• picross DS  : cette semaine, seulement quelques pauvres grilles. il faut dire
    qu'après 3 mois j'ai enfin repris mon sport. donc de quoi m'occuper à
    fond en écoutant les podcasts de gameblog et silence on joue...
  • deathspank  : j'ai déjà dépassé les dix
    heures, je kiffe à mort ce jeu, mdr. et j'ai même pas dévoilé la moitié
    de la carte... peut-être que les mecs qui avaient estimé la durée de vie
    n'étaient pas de "complétistes" qui ont fait toutes les quêtes, et voulu lire tous les dialogues? dire qu'après ça j'ai le deuxième épisode,
    encore plus long... il faudrait peut-être que je joue plus à l'arrache, en dépensant de l'argent (bientôt le million de dollars engrangé, lol), et sans quadriller toute les zones maniaquement pour éradiquer toute forme de vie en présence. tout ce qui est destructible en fait (syndrôme du
    "buisson de zelda"). à part ça l'inventaire censé être relou, est plutôt sympa je trouve, même si j'aurais bien voulu pouvoir garder les armures et armes histoire d'avoir un perso qui ressemble à quelque chose. en
    même temps difficile de s'interdire utiliser le meilleur matos en sa
    possession.. alors à la place je revends, et je collectionne... de
    l'argent!
  • army of two : the 40th day  : moi qui
    n'est pas connu comme étant un amateur de FPS/TPS, j'avais gravement
    kiffé le premier en coopération avec écran splité, avec son ambiance un
    peu crétine et ses bonnes idées de gameplay pour s'amuser à deux en
    écran splitté. mon pote ayant acheté le suivant y'a déjà un moment, on a décidé de s'y mettre là. fini le dépaysement sympa du 1, dans army of
    toutou (pour les intimes) tout se passe à shanghai, au milieu de
    gratte-ciels qui s'effondrent, sans qu'on sache pourquoi. bref les deux
    premières missions (2h de jeu en étant mauvais) ont été révélatrices. le gameplay reste proche, mis à part que le bouton A est surutilisé,
    occasionant bien des cafouillages. on se balade dans des immeubles en
    ruine au crépuscule, ce qui n'est pas très varié. de nouveau systèmes
    sont implementé, mais sont pas très intéressant, voire inutiles (faire
    semblant de se rendre, mais les ennemis tirent quand même...). des choix
    moraux sont posés à certains moments, genre tuer ou pas un mec. s'ensuit alors une cutscene dessinée pour montrer les conséquences. sauf que la
    plupart du temps on a l'impression de se faire arnaquer (genre le mec
    meurt dans tous les cas). les ennemis sont hyper aggressifs en normal,
    et c'est devenu compliqué de soigner son pote (encore un probleme lié au bouton A...). les upgrades d'armes perdent dans un sens de leur intéret,
    vu qu'on peut le faire à tout moment, au lieu d'entre les niveaux, et
    surtout les amélioration ne sont pas fixes pour une arme, du coup on
    perd un peu le côté "pari" de tout miser sur l'upgrade d'une arme, et
    donc un certain côté affectif (oui on parle bien d'armes mdr). ah et
    puis on peut plus customiser son masque... bref beaucoup de déconvenues
    pour ce début de jeu. mais malgré tout je dois avouer qu'une fois
    habitué aux commandes, c'est quand même bien sympa dans le feu de
    l'action, même si le côté entraide est minoré.
  • tekken 6  : 10€ sur amazon.fr j'ai pas pu
    dire non. bref je connais déjà bien le jeu, et j'ai pas pu m'empêcher
    d'y passer trois heures quand je l'air reçu. et le pire: même pas au HRAP!! mais bon, je retouche plus jamais à armor king à la manette, promis.
  • the beatles rock band  : là aussi 10€ sur
    amazon.fr alors que j'ai même pas de guitare pour y jouer... je me suis
    dis que j'allais quand même l'essayer à la manette en attendant, pour
    voir ce que ça vaut, mais contrairement à guitar hero 3, on peut pas jouer à la manette. ouin... j'y jouerai un jour, j'y jouerai!
