J'ai vécu un grand moment comique en allant travailler tout à l'heure: un américain (vu son accent et son attitude sans-gêne au possible) hurlait presque au téléphone les détails de la future annonce d'Apple. Apparemment pour impressionner son interlocutrice (ch'uis sûre qu'il y avait de la drague dans l'air). D'un autre côté, cette manière de hurler au téléphone les grandes lignes d'une future annonce importante d'une entreprise aussi importante (et jalouse de ses secrets) était tellement grotesque que j'ai hésité entre trois réactions:
- J'avais vraiment affaire à un américain-gros-naze dans toute sa splendeur, qui part du principe que les français sont tellement nazes qu'ils ne peuvent rien comprendre à ce qu'il dit en anglais, peu importe le volume sonore utilisé. C'est vrai quoi, le monde entier sait que nous sommes des buses en langues étrangères, nous ne cherchons absolument pas à apprendre la moindre langue en dehors du français (alors que les anglo-saxons eux cherchent systématiquement à parler plusieurs langues, histoire d'être sûrs de pouvoir comprendre et être compris un peu partout dans le monde... comment ça ils sont encore plus mauvais en langues étrangères que nous?! Baaaah, ils parlent anglais, quel besoin de savoir parler une autre langue..........)
- Cette personne voulait lancer soit des rumeurs soit des fuites, limite il allait prendre plusieurs lignes de RER toute la journée en braillant toujours aussi fort toutes ses infos, histoire de bien se faire entendre partout dans Paris.
- Le type était vraiment sur un coup sérieux, il avait plus envie que jamais de concrétiser, c'était -le- moment pour faire "la parade nuptiale du geek", tant pis pour les circonstances.

Et puisque vous avez lu jusque là, je vais satisfaire votre curiosité et vous révéler AVANT TOUT LE MONDE ce qu'Apple s'apprête à dévoiler au monde:

- Il n'y a pas -un- iPhone à venir mais deux. L'un de 4,7 pouces, l'autre 5 pouces. Pas de différence de prix fondamentale entre les deux modèles, "juste" une centaine d'euros.

- Autant les types de modèles ne font pas beaucoup varier le prix autant c'est une toute autre histoire quand on aborde les capacités de stockage, forcément. Mais le type disait que ça n'est pas très important, de toute manière aujourd'hui les gens préfèrent tout stocker sur un "cloud", et évidemment ça sera possible via une application (de même qu'il y aura pleiiiinnn d'applications sur ces téléphones, forcément): la capacité de stockage d'un téléphone n'aura bientôt plus d'importance.

- Apple (ou ce type) croit à fond dans le NFC, particulièrement pour payer ses achats. Le monsieur expliquait à son interlocutrice qu'il suffirait d'appuyer sur un bouton et (éventuellement? il n'était pas clair quand il expliquait si c'était obligatoire ou non) valider avec son empreinte digitale pour faire ses achats, dans les commerces qui disposeraient du boîtier adéquat évidemment (sous-sous pour vendre le boîtier aussi!) Egalement possible que pour les petites sommes (20-30€ au plus de mémoire) il suffise de passer le portable devant le boîtier et pouf la transaction se fait toute seule. Ceci-dit pour ça il n'était pas sûr... et j'ai dans l'idée que dans un pays comme la France, avec la défiance naturelle du français, un système sans au moins un moyen de contrôle par transaction ne passerait pas. Plus généralement, le monsieur (et Apple?) croit à fond dans tout ce qui est NFC, "c'est l'avenir"... et sera certainement encore plus exploré en détails dans le futur.

- L'iWatch, vous la redoutiez? Elle arrive! Et en résumé, elle pourra faire tout ce que fait l'iPhone... paiement par NFC compris, et Apple (d'après le monsieur) compte miser à fond là-dessus. Pour vendre leur système (/le boîtier chez les commerçants!) -et- les iWatchs.

Voilà, c'était la minute Madame Soleil du jour... nous saurons bientôt laquelle des hypothèses envisagées plus haut se trouve plus certainement vérifiée!
-Le pire étant que je boycotte Apple par principe, je trouve leur "philosophie d'entreprise" détestable . Mais l'attitude de ce type dans le RER était vraiment... j'espère qu'il pourra conclure son affaire, quelle qu'elle soit, que cette demi-heure à nous prendre des imbéciles n'ait pas été vaine.-