Dernièrement, il y a eu deux gros évènements Final Fantasy : la sortie de XIII-2 (dont la démo m'a montré toute la niaiserie des personnages et de l'univers), et le quinzième anniversaire de FF7. Du coup, il y a eu une belle promo sur le PSN sur tous les épisodes Final Fantasy disponibles, et n'ayant JAMAIS fait le 7 (en fait je n'ai fait que le 6 et Tactics Advance), je me suis lancé.

Le mélange de pelouse et de déchets et autres mécanismes : j'aime. Cloud déguisé en nana et personne ne remarque rien, j'aime moins.

 

C'est l'occasion pour moi de donner un avis limpide, qui ne soit pas aveuglé par la nostalgie, et de savoir, une bonne fois pour toutes, si cet épisode a souffert de son âge. Voici donc le premier épisode de cette série : Je joue à FF7 pour la première fois.

J'en suis actuellement à 4 heures de jeu environs. Pour ceux qui connaissent, je viens de me bastonner contre le patron des Turks (premier des très très nombreux noms débiles du jeu) et Aeris s'est fait enlever. Le premier truc que j'ai fait en jouant, c'est comparer à FF6, le seul vrai épisode que j'ai pu faire, et ça tombe bien c'est l'épisode juste avant ! J'avais un peu peut de trouver une narration un peu plus "normale", puisque je savais qu'il y avait des cinématiques en CGI. Mais heureusement, ce n'est pas le cas : les dialogues se font toujours par une mimique des personnages suivi d'une bulle avec sa phrase de dialogue écrite. Je trouve que ça a son charme, mais malheureusement les personnages sont beaucoup moins expressifs que dans FF6, certainement à cause des animations moins exagérées. Du coup, on sait pas trop comment réagit le personnage avant qu'on ne le lise (et parfois c'est tellement mal traduit qu'on le sait toujours pas après...). Ce n'est pas très grave, ça reste agréable à suivre. Les dialogues sont souvent pas mal écrits, mais aussi souvent très niais ("Oh, comme tu es gentil de m'avoir sauvée"). Bon je reviendrais pas trop dessus, sauf si un passage me choque énormément.

Sans les milliards de didacticiels, on se sent un peu comme Rambo chez Jouet Club.

 

En fait, le gros problème esthetique du jeu, c'est la période à laquelle il est sorti (les débuts calamiteux de la 3D dans le jeu vidéo). Du coup, on est un peu le popotin entre deux chaises : d'un côté, certaines cinématiques sont assez incroyables, mais de l'autre, on a des décors techniquement ignobles et dans lesquels il est parfois très difficile de se repérer (et quand c'est dans une zone de confrontations aléatoires, c'est l'horreur). Et je pense que c'est ça le plus difficile à avaler, tant d'années plus tard. Quand on a ce type de graphismes dans trois lieux de Ocarina Of Time, ça passe. Quand c'est l'intégralité du jeu, beaucoup moins. Surtout que les phases de combat sont entièrement en temps réel, et assez jolies d'ailleurs. Mais malgré la navigation assez naze, j'ai réussi à passer outre assez rapidement, et du coup j'arrive à apprécier le design de l'univers vraiment intéressant, mêlant sans honte un univers steampunk à de beaux décors "naturels". J'ai trouvé ça vraiment intéressant l'évolution de l'univers avec FF6, dont il reprend certaines bases mais en modifiant certaines choses aussi. Du haut de mes 4 heures, je ne suis pas encore sorti de cette ville nommée Midgar, donnant un côté presque étouffant aux environnements à certains moments, alors que dans le 6, on se baladait très rapidement un peu où on voulait. Pour les personnages, qui ont cette fois un aspect un peu différent dans les phases d'exploration et les combats (comme dans les autres épisodes jusqu'au 5, non ?), les différences de gabarit se font sentir, et malgré la pixellisation des personnages, on arrive à les reconnaître immédiatement, et leurs animations en combat sont vraiment pas mal, même si, comme je l'ai dit, on perd énormément en expressivité des personnages (mais au moins, ils clignent les yeux !).

La maison de Aeris. Aerith. Bon j'en sais rien, les traducteurs on jugé intelligent de changer les noms donc je vais l'appeler Aeration. Si, c'est drôle.

 

Quand au scénario, il commence plutôt bien. Je n'en suis arrivé à aucune scène culte que j'ai pu me faire spoiler sur la toile, mais certains passages assez cocaces (le travestissement), sont vachement bien trouvés. On passe assez aisément d'un thème sérieux à de l'humour assez sympathique. Malgré quelques choix très maigres, c'est pour l'instant vraiment très dirigiste, mais j'ai vu que le scénario peut aller de 25 à plus de 70 heures, donc je me fais pas trop de soucis là dessus. Je vise quand même plutôt les 25 heures, pour être franc.

 

Pour conclure, je dirais que si FF7 a esthetiquement assez mal vieilli, la faute à une astuce technique qui n'est pas à l'épreuve du temps, il réussit à garder un certain charme au niveau des personnages (malgré des personnages secondaires très caricaturaux), et surtout de son univers très travaillé. Globalement, j'ai quand même hâte de voir ce que me réserve le jeu au niveau de son scénario, principalement, et de l'évolution de ses personnages.

 

A la prochaine !

PS : J'attends toujours la claque musicale de FF6. Pour l'instant c'est pas mal, mais rien de comparable avec le thème de Terra, ou la chanson de l'Opéra !

 

 

 

 

 

---------------------------------------------------------------------------------------

Envie de voir ce que donnerait AVATAR 2 si c'était le pire film de tous les temps ? C'est par ici : http://www.gameblog.fr/blogs/ladanettedu94/p_57772_et-si-avatar-2-etait-le-pire-film-de-tous-les-temps-maj