec sa version plus difficile dans la foulée histoire de s'entrainer en boucle sans repasser par le menu. Voilà tout le contenu solitaire du jeu. Mais il est également possible (et c'est même recommandé) de jouer à plusieurs en versus ou en coopération (un mode infini ou les joueurs se partagent les vies) en local. Le jeu propose également un mode en ligne avec possibilité de créer un salon ou d'en rejoindre un. Difficile de vous en parler vu que nous n'avons pas réussi à trouver d'autres joueurs. Mais si vous avez un ami qui possède également le jeu c'est donc possible de vous y rejoindre. On reste un petit peu sur notre faim au final. On aurait aimé quelques petites surprises à débloquer, mais il y a tout de même de quoi passer un bon moment, surtout entre amis.

Mon avis à moi

Ultra Mega Xtra Party Challenge manque un peu de contenu, mais cela ne l'empêche pas d'être la meilleure alternative à ce jour à Wario Ware. S'inspirant de plus de l'épisode Wii et son motion gaming, il propose une expérience différente de Wario Ware : Get It Toghether. Avec quelques amis, il y a moyen de passer de bonnes soirées de rigolade.

A qui s'adresse Ultra Mega Xtra Party Challenge ?

- Aux amateurs de motion gaming

- Aux férus de Wario Ware 

- A ceux qui veulent se muscler métaphoriquement

A qui ne s'adresse pas Ultra Mega Xtra Party Challenge ?

- A ceux qui n'ont pas de Joycons valides (merci le drift)

- A ceux qui aiment avoir énormément de contenu

- A ceux qui n'ont pas d'humour

Johann Barnaud alias Kelanflyter