Résultat de recherche d'images pour

Le 39ème chapitre de Dragon Ball Super est sorti et il vaut le détour sur plusieurs points.

Alors que Toyotaro réalisait un quasi sans faute jusqu'à présent, sa version du tournoi des univers était assez décevante. Alors que l'anime se voulait trop lent, le manga lui est beaucoup trop rapide. Brianne disparait vite, C18 est éliminé rapidement, Krilin perd de façon très stupide, aucun combat entre Piccolo et les Nameks de l'univers 6. Bref, autant de choses qui nous faisais presque regretter l'anime. Pourtant ce chapitre 39 ne s'avère pas si honteux qu'on nous le fait croire , non sans défaut.

Le principal atout de ce chapitre c'est son rythme. Ici, les différents combats s'enchainent à une bonne vitesse et la manière dont l'auteur nous fait passer d'un combat à un autre est faite de manière intelligente. Par exemple, on suit un combat entre Goku et Jiren puis en arrière plan on voit Vegeta et Toppo se battre. La planche d'après nous introduit directement dans leur combat. Ce procédé permet de dynamiser les combats est d'avoir une meilleur impression d'être dans une "battle royale". Toyotaro avait déjà utilisé ce procédé en faisant des plans larges de l'arène dans des chapitres précédents, choses qu'avait trop peu fait l'anime.

Image associée

Revenons-en aux combats justement. Dans ce chapitre, ce n'est pas moins de 4 combats différents auxquels on assiste. Le permier étant Gohan contre Kale. Celui-ci est peut-être un peu expédié et on aurait aimer voir Gohan se transformer en Sayian. Mais celui-ci explique qu'il en a fini avec cette transformation car il veut être Terrien et non plus Sayian. Une explication très judicieuse de l'auteur qui explique pourquoi Gohan est de plus en plus absent dans le manga. Les divers commentaires dont ceux de Krilin qui se demandent si Gohan peut être plus fort que Goku rappelent des éventuelles débats de fan autour du personnage de Gohan. Après une malheureuse ellipse, le combat s'achèvera d'une façon bien trop rapide mais avec une belle planche où les deux protagonistes se rendent un coup de poing. Cela marque aussi la fin de l'univers 6 et l'adieu de Champa à Beerus. On regrettera le commentaire de ce dernier qui réplique un "Crétin de frère" alors qu'un silence aurait eu plus d'impact pour montrer la tristesse dissimulée du Dieu de la destruction.

Mais enchainons avec le bref passage de Vegeta et Toppo qui se rendent coup sur coup mais qu'on espère prendra une place plus importante dans le prochain chapitre. Viens ensuite l'entrée en jeu de Kame Senin qui va éliminer un membre de l'univers 11 et ensuite affronter Jiren. Affrontement jusqu'alors inédit dans l'anime. Là où le chapitre est interessant, c'est que Kame Senin va en profiter pour donner une leçon à Goku ce qui va permettre de faire un lien avec le vécu de Goku et les différents maitres qu'il a eu. Une manière très efficace de ne pas oublier les évènements passés dans DB et DBZ.

Puis dernière partie, le combat entre Jiren et Goku qui tente de maitriser l'ultra instinct. On apprend que cette forme n'a pas été maitrisée par Jiren, les débats pour que Goku devