• street fighter III : new generation  :
    un petit coup de street au clavier, pour me rendre compte que je suis
    toujours bien meilleurs qu'au stick. une entrée avec 3 perfect d'affilé, et un petit coucou au dernier boss sans faire de continue. my ken is sooo better than mine.
  • blazblue : continuum shift  : un des jeux que j'ai reçu cette semaine (et auquel j'ai pu jouer, je peux pas en dire autant de mon devil may cry 4 reçu / commandé (?) par erreur en version PS3). pendant la world game cup à cannes j'avais pu voir le tournoi sur ce jeu en streaming, et j'avais vraiment RIEN PIGE!! mais bon, une promo putassière, quelque clic, et
    vite le HRAP trouve encore une nouvelle utilité. mine de rien, ça faisait longtemps
    que j'avais pas découvert une nouvelle série de baston, oubliant presque la sensation troublante de pas savoir quel perso prendre. après avoir
    tâté un peu le héros, ainsi qu'une bonne partie du cast, j'ai jeté mon
    dévolu de façon arbitraire sur le crétin héroïque Bang Shishigami. je
    n'ai qu'à peine effleuré sa command list, mais "à l'aveugle" il est plutôt attrayant à manier. à part ça j'ai commencé l'interminable
    tutorial, assez drôle cependant (narré par une gamine insolente, qui
    fait parti du roster, on peut donc se venger après), et halluciné après
    avoir entamé le mode story. en une heure, j'ai du combattre
    deux rounds, et le reste du temps lire des dialogues. j'avais pas
    ressenti ça depuis le début de golden sun sur GBA. mais bon, il faut avouer que ça reste bien marrant, avec un côté con-con bien
    assumé. sinon, je n'ai pas évoqué les graphismes. sur ma TV SD, je
    trouve ça vraiment magnifique. les décors en mélange de 2D/3D semblent
    quasiment être de la 2D pure, et donc vont très bien avec les persos en
    2D haute def. si l'animation n'en jette pas comme sur un street 3 ou un
    KOF13, forcément, elle reste franchement très très agréable. bref, mes
    premières heures sur le jeu m'ont vraiment étonnées, même si j'ai
    vraiment du mal avec certains timings, notamment les dash avec le stick. seulement, vu que j'ai acheté (et reçu) un deuxième HRAP EX, avec un stick de marque Sanwa ce coup-ci (mais pas les boutons, session bricole en perspective), beaucoup plus souple, j'ai déjà moins de mal qu'avec le EX-SE et son stick seimitsu très "cliquant" (mais tout aussi adorable). joie!
  • hard corps : uprising  : vu que le HRAP était pluggé, je me suis dit que c'était pas con de l'essayer sur ce jeu, issu d'une lignée de jeux d'arcade (contra). sauf qu'avec le dash sur un bouton, et un système de visée dite précise sur un bouton aussi, comme george le yéti, ce n'est vraiment pas
    pratique. dommage qu'il y ai pas eu d'option pour mettre le dash sur une double direction comme dans un jeu de baston, parce que c'est
    quand même plus sympa sinon de nettoyer les niveaux avec un pad plus
    lourd et gros que la console :D
  • picross DS  : une grille tellement pas facile que j'ai dépassé les 60 minutes, du
    coup j'ai le droit à un humiliant "out of time" et une image
    désespéremment grisée, c'est la première fois que ça m'arrive en 2 ans!
    toujours dans le thème des fleurs, les 5 suivantes furent cependant plus aisées, voyez.
  • super street fighter IV  : pour en revenir à mon nouvel Hori Real Arcade Pro EX, j'ai voulu évidemment l'essayer sur un jeu avec lequel j'ai déjà un
    certain background. et effectivement, ce stick au déplacement très doux
    facilite vraiment la sortie des manips des super coups. j'ai même réussi à jouer des persos "à charge" (chun-li, blanka, vega / dictator). après comme je disais, les boutons, bien que pas mal du tout sont vraiment
    moins classe que les seimitsu de mon EX-SE (dont le "feeling
    hardcore" rude mais précis reste un agréable challenge à maîtriser).
    d'où ma volonté à terme de changer les boutons pour du vrai matos arcade sanwa (je suis obligé de le démonter de toute façon pour virer le plastique de protection coincé sous les boutons et les "vis"
    -pleines, j'angoisse déjà-, d'où pas de photo pour l'instant). de telle sorte que j'aurai ainsi un full seimitsu et un full sanwa (pour mon plaisir personnel, ou me la péter, ou les deux), comme dans la prophétie.
  • dead or alive 4  : j'avais ammené le jeu chez "mon ami du dimanche", et on s'est bien marré, après s'être énervé en voulant terminer le mode story avec quelques persos. le dernier boss (rendez-moi Tengu!) me fait
    encore pleurer, quand à mon pote, c'est le très sournoi bayman qui lui a servi de nemesis. donc, même si j'ai galéré à la manette (chez moi j'y
    ai joué qu'au HRAP, et pour bien m'emmeler les crayons, au pad j'ai la
    config soulcalibur IV en tête), après on s'est bien marré,
    enchaînant des combats en tag, à deux dans la même équipe. continuer
    l'enchaînement de l'autre c'est vraiment super fun, et m'a rappelé de
    bon souvenir de DOA2 sur dreamcast.