Malheureusement, je ne commence clairement pas par le meilleur de la série, puisque ici, vous de découvrirez pas vraiment le fond de l’affaire « Fathom », mais juste un petit plus sur un personnage qui a certes beaucoup de prestance dans la série, mais qui n’avait pas forcément besoin de cela. Par moment, il est préférable de garder le mystère autour d’un perso, car là, c’est vraiment moyen malheureusement et ce n'est clairement pas le meilleur moyen d’adhérer. Je pense que cet article risque d’être rapide, car ce n’est pas vraiment ma tasse de thé, et pourtant dieu sait que j’adore Fathom.

Ce qu’il faut savoir des origines, avant de lire :

Scénariste : M Turner (co-scénariste) / Billy O’neil / Talent Cadwell

Dessins : Talent Cadwell

Editeur : Delcourt

Collection : Contrebande

Sortie : 2008

Fathom Origines, La Rage de Killian : Les événements de ce récit se déroulent bien avant la naissance d'Aspen Matthews. Après que l'un de leur cité sous-marine eut été accidentellement ravagée par une expérience militaire, les Bleus - peuple aquatique inconnu des Humains - Connurent la dissidence dans leurs rangs. Se replier dans les entrailles de l'océan ou mener une guerre totale contre le genre humain? Quitte à révéler leur existence... Quelle décision prendre? Kilian faisait alors partie des modérés jusqu'à ce qu'il découvre la terrible vérité sur la mort de ses parents. Retour sur les origines de Kilian, véritable nemesis de la série Fathom, dans un récit faisant toute la lumière sur les motivations de l'un des personnages les plus charismatiques créé par Michael Turner.

  ou

Une rage inutile

C’est un prélude à Fathom et cela peut en effet servir à comprendre certaines choses, mais ce n’est pas franchement le cas et non plus ce qu’il y a de meilleur et pour plusieurs raisons :

  • La première c’est que Turner n’a rien dessiné dedans et si à contrario de Witchblade #1, comme je vous l’ai présenté Mardi, ou Manapul faisait un travail vraiment intéressant avec un style proche de Turner sans être du Turner, ici on a Talent Caldwell (Wildcats : Nemesis, Wolverine : Shinjuku Incident, …), qui a fait d’autres épisodes de Fathom d’ailleurs, et qui lui aussi essaye de se rapprocher du style de Turner,  mais qui pourtant ne donne rien d’extra, et je comprends mieux la rage de Kilian.
  • La deuxième, c’est aussi d’avoir une histoire ou Turner, n’est que co-scénariste et ou l’on sent clairement qu’il n’a pas beaucoup participé dessus, tellement la rage du personnage est vide au final. C’est triste car si le point de départ pouvait apporter un vrai plus à l’ensemble de l’univers "Fathom", on a au final, ni plus, ni moins qu’une vengeance basique à base d’amour à l’eau de rose et de rivalité en tout genre.

 

Je pense qu’au final, vous pouvez clairement vous passer de ce tome dans un premier temps, lire la saga originel, voir si cela plait ou pas, surtout que comme vous le verrez durant les prochaines semaines. Si Fathom prend plus son temps pour démarrer que Soulfire #1 par exemple, on a une saga qui tient sacrément la route dans son ensemble avec un univers assez incroyable, ce qui ne transparait à aucun moment içi, sauf si, sauf si vous connaissez déjà la série de base, mais étant donné que c’est un tome 1, c’est plutôt difficile.