Dire « Seblecaribou aime les blondes » est de toute évidence déclarer une vérité de La Palice. Nul besoin de justifier une fois de plus pourquoi. Tout comme la toute puissance des chats sur l'interweb, comme la moustache de setsuna, ça ne s'explique pas. Au mieux, ça se constate et ça se répand (on prie pour que la moustache reste néanmoins plus confidentielle que les chats). Voici donc une nouvelle occasion de communiquer à la fois mon amour des blondes et celui du jeu vidéo. C'est mon Top 15 des blondes du jeu vidéo.

 

Number 16 - Toutes mes ScarJo

Chaque jeu qui me donne l'opportunité de façonner ma propre créature sculpturale se voit affublée d'une héroïne blonde qui porte de manière constante le nom de ma muse. Ainsi même si la ressemblance n'est pas ce qui compte (à part dans Skyrim, je n'ai jamais réussi à reproduire sa divine frimousse) j'attache beaucoup d'importance à ce que le personnage me plaise physiquement étant donné que la plupart du temps, quand le choix nous est donné de fabriquer son personnage, on risque de passer beaucoup de temps avec celui-ci. Donc en seizième place (hors concours), je voulais faire un petit autel à mes ScarJo issues de Oblivion puis Skyrim, Mass Effect, Top Spin 4, Fallout 3 puis New Vegas, World of Warcraft, City of Heroes, Demon's Souls etc...

 

 

Number 15 - Ashley Graham

On commence sérieusement avec un premier personnage issue d'une saga qui m'est chère. Ashley Graham est la fille du président des États-Unis en exercice lors des événements de Resident Evil 4 sortie en 2005. En fait, elle est même au cœur du démarrage de l'histoire puisqu'elle est la raison précise pour laquelle Leon, ex de la RCPD, se retrouve en pleine campagne espagnole ; sa mission étant simple, ramener la jeune fille à tout prix. Ashley apparaît, dès qu'on la trouve, comme une adolescente un peu boulet que le joueur se traîne à première vue sans en avoir grand chose à faire. Étrangement, moi qui suis un grand détracteur des scènes de protections dans les jeux (ça me provoque de l'urticaire) je me suis attaché très rapidement à Ashley. C'est tout simplement le fait qu'elle soit constamment à nos côtés pendant une bonne partie du jeu et qu'on l'incarne pendant une brève mais intéressante séquence qui, au delà de satisfaire la lubricité de certains (quand il faut ramper sous une table) a l'intelligence de nous mettre dans la peau d'un personnage impuissant entouré d'ennemis mortels. Pour finir bien sûr, un mot sur sa jolie frimousse qui est d'autant plus adorable qu'elle a ses oreilles décollées ; ça la rend bizarrement plus craquante.

Trivia : Ashley Graham est aussi le nom d'une top model grande taille. Je vous laisse aller checker, moi qui aime les rondes, je ne suis pas indifférent à ses charmes.

 

 

Number 14 - EVA

Nom de code qui évoque la première pécheresse si l'on en croit la Bible, Eva est l'un des personnages clé du troisième, puis du quatrième opus de la saga d'Hideo Kojima, Metal Gear Solid. Je me vois fort marri de ne pouvoir vous décrire avec force de détails sa réelle implication en tant que double, triple ou quadruple agent dans la série ; prenez peut être mon ignorance (j'ai fait MGS3 et 4 il y a un moment déjà) comme une bénédiction, si vous n'avez pas encore touché à ces deux excellents (voir légendaires) titres. Eva me rappelle vaguement la belle Emma Bell (ça ne s'invente pas) dans le troisième MGS, mais bizarrement, je la trouve cent fois plus attirante dans MGS4...allez savoir, j'ai l'air d'apprécier les cougars.

Trivia : Sa tenue de pilote de moto (avec le soutif à l'air) peut servir de tenue de catch dans le truculent Rumble Roses XX.

