Il y a quelques jours, je me promène chez Gibert (Joseph), sur le boulevard Saint Michel à Paris, quand soudain!, mes yeux bloquent sur:

Mais c'est...
Mais c'est...
MAIS C'EST CHLOROPHYLLE!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Ca ne vous dit peut-être rien, puisque ce personnage est tombé dans l'oubli général, mais pour vous donner une idée ça doit faire 20 ans que j'attends que ses aventures soient à nouveau publiées en album (ou même publiées tout court). J'avais découvert ça par hasard dans une librairie de La Rochelle, peu avant un déménagement: j'avais remis les achats à plus tard, pensant que je trouverai bien là où on allait emménager, un peu plus tard peut-être... rêve, cocotte: 20 ans de disette chlorophyllienne, l'éditeur ne le publiait plus (déjà à l'époque ça avait été une tentative éphémère de remise sur le marché). Depuis 2007 il était question d'une publication "intégrale", et la voilà enfin, après 5 ans de retard: il ne faut jamais désespérer dans la vie.

Chlorophylle est un personnage créé par Raymond Macherot pour le journal de Tintin, ses premières aventures sont publiées en 1954. Oui, c'est vieux, mais il n'empêche que c'est bon.

Après tout, comment voulez-vous résister à des bouilles pareilles:

Alors en plus quand le dessinateur n'hésite pas à faire dans l'humour débile...:

...potentiellement dans la mauvaise foi la plus absolue (mais c'est pour ça que c'est drôle):

(Remarquez que le Journal de Tintin à l'époque n'hésitait pas à utiliser des formes du type "quelque retard", au passage.)

...voire dans le tragique, quand on y réfléchit, mais c'est tellement bien fait que l'on sourit quand même:

Pour ma part, impossible de résister: même si je sais que je préfère les premières aventures de Chlorophylle, et que Gibert n'avait que ce "volume 2" en rayon, je le prends, quite à ce que ce soit juste "pour soutenir". Je retourne dans ce même magasin avant-hier, et bam la vie est belle: deux exemplaires du volume 1... JE VAIS ENFIN POUVOIR RELIRE CHLOROPHYLLE CONTRE LES RATS NOIRS!!!!!

Pour la petite histoire, Macherot a aussi créé le personnage de Sibylline, qui a bénéficié d'une publication sous le même format il y a quelques mois. Pour ma part j'aime moins, il y a moins d'humour et c'est plus mignonnet, mais ça a son charme aussi... disons que c'est autre chose (et que pour être honnête je n'ai eu le temps de finir qu'une seule histoire, alors que chaque volume en compile au moins 7). Chlorophylle est plus la version pour adolescents/adultes, avec de l'humour franchement noir parfois, des morts et même de l'anthropophagie de ci de là (on apprend dans l'introduction du premier volume de l'Intégrale de Chlorophylle que Macherot a vu une fois des rats se manger entre eux dans son enfance: cette image et ces bruits l'ont énormément marqué, ça se voit parfois dans son travail, à l'occasion). D'un autre côté, c'est tellement bien fait que je pense que même un enfant (pas trop jeune, mais à partir de 7 - 8 ans disons) peut lire ces aventures.

Cette Intégrale est publiée par les éditions du Lombard, les deux premiers volumes (pour Chlorophylle) sont sortis un peu avant Noël, le troisième (et dernier) est prévu pour avril. La couverture est un peu décevante dans le sens où c'est du papier mat, qui risque s'abîmer rapidement si on ne met pas rapidement ça sous plastique: je vais vite palier à ce problème. Sinon c'est du carton très rigide: c'est fait pour tenir. A l'intérieur, le papier semble de bonne qualité ainsi que l'impression, un peu déçue peut-être par les couleurs souvent sombres mais il faut admettre que beaucoup de choses se passent la nuit. Il paraît qu'ils ont pris un retard monstre (au moins 4 ans) parce qu'ils retravaillaient les couleurs et l'encrage, et il faut reconnaître qu'en dehors de ce côté un peu sombre c'est vraiment de bonne qualité. De mémoire Gibert vend ça 25,50€, et vous en avez vraiment pour votre argent (mon chat réquisitionnant présentement mes genoux je ne peux pas vérifier le nombre exact d'albums repris, mais au moins 7 par "Intégrale" + une introduction assez longue (et différente dans chaque "Intégrale") avec reproduction de quelques planches de Tintin, dessins de travail, quelques points biographiques très sommaires mais c'est déjà ça, etc.): l'achat est -plus- que recommandé.

Pour finir, les pages 2 et 3 de Chlorophylle et les rats noirs... j'aurais pu en prendre d'autres, mais rien que ces deux-là résument bien pourquoi j'adore cette BD (et attendais avec impatience que ça soit republié un jour! ô oui!)