• hexic HD  : encore geeké du hexic, mais moins que la semaine dernière quand même (5h?!). par contre j'arrive vraiment à rien en mode time trial.
  • soulcalibur IV  : je me suis attelé au mode tower of lost souls, le truc pour débloquer les pièces de costumes et déguiser les persos. une sorte de mini survival + team battle avec des conditions souvent chiantes (pas de ring out, super barre de
    vie). les adversaires sont franchement chauds et j'ai souvent gagné de
    justesse, et pourtant c'est que le début. je sens que ça va m'énerver,
    surtout que pour débloquer les déguisements en question, il faut remplir une mission au cours du combat, énoncé sous style de devinette (genre
    "seuls les faibles meurent dans l'obscurité" pour dire qu'il fallait
    aucun ring out au cours du match). bref je sens que ça va vraiment
    m'énerver, mdr.
  • burnout paradise  : cette semaine, pour
    changer, j'ai reçu pas mal de jeux, j'ai encore pas pu résister à des
    affaires en or. parce que voyez-vous, attendre pour avoir ses jeux 7
    fois moins cher c'est quand même plaisant. mais là, à quoi ça sert de
    prendre l'ultimate box si on te propose un téléchargement de 1,2 Go au démarrage? paradise, jeu en kit par excellence, est effectivement toujours en kit dans sa
    version "ultime". il manque carrément une extension qui rajoute une île, en plus d'autres caisses bonus, si bien que j'en aurais pour plus cher
    en DLC que pour le jeu lui-même. zupère... enfin bon, il y a déjà beaucoup à faire de base. fan absolu de la série (surtout des 2ème et 4ème
    opus), le fait que l'on passe en monde ouvert me faisait peur, et la
    première heure de jeu fut peu rassurante. parce que sur burnout revenge par exemple, on devait se farcire des temps de chargement interminables entre chaque course et on avait les crocs, mais en contrepartie dès le
    départ lancé, on lachait les chiens enragés et c'était du fun total et
    les différent tracé avait une "identité". là vu qu'il n'y a jamais de
    coupures, on est partout et nulle part à la fois dans ce grand
    environnement (un peu gris d'ailleurs), on se dit "tiens je suis déjà
    passé 5 fois par là sans le vouloir" du coup l'identité se fait à mesure qu'on connait la carte. ainsi le début est un peu mou, on erre, trouve
    un défi en route, tente le coup, puis on se retrouve paumé à l'autre
    bout de la carte. heureusement une fois qu'on a appréhendé le concept on commence à s'amuser, et les sensations grisantes de vitesse et de
    sauvagerie reviennent au plus fort dès qu'on débloque quelques caisse
    qui en ont sous le capot. sinon, dommage comme d'hab depuis le passage
    de la serie chez EA que niveaux options et menus se soit bordélique et
    pauvre. pas possible de changer la caméra horizontalement par exemple,
    la carte a deux niveaux de zoom fixes (trop près ou trop loin) pas de
    ciblage GPS, la mini map en jeu est bloquée sur le nord, sans traçé GPS
    là aussi, vive la galère pour ne pas se paumer en course. musicalement
    en revanche c'est... bizarre. et mauvais. mauvais parce qu'on se tape une
    sélection peu fournie de musiques de djeun's emo sur les bords qui
    rappelle celle du 3. et bizarre parce qu'on a d'une part une large
    sélection de musiques des trois premiers épisodes (composées pour), et
    d'autre part une grosse poignée de grands classiques de... musique
    classique. ouais, défoncer des dizaines de bagnoles à la chaine sur du
    mozart, j't'rouve ça bizarre.
  • assassin's creed II  : encore un jeu reçu
    cette semaine, comme souvent j'ai voulu tester le CD pour voir s'il
    fonctionnait (c'est c'la, oui...), et me voilà maintenant avec 20h de jeu
    au compteur! anxiogène. un jeu haribo. tu met la main dans le paquet,
    t'es foutu. nan, parce que j'ai déjà tant de jeux sur le feu, je
    comptais vraiment pas me mettre sur celui-ci, sachant que je l'avais
    déjà largement commencé chez mon pote l'année dernière. mais je dois dire que le fait d'y jouer dans des conditions plus
    immersives, et du coup connaissant déjà les "fondamentaux", j'ai été
    happé très rapidement. bref je dois bien avouer que c'est vraiment un
    superbe jeu, et contrairement à ce que j'ai vu du premier, très varié,
    je trouve toujours quelque chose à faire, surtout qu'on gagne pas mal de capacité au fil du jeu, pour être de plus en plus dans le trip furtif
    notamment. sinon j'ai vraiment bien kiffé le système de rénovation de la "planque" d'ezio, je m'y suis mis à fond, si bien que l'argent n'est
    déjà plus un problème, mdr. quand aux grief que j'aurais envers le jeu,
    ils sont vraiment minimes, genre dans l'urgence j'ai parfois du mal à
    jongler entre tous les boutons tellement il y'a de trucs contextuels.
  • deathsmiles  : enfin un shoot Cave qui
    sort en europe, mon HRAP me harcelait pour lui offrir, j'ai donc cédé.
    vous savez que les shoots verticaux c'est ma grande passion, seulement deathsmiles est horizontal. mais il compense cela par un atout rare de nos jours
    dans le genre, c'est-à-dire une certaine accessibilité qui ne le rend
    pas punitif d'entrée. ainsi sur mes premiers runs, en "one creditant" (sans continue quoi) je suis arrivé tout de même au troisème niveau. de quoi s'amuser
    un peu. mais la subtilité, celle qui va animer le HxC gamer, c'est le
    système de scoring qui ne tolère pas l'erreur, bref on peut jouer
    salement et aller loin quand même, mais on fera un score minable. le
    gameplay est aussi bien vu, avec un bouton de tir vers l'avant et un
    autre vers l'arrière mais aussi un système de de visée auto quand un
    ennemi entre dans votre "perimètre vital". le design est assez délire
    aussi, même si je préfère le shoot avec des vaisseaux comme le
    légendaire dodonpachi. très content de mon petit investissement en tout cas, sachant que le disque contient aussi toutes les versions
    du jeu, plus l'OST.
  • angry birds  : de passage chez mon pote, il avait angry birds sur son ordi, donc j'ai voulu essayer ça, surtout que le concept me rappelait un jeu flash relou sur les bords dont je vous avais parlé ici-même. je partais donc sceptique. mais même si la physique est là aussi un peu chelou, j'avoue que l'enrobage bien lol (surtout sonore) et le fait d'avoir des "munitions" aux effets
    differents relance l'intérêt. au final je l'ai aussi installé chez moi
    :P