Certains d'entre nous en doutaient, certains en étaient sur, et le reste n'y croyait tout simplement pas. Aujourd'hui, j'apporte la preuve irréfutable que Gabe Newell est Dieu.

 

Mais avant cela, petit avant propos, parce que si je ne vous prépare pas psychologiquement, vous risquez tout simplement l'arrêt cardiaque. Dans des temps anciens, la traversée d'un lac était problématique. Aujourd'hui il suffit d'aller à Décathlon pour s'acheter un bateau gonflable tièp et ramer un peu, mais à l'époque où il n'y avait pas de Décathlon ? Pas si facile. Alors Moïse s'est ramené avec son habituel Swag, a gueulé "I'm here to split the lake and get the bitches, and I'm done with the bitches", et a séparé le lac afin que les pauvres gens même pas fichus de se faire un radeau puissent passer.

Ensuite il y a eu Jésus, et dans les temps anciens (mais moins anciens que le paragraphe précédent), il y avait un autre mal qui rongeait les gens : la dalle. Les ventres grognaient tellement qu'on entendait plus Kévin insulter la mère des autres joueurs en jouant à Call of Duty : Throw the Rock Edition. Alors y'a Jésus qui a débarqué, en gueulant "Everybody chill the fuck out, I got this", a pris le seul morceau de pain de tout Jérusalem, et en a fait un festin qui rendrait jaloux les créateurs de Tempête de Boulettes géantes.

Nous arrivons donc à aujourd'hui. Aujourd'hui... Quel est le plus grand mal qui ronge nos contrées ? Qu'est ce qui fait que Jean Cyril ne peut pas à la fois recommencer pour la 15ème fois un run de 890 heures sur Persona 3 et regarder la 125ème saison de Doctor Who ? Le temps mes amis, oh oui le temps. Nous manquons de temps et nous le savons tous, dame nature nous regarde de l'entrebaillement de la porte en attendant simplement l'heure de notre mort pour crier victoire. Mais tel Jésus et Moïse, un nouveau prophète est apparu. Ce prophète, c'est Gabe Newell. Big Boss de ValvE et par conséquent de Steam. Et lui s'est ramené en criant "By the power of the unexisting Half Life 3, I'll give you twice the time you should have on earth". Et plutôt que multiplier les morceaux de pains par mille, il a multiplié les heures d'une journée... Par DEUX !

Une offre quotidienne qui dure 43 heures ? Rien de plus miraculeux. Merci, ô Dieu Gabe pour ce miracle !

 

 

 

Et n'écoutez pas ceux qui vous disent que j'ai fait cet article pourri juste pour vous dire que je suis de nouveau banni pour un mois... Ils pourraient avoir raison.