Légendes Pokémon : Arceus

Support du test

Nintendo Switch

Langues

Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Italien, Japonais, Coréen, Chinois

Voix

Aucune

Style

RPG, capture de monstres (de poche), open-world

Développeur

Game Freak

Éditeur

The Pokémon Company, Nintendo

Date de sortie

28/01/2022

Prix

59.99€ (eShop)

Conditions de test

Nintendo Switch

 

25 ans déjà …

Après avoir fêté le 25e anniversaire de la licence Pokémon en 2021, Nintendo nous promettait un peu de fraîcheur dans la licence. Dès son annonce, Légendes Pokémon : Arceus promettait quelque-chose de différent, moins orienté « un jour je serai le meilleur dresseur » et plus axé sur l’exploration et surtout, l’observation des Pokémons dans un monde où le Pokédex n’existe pas encore et où ce sera à vous de le créer. Oui, rien que ça !

Est-ce que les promesses ont été tenues ? Serez-vous un jour le meilleur chercheur de Pokémons ? Nous y répondons dans ce test.

Bienvenue à Sinnoh Hisui !

L’aventure commence avec votre personnage tombant (littéralement) du ciel dans la contrée de Hisui (l’ancien nom de la région de Sinnoh des Pokémon Diamant/Perle). Vous n’avez pas de souvenirs et ne comprenez pas vraiment ce que vous faites là, mais rapidement vous comprenez que vous êtes dans le passé de Sinnoh à une époque où les humains et les Pokémons ne vivaient pas encore totalement en harmonie.

Après un court tutorial sur la capture de Pokémons, vous choisissez déjà votre starter et on vous propose de travailler pour la « Team Galaxie », fraîchement installée dans cette région afin d’approfondir les liens entre les Pokémons et les humains. De fait, le Pokédex n’existant pas, cette Team effectue des recherches sur les Pokémons pour le créer. 

Et comme votre personnage semble avoir un don inné pour manier ces charmantes bestioles, vous êtes désigné volontaire.

L’aventure commence

En tant que membre de l’équipe de recherche de la « Team Galaxie », vous aurez donc pour tâche d’aider à la conception du premier Pokédex de l’histoire. Et afin de remplir les pages de chaque monstre de poche, il faudra remplir certains critères. Ceux-ci sont variables selon les Pokémons, mais ils sont du genre :

  • Capturer X Pokémons
  • Vaincre X Pokémons (parfois sans se faire remarquer)
  • Vaincre X Pokémons avec une attaque d’un certain type auquel il est faible (comme une attaque eau sur un Pokémon sol)
  • Utiliser ce Pokémon au combat avec certaines attaques
  • Etc.

Vous avez compris le principe.

Si dans l’absolu, ça peut paraître motivant, ça en devient assez vite répétitif. D’autant que remplir le Pokédex et gagner en niveaux de recherche (jusqu’à 10), ne vous fera « que » gagner plus de points de recherche, rien de plus.

À vous donc de gérer au mieux votre emploi du temps en mixant judicieusement les tâches de recherche et celles qui feront avancer l’intrigue afin de ne pas vous ennuyer. Il y a de toute façon suffisamment de quêtes à faire pour que vous ayez toujours le choix.

Voilà la faille

Car en réalité, la véritable aventure de Légendes Pokémon : Arceus est ailleurs. Vous apprendrez vite qu’en même temps que vous êtes tombé dans ce monde à travers la faille spatio-temporelle, des éclairs ont jailli de celle-ci et ont corrompu des Pokémons « Monarques » (un pour chacune des 5 régions du jeu).

Le but de l’aventure sera de trouver comment apaiser ces Pokémons, puis de les vaincre au cours de combats qui combinent à la fois vos talents de dresseur (votre équipe de Pokémon devra combattre le Monarque) et de joueur. Votre dresseur devant alors éviter les attaques du Monarque et lui lancer un produit pour l’apaiser (plus facile à dire qu’à faire).

Ce sont donc 5 régions bien distinctes qu’il vous faudra explorer à cette fin. Bien entendu, certains dresseurs se mettront parfois sur votre chemin et vous devrez également les affronter, mais contrairement aux autres jeux de la licence, ce sera rare.

La grande majorité des combats du jeu se fera contre des Pokémons sauvages. Remplir votre Pokédex vous permettra donc également de monter les niveaux de vos Pokémons.

Parlons technique

Comme j’ai lu que beaucoup s’inquiétaient du niveau technique du jeu, je me permets de faire une parenthèse pour en parler. 

Soyons clair : le jeu ne brille vraiment pas par sa beauté graphique. La plupart des environnements ne sont pas très détaillés. Les zones ouvertes ne sont pas bien grandes. Les ombres des personnages sont présentes dans certaines situations et pas dans d’autres (comme dans les grottes, inexplicable). Et le jeu souffre d’un aliasing assez prononcé ainsi que d’une très vilaine modélisation de l’eau en général.

Mais est-ce rédhibitoire ? Pas forcément en fait. Car si le jeu déçoit sur son côté technique, il se rattrape sur son contenu qui satisfera pleinement les fans de la licence. Et tant mieux, c’est justement à eux que le jeu est destiné.

Et aussi contenu

Monde ouvert oblige (même si les zone ne sont pas bien grandes ni variées), le jeu s’adapte également aux standards du « genre ». Nombre de PNJs vous proposeront donc des quêtes annexes, parfois un peu ennuyeuses ou peu gratifiantes, mais toujours avec un « esprit Pokémon », du classique.

Toutefois, c’est surtout en termes de contenu une fois la quête principale terminée (comptez ~25h) que le jeu dévoile toute sa profondeur. De nouvelles quêtes légendaires seront disponibles, de nouveaux mystères feront leur apparition et vous aurez toujours votre Pokédex à compléter (une surprise vous attend si vous y parvenez). 

C’est donc avec plaisir qu’on peut revenir sur le jeu très régulièrement pour avancer petit à petit sur des quêtes en plus, de nouvelles missions ou encore avancer dans nos recherches sur un nouveau Pokémon. Et pour le 100%, comptez quelques dizaines d’heures de jeu en plus, facile.

Un Arceus arc réussi ?

Finalement, Légendes Pokémon : Arceus nous avait fait espérer une expérience différente des autres jeux Pokémon et de leurs éternelles arènes et collectes de badges. Certes, c’est un peu différent cette fois, mais pas tant que ça.

Le jeu vous forcera toujours à suivre les quêtes de l’aventure principale dans un ordre défini, sans véritable choix et vous devrez toujours effectuer de nombreux combats avec vos Pokémons pour avoir un niveau suffisant pour avancer.

Néanmoins, malgré cette promesse moyennement tenue, le jeu reste un plaisir à jouer. Malgré ces défauts, il a ce petit quelque-chose de familier qu’on aime garder près de soi tout en proposant une aventure au schéma suffisamment différent pour qu’on n’ait pas l’impression de déjà-vu qu’on aurait pour connaitre avec un autre jeu Pokémon « classique ».

Si vous aimez la licence, vous ne serez pas déçu et c’est là le principal !

 

Ce jeu est pour vous si :

- Vous êtes un fan inconditionnel de la licence Pokémon

- Vous aimez chasser du monstre de poche, encore et encore

- Vous avez gardé une âme d’enfant (et de collectionneur)

Ce jeu n'est pas fait pour vous si :

- Vous n’êtes pas un fan inconditionnel de la licence Pokémon

- Vous vous attendiez à un jeu « différent » des habituels jeux Pokémon

- Vous espériez un « vrai » open-world Pokémon

Test par La Mangouste