 

 

Number 13 - Ellen

Orpheline si l'on en croit le tout début de Folklore sortie en exclusivité sur PlayStation 3 en 2007, Ellen est à la recherche de sa mère qu'elle imagine toujours en vie. Elle va la poursuivre en compagnie de Keat dans le Netherworld afin d'en avoir le cœur net. Elle fait partie de ces personnages auxquels je me suis immédiatement attaché et sa chevelure blonde n'y est pas complètement étrangère. Elle allie une jolie frimousse, un background et un caractère agréable à suivre et un character design splendide pour ce qui est de ses tenues. La mettre dans ce top, c'est aussi une occasion pour moi de mettre en lumière le jeu où elle peut être incarné. Je sais qu'on a tendance à privilégier les Uncharted, God of War, Killzone ou autres InFamous quand on parle des exclusivités PlayStation 3. Pourtant je reste persuadé que ce petit action-RPG est un bijou sous-estimé qui tranche avec la niaiserie et le manque d'inspiration que la plupart des représentants du genre ont pu montrer sur cette génération de console aussi bien en terme d'univers, de musique ou de gameplay. Son héroïne est donc une sorte de dresseuse pokemon blonde dans le folklore irlandais...que demander de plus ?

Trivia: Euh non là comme ça...huuuum non.

 

 

Number 12 - Juliet Starling

N'ayant pas, à ma connaissance, de lien avec Jodie Foster dans Le Silence des Agneaux (comprenne qui pourra) Juliet est la star du prochain titre de Suda51. A ce moment du top et puisque le nom du créateur japonnais risque d'apparaître encore deux fois d'ici la fin, je tiens à signaler que cet homme dont j'ai détesté le Killer7, mais dont j'admire les No More Heroes et que j'idolâtre pour Shadow of the Damned, est, permettez moi l'expression, un putain de Blonde-Addict. Je compte d'ailleurs lui envoyer un badge d'adhérent gratuitement. Évidemment, il semble prématuré de mettre sur un piédestal la coquine cheerleader qui n'a pas encore officiellement vue le jour. Je pense cependant que l'on déjà assez d'éléments pour voir ce qu'elle sera. Blonde au degré zéro, celui qui fait rire par la douce naïveté à la limite de la bêtise, complètement déjantée sans doute, ne serait-ce que par son passe-temps qui consiste à couper des zombies à la tronçonneuse en faisant de la GRS, bref d'ores et déjà une petite perle blondinette.

Trivia : A l'instar de Garcia « Fuckin' » Hotspur, elle a pour compagnon une tête...en l'occurrence celle de son boyfriend. Pourquoi pas ?

 

 

Number 11 - Elena Fisher

Même si je ne suis pas le premier fan de la nouvelle série de Naughty Dog, je dois bien admettre que leurs personnages sont plutôt sympathiques. J'ai une vraie préférence pour Elena et cela ne tient pas juste à sa blondeur. En fait, j'aime son caractère et sa place, dans le second opus du moins. Elle semble être l'outsider du trio amoureux (puisque le début du jeu est plus focalisé sur le couple Nathan/Chloe) et donne plus l'air d'une fille intelligente que sensuelle, donc plus dans la subtilité. Une bien bonne journaliste de caractère un peu dans la veine de Lara Croft mais sans l'aspect bimbo.

Trivia : J'imagine que tout le monde est au courant, mais la doubleuse d'Elena est aussi une charmante blonde : Emily Rose.

