En tant que dictateur du bon goût j'avoue que je me suis un peu senti offensé par ce message de Julien Chièze (voir la vidéo). Comme si notre microcosme rempli d'autres dictateurs de mon genre, tranquille depuis des années à imposer nos goûts, à faire peur les pauvres citoyens fébrilent, était soudainement attaqué par surprise.


 

Oui j'ai tendance à largement préférer les jeux japonais soyons clairs, à idolâtrer les jeux de Platinum Game, à soutenir des oeuvres telles Bloodborne, Final Fantay 13 Lightning Returns ou Resonnance of fate, à encourager la vision de Nintendo, ou l'école du gameplay.
Mais certains jeux occidentaux font exception comme The last of us que j'ai adoré ou Bioshock Infinite.

Maintenant, en toute franchise, je tiens à dire que oui, il y a effectivement selon moi, une certaine pression du hardcore gamer. 

Gametrailers (traduction sommaire) : Est ce que vous allez soutenir le move avec MGR ?

Platinum Game: HAHAHAHAHAHAA

Il y a quelques mois déjà, en tant que fan comme je viens de le dire, je parlais déjà d'un « lobbying » Platinum game. J'utilisais le nom du studio au sens large, car il est un peu (au même titre qu'un From software aujourd'hui) un porte-étendard de cette mouvance.

 Un "lobbying" plus ou moins efficace cependant.

Ce que je disais à propos de ce "Lobby", c'est qu'aujourd'hui, il est indéniable qu'un studio tel que PG, s'est fait une réputation totalement mérité chez le public chevronné (je n'aime pas dire hardcore) appréciant ce plaisir « à l'ancienne ».

Leur jeux sont finis, complets, riches et diablement efficaces dans le rythme. Oui mais voilà, ce sont des jeux qui demandent pas mal de maîtrise et d'étude pour être apprécié à leur juste valeur. Un temps que n'a pas forcément le temps d'investir un testeur de jeux vidéo (suffit de voir les vidéos catastrophiques type gaming live de la presse mondiale ou les testeurs ont beaucoup de mal à sortir un contre dans Metal gear rising ou ne comprenant pas comment battre le premier sous-boss du jeu).

https://www.youtube.com/watch?feature=player_detailpage&v=hJGEIMvjDtY#t=2220

(Alors d'après GK dans MGR il n'y a pas d'esquive, il faut faire une glissade... Un moment il faut faire son travail je pense. Vous êtes dans une position de professionnel et non de simple joueur. Votre travail est d'informer et donc de renseigner le lecteur en fouillant les jeux que vous testez afin de ne pas dire de choses erronés. Ca va plus loin que le simple fait de jouer.  Le genre de problèmes qui arrive souvent pour les jeux un minimum technique justement, car il faut fouiller le gameplay. )

Oui mais voilà, sans même maîtriser une once de gameplay du jeu (ou très peu), les testeurs en font les louanges souvent d'ailleurs sans véritablement expliquer le pourquoi du comment. ( « Le gameplay est dynamique et les combos dévastateurs. » Ok, mais pourquoi ? )

C'est un jeu Platinum Game, on sait que le gameplay est bon et riche, on ne sait pas vraiment pourquoi, mais on se doit de le dire, car c'est la réputation du studio (le syndrôme Virtua Fighter).

A l'heure d'aujourd'hui cette sensation que j'ai par rapport aux tests me fait plus rire qu'autre chose car Platinum game n'a pas encore sorti de mauvais jeux. Mais le jour où ils sortiront un jeu de merde et que je lirai des louanges sur son gameplay, là ça commencera à m'inquiéter.

Mais on en est pas encore là. A l'heure d'aujourd'hui, je ne suis pas inquiet je suis triste. Triste parce qu'avec du recul nous n'avons rien de grands dictateurs (n'est pas Staline qui veut :(  ) Non, pour l'instant nous ne sommes que des résistants, des Jean « Vergil » Moulin.

 Parce que si on en arrive à faire ce genre de vidéo (Why God Hand is so awesome ? )

ou des textes comme cela...

http://zeboyd.com/2013/09/10/why-games-like-the-wonderful-101-are-a-poor-fit-for-the-gaming-press/

 

... c'est parce qu'en dehors de quelques exceptions comme Bloodborne ou Bayonetta, la presse c'est surtout ça.

Un, voir le meilleur BTA de tous les temps ...