  • prototype  : cette semaine, j'ai fait les soldes, deux fois. fashion victim 4 life. du coup passage obligé chez micromania et scoregames. si chez le
    premier les occaz se monnayent toujours au prix du neuf sur le net, chez "GAME", j'ai trouvé à qui parler. et acheté quatre jeux... (après avoir
    rembarré pas moins de 3 vendeurs zélé voulant prodiguer leurs conseils.
    les mecs, j'ai l'argus du JV dans la tête, pas besoin de jeunôts pressé
    hierarchiquement me disant d'acheter le dernier call of booty) dont ce fameux prototype pour la somme délirante de... 5€. neuf. bah ok, hein. donc j'ai essayé le jeu, et ça me plait plutôt pas mal. c'est proche des jeux spider-man en monde ouvert, sortis à la chaine depuis spider-man 2, mais
    avec un perso qui saute très loin et court sur les murs (ça se voit que
    les types ont fait hulk sur PS2 avant ça, un jeu que je voulais acheter
    d'ailleurs), avec plein de mutations pour tuer de manière gore les gens. c'est plutôt joli, même si une sensation de déjà vu est très présente,
    vu qu'on se retrouve encore dans un new york modelisé comme la tripotée
    de jeux du genre avant lui, à croire qu'un consortium de développeur ont mis en commun la modélisation approximative de la ville, pour en faire
    une base de jeux au même principe. sinon le héros est pas d'un charisme
    incroyable (il a le bon gout d'avoir une capuche, au moins on voit moins sa gueule), mais l'histoire à l'air relativement intéressante, et la
    maniabilité est souple et s'améliore au fil des upgrades du perso. au
    final est-ce qu'il repoussera les carcans de ses "aînés", ça semble déjà être le cas sur certains points (maniabilité, scénario) et pas sur
    d'autres (manque de soucis du détail, de paufinage) reste à voir le
    point crucial, la variété des missions. voire de la difficulté
    (certaines missions à s'arracher les cheveux pour rien sur ultimate spider-man).
  • condemned 2 : bloodshot  : même histoire,
    GAME, 5€. j'y avais déjà joué chez un pote, donc je savais que ça me
    plaisait, mais là j'ai pu l'essayer dans des conditions adéquates: la
    nuit, dans le noir et le silence. ça fout les jetons, encore un survival horror que je finirais pas :P (ou pas, parce que le combat à main nue
    en vue subjective c'est quand même kiffant).
  • just cause 2 : bloodshot  : j'ai reçu mon
    colis avec la deuxième cause juste (et trois autres jeux, on m'arrête
    plus, déjà 34 jeux xbox depuis que j'ai la console... 4 mois). bref obligé de recommencer du début, mais bon j'ai déjà joué 5 heures, et fait
    autant de missions (5?) que ma partie de 11 heures chez mon pote. c'est
    dire si j'ai apprécié d'y jouer @home. fort de mon expérience (lol) et
    des tutos et cutscenes que j'ai enfin regardés, je joue comme un chef,
    et je suis plus immergé dans l'ambiance anxiogène de cet archipel
    marxiste paradisiaque. bref, je déteste encore plus le perso principal,
    ce mercenaire impérialiste. du coup j'optimise mes destructions de bases militaires, surtout que j'ai pigé comment gérer mes munitions, et
    comment utiliser vraiment le radar à upgrades (y'a des paliers qui
    augmentent plus on est proche, c'est miraculeux). it's so cood, même si dans ce jeu il manque trois choses principales: des codes, un
    altimètre, et une cagoule pour tous les persos. ça fait beaucoup plus
    que trois du coup, ahah! pendant que j'y suis, une bande son de plus
    d'un quart d'heure (ou tout simplement de qualité) ça aurait été pas mal pour un jeu où t'es à 5% au bout de cinq heures...
    du coup c'est pas plu mal je peux écouter de la bonne musique en même
    temps.

DISCLAIMER: en toute honnêteté, cet article écrit à l'arrache est directement issu d'une rubrique de mon blog sans commentaires, qui ne s'appelle pas "il est 4h..." pour rien. à l'heure du goûter il est temps de se relaxer. par ce geste insolent de copier/coller, je m'ouvre au dialogue, ahah!