 

 

Number 10 - Helena Douglas

Oui, une Ellen, une Elena et une Helena. Ce top commence à être habité par ce prénom d'origine grec. Parmi tous les personnages féminins de jeux de combats que j'aurais pu prendre (de Sophitia à Anna Williams) j'ai choisi Helena de la série Dead or Alive apparue dans le second volet sur DreamCast. Ce n'est pas tant pour son histoire que finalement, je ne connais pas ; je n'ai jamais prétendu suivre ce que pouvait bien raconter les jeux de bastons. En revanche, je trouve qu'elle se distingue des autres blondes dans ce domaine vidéoludique par son bon goût et son élégance et pour cause ; malgré son nom, la belle est française ! Chanteuse d'opéra et chef de DOATEC, entreprise d'armement qui dirige le tournoi DOA, elle cumule également une belle maîtrise du Pi Qua Quan et le fait est que malgré mon ignorance quand à la véracité des mouvements qu'elle exécute, je suis assez fan de son style de combat. J'ai donc une certaine impatience de la découvrir dans le prochain Dead or Alive 5 en espérant que le côté un peu moins bimbo qui commence à ressortir des premiers screens la rende encore plus classe.

Triva : C'est la demi-soeur d'un gamebloger (Kokoro)

 

 

Number 09 - Heather (?)

Je passerais sur son nom de famille (je vous déconseille de le chercher si jamais vous n'avez pas fait le jeu) et j'entrerais directement dans le vif du sujet. Heather est à l'instar Ashley Graham de ces personnages que l'on veut maintenir en vie par pur esprit de chevalier servant. Elle est le personnage principal, la clé de l'histoire et le seul moyen de ne pas devenir complètement fou en parcourant le cauchemar numérique absolu qu'est Silent Hill 3, de loin celui qui me touche le plus en terme de terreur et d'angoisse. A l'instar des autres héros de la saga de Konami, elle n'est pas des plus loquaces ou des plus portés sur la gaudriole, mais sans aucun doute quelques unes de ses répliques font vraiment mouche. Esthétiquement, elle n'est pas belle à proprement parler, mais elle reste attirante en un sens. La preuve d'un design remarquable.

Trivia : Il semblerait que ses traits soient inspirés de Charlotte Gainsbourg. Autre chose, sa jupe n'est pas une idée de fan service. C'est l'un des membres féminins de la Silent Team qui aurait demandé à ce que l'on échange son jean contre une jupe pour la rendre plus féminine.

 

 

Number 08 - Jill Valentine

Certes, la belle coéquipière de Chris Redfield est brune dans le premier volet de la saga, puis auburn dans le troisième. Cependant, et j'en avais déjà parlé dans un précédent article dédié aux femmes de pixels, je lui ai vraiment trouvé un charme fou avec sa chevelure platine dans le très controversé Resident Evil 5. Je tiens d'ailleurs à dire que pour moi, c'est elle qui apporte une scène excellente dans ce cinquième volet. Je ne parle pas du moment de son apparition qui mène à un spectaculaire combat au corps à corps, mais de la séquence jouable qui suit cette scène et la disparition de Wesker et qui fait partie de ces scènes qui n'existe que dans le jeu vidéo ; il s'agit d'essayer de lui ôter un dispositif de contrôle mis juste au-dessus de son avantageuse poitrine, le tout sans lui faire mal et en utilisant la voix de Chris pour la faire lutter contre le contrôle de l'engin. Un passage très bien vu pour un jeu sinon peu original, j'en conviens.

Trivia : Quitte à violer la série sur cinq films ou plus, Paul WS Anderson a décidé d'au moins faire un chose intelligente ; reprendre la belle Sienna Gillory au casting dans le rôle de Jill, la teindre en blonde et la moulée dans la tenue du cinquième volet...Nice job !

 

 

Number 07 - Sylvia Christel

De toutes les prétendantes au titre de la blonde de polygones préférée de votre serviteur, elle est clairement la plus allumeuse de toutes, même si elle a forte concurrence avec la seconde sur le podium. Sylvia est la deuxième preuve de l'intérêt de Suda51 pour les femmes aux cheveux dorés. La première chose qui choc quand on la voit, c'est que non seulement elle est presque nue sous son imperméable (ce qui, au passage, enverrait n'importe quel homme dans la même position en taule pour atteinte à la pudeur et éventuellement pédophilie (coucou tu veux voir ma bite?)) mais en plus, elle ne fait aucun effort de subtilité pour motiver ce cher teubé geek de Travis Touchdown. Car il est peut-être utile de rappeler que si le héros de No More Heroes (elle est pas banal celle-là) tranche d'autres être vivant en deux en branlant allègrement son sabre laser, c'est simplement dans l'espoir de coucher avec la belle blonde. Pris au premier degré c'est extrêmement malsain ! Sylvia est donc la première Madame de Merteuil vidéoludique.