Une perle de gameplay et d'idées. Bizarrement beaucoup apprécié par les fans de jeux d'actions. A mais oui c'est un FF il n'a pas le droit. (syndrome RE6 )

Sans commentaire


Pour beaucoup LE meilleur Platinum Game. (devant même Bayonetta)

 

Que les notes soient bonnes ou mauvaise de toute façon le texte est rarement convaincant.

Si je devais caricaturer je vous demanderai vraiment pourquoi la presse est tant en accord avec les goûts un peu "tout public" type assassin's creed,  watch dogs ou Uncharted ?

Et surtout pourquoi à contrario, tant de désaccords (à quelques exceptions prêts) avec ces jeux un peu plus difficile à appréhender et pourtant tant respecté par les fans et spécialistes  d'un genre en particulier ?

Tant de perles misent au fond du gouffre à cause de notes ne reflétant absolument pas la qualité de ces jeux. Forcément ca pousse à faire monter un peu les voix

En quoi c'est un mal de ne pas s'adresser forcement à tout le monde ? De proposer une offre calibré pour un public un peu plus ciblé ? Pourquoi est-ce sanctionné comme on peut le voir dans le texte de JV.COM pour The wonderful 101 ?

Un Metal Gear Rising ne met pas toute son énergie dans les graphismes pour répondre directement à ta vidéo Julien Chieze. L'histoire dans la forme peut te déplaire,  mais les dialogues, les références habilement placé qui ne te parle pas à ce que je vois, sont parfaitement en phase avec le trip très film d'action des années 90 voulu par le titre. (Une  bonne histoire ou un bon film c'est pas que de l'émotion ou de la philosophie. Un bon Die Hard rempli de dialogues clichés ça à du bon aussi )

Avoir une bonne note c'est forcément s'adresser à tout le monde ? Je ne pense pas tant que la proposition du jeu est intéressante et bien mise en place. (Et c'est le cas dans MGR)

Avec la venu du grand public dans le marché, grâce (ou à cause de) la Wii notamment, tout a été redéfini, il faut adapter les jeux à ce nouveau public en masse et la presse a du s'adapter. Les chiffres de ventes ont parlé,  et ont condamné les jeux destiné à un public devenu minoritaire. (je pourrai développer, mais ce n'est pas le propos).

Heureusement que certains résistant sont encore là, des connaisseurs d'un genre, soutenant des styles de jeux considérés pour un public de niche.

Des jeux vraiment respecté par toute une frange de joueurs.

 Moi aussi j'essaie d'y contribuer (Plume c'est pour toi ça, si un jour tu lis ça haha)

 

Car je me sens envahi par la dictature du casual et non l'inverse. Dictature qui a globalement soumis la presse. Aujourd'hui on a l'impression qu'il faut surtout regarder et un peu jouer, mais pas trop non plus. Le côté vidéo est passé devant le jeu. Vous aurez beau dire que ce n'est pas le cas, c'est en tout cas l'impression que ca donne. Où gameblog était par exemple pour défendre les notes de The Wonderful 101 ? Par contre vous êtes bien présent pour The Order. PIRE, voila que Bloodborne a des bonnes notes et il faut remettre cela en question ? MAIS OU VA LE MONDE ?

Je ne me sens pas concerné par cette tendance et je ne me sens pas du tout en phase avec l'image véhiculé par l'industrie et la presse.

Peut-être qu'aujourd'hui la roue est en train de tourner grâce (à cause diront certains) à des jeux comme Bloodborne soutenu par une certaine presse voulant retrouver du jeu avant de la vidéo ( jusqu'au prochain bon jeu un peu trop compliqué ? Où se rendent-ils enfin compte d'une certaine pauvreté générale des gros titres AAA, mis en avant par l'industrie ? )

Car si on en est à un stade ou mourir dans un jeu est surréaliste, ou si l'on parle de « trip à l'ancienne » pour décrire un peu les expériences Platinum Game, c'est que ce n'est clairement pas la tendance actuelle....

PS: Je signal que j'aime de tout. De l'expérience narrative (tant que c'est bien fait) au bon gros gameplay bien hard. Hors bizarrement, les expériences narratives (plus facile à apprécier quoiqu'on en dise) s'en tirent généralement pas trop mal, l'injustice est bien plus souvent du côté du jeu necessitant un investissement que n'a pas toujours compris ou apprécié un testeur. (Ce qui n'empêche absolument pas d'avoir le droit de ne pas aimer. Mais ne pas aimer n'empêche pas un jeu d'être très bien conçu ! ).