Trivia : Selon une source interne à Grasshoper, elle aurait été inspirée par Mimi Mathy. Ceci dit, ma source est technicien de surface. A revérifier donc.

 

 

Number 06 - Catherine

Allégorie de l'infidélité si j'en crois les quelques phases de jeu que j'ai pu jouer, la démo et les vidéos que je me suis envoyé, Catherine est, comme les trois autres femmes virtuelles qui vont suivre, un pur produit de désir. Pour Vincent, le héros trentenaire du dernier né des studios Atlus Persona Team, Catherine est l'interdit, le fruit défendu, la petite faiblesse qui le perdra puisqu'il a fauté face à sa beauté. Évidemment dès qu'il s'agit de créer une créature tentatrice, il n'y a qu'une couleur de cheveux qui aille et vous le savez aussi bien que moi...

Trivia : je n'en trouve pas qui soit vraiment amusante, sinon que pour les possesseurs de la version Xbox360 du jeu, il y a la possibilité d'afficher la belle grâce à une jaquette réversible...et vice versa.

 

 

Number 05 - Maria

Encore une tentation diabolique, mais cette fois au sens pratiquement propre du terme. Maria est un personnage très particulier de Silent Hill 2, si tant est qu'il y ait un personnage qui ne soit pas particulier dans la série Silent Hill. Elle partage énormément de points en commun avec Catherine maintenant que j'y pense. Sa blondeur est platine, son nom évocateur pour le héros, James et son rôle est presque le même. La différence majeur, c'est qu'elle est dans un jeu de la Silent Team et que par conséquent, elle souffre, comme tous les habitants de la ville brumeuse de Nouvelle Angleterre, d'une névrose très sévère, malgré ce que sa joie de vivre laisse penser. On ne la touche pas sans le regretter amèrement. Définitivement un des personnages les plus marquants dans la série.

Trivia : Elle est le sosie de Cameron Diaz...on a jamais aussi bien reproduit en CGI une actrice.

 

 

Number 04 - Paula

Centre du jeu tout en étant absente pour la majeur partie, Paula est l'amour fou au sens premier de Garcia Hotspur, tueur de démon hispanique et bardé de tatouages. Elle est aussi blonde et pâle qu'il est brun et tanné. Ce qui est génial avec ce personnage, c'est qu'on a l'occasion de le connaître que par la folie et la mort, et que c'est peu ou prou la seule raison pour laquelle on joue. Pour faire simple, on ne sera pas déçu. Probablement l'une des scènes les plus hallucinantes, mythiques, drôles et érotiques que j'ai jamais vu dans un jeu se situe vers le quatrième chapitre du jeu (Shadow of the Damned donc) quand on doit littéralement marcher sur ses seins, ou entre ses fesses parfaitement mise en valeur par un string du plus bel effet. Paula est donc la troisième et dernière contribution de Suda51 à ce top...ça lui fait vraiment du bien, les toilettes.

Trivia : Apparemment elle serait directement inspirée d'une célèbre groupie des Sex Pistols (Nancy Spugen) à la fois pour son caractère violent et son physique.

 

 

Number 03 - Emily Wyatt

Peu de gens ont joué à Deadly Premonition et pour cause, d'un point de vu purement factuel, il est très mauvais. Parmi ceux qui y ont joué, je pense que peu sont allé jusqu'au bout. C'est extrêmement dommage parce que ce jeu est cultissime notamment grâce à son univers et son scénario, certes largement inspirés d'univers déjà existant, mais malgré tout, réussis et hallucinants en terme de maturité. J'en veux pour preuve ce personnage que j'inclus immédiatement dans le Top 3 grâce à upselo (l'intervention divine en commentaire). Emily Wyatt est à première vue la petite policière cul-terreux qui n'a pas la moitié de l'intérêt du personnage principal du jeu. Cependant, plus l'histoire progresse et plus son importance grandit en même temps que sa relation avec York. La fin du jeu est d'ailleurs exceptionnelle et franchement émouvante et ce grâce à elle.

Triva: Elle ressemble autant à Naomie Watts que Maria ne ressemble à Cameron Diaz.

 

 

Number 02 - Skylar St-Claire

Elle retrouve sa place de seconde de mon précédent top des femmes de pixels et pour cause Skylar est...alalala. Pour commencer, Skylar est un personnage que l'on découvre dans le dernier jeu de feu Pandemic Studio, The Saboteur. Au delà du fait que j'ai énormément d'affection pour ce titre, je suis complètement sous le charme de Skylar et la raison première est basse et vile, c'est qu'elle incarne simplement mon idéal physique féminin. Ajoutez à cela le contexte de l'histoire, dans laquelle elle est à la fois un soutien tactique et une vraie gourgandine pour ce cher Sean Devlin, héros du titre et vous comprendrez facilement pourquoi on cède à ses charmes sans grande concession. Pour finir, je tiens bien à préciser que c'est loin d'être la bimbo de base, mais que son rôle se situe plus vers Chloé de la saga Uncharted.

Trivia : Si vous tapez « Skylar St Claire » ou « Skylar Saint-Claire » sur Google, mon blog correspond aux deux premières réponses à la demande avant le Wikia du jeu...un jour ce sera la même chose quand vous taperez « blonde ».

 

 

Number 01 - Bonnie MacFarlane

Bonnie MacFarlane et moi, c'est une vraie histoire d'amour. Elle est la preuve, si celle-ci était nécessaire, qu'un personnage féminin n'a pas besoin d'être sexy ou ostensiblement orientée vers le fantasme pour être mémorable ; je la place d'ailleurs sans hésitation devant toutes les autres aguicheuses ! Dans Red Dead Redemption, elle est la première à secourir John. Elle le soigne, s'occupe de lui et en échange s'alloue ses services pour quelques temps. Au delà des qualités fantastiques d'immersion, de la beauté et du gameplay qui font énormément pour l'ensemble du jeu, je pense sincèrement que je n'aurais apprécié le titre de la même manière sans sa présence. C'est la première fois dans un jeu que je vois une histoire d'amour aussi bien faite sur les non-dits, la pudeur et la fierté. A aucun moment Rockstar n'a eu besoin de transformer Bonnie en pauvre femme qui souffre pour qu'on compatisse à son désarroi face aux retrouvailles de la famille Marston.

Alors Bonnie est non seulement la première de mon classement des blondes dans le jeu vidéo, mais c'est aussi mon personnage féminin préféré et de très loin, tous jeux confondus...parce que moi j'aurais largué ma femme pour faire des rondes sous la pleine Lune en sa compagnie, ma cow-girl d'amour.

Trivia: Il y a un débat autour de son âge. On peut lire au cours du jeu un article de journal indiquant qu'elle a 29 ans, alors qu'elle dit elle-même avoir 27 ans lors d'une cinématique...

 

 

Ne croyez pas que j'ai oublié les blondes de Nintendo comme Peach, Zelda ou Samus. Simplement pour moi ce ne sont pas des personnages plus marquant que ça (surtout Peach). Pas de doute c'est long et je doute que chacun aille vraiment lire la totalité des textes pour chaque personnage, mais ça fait du bien de parler de blondes de temps en temps, histoire de relâcher un peu la pression sociale de mon quotidien, où on me prend pour un fou quand je dis que je préfère Marilyn à Jessica Alba...monde de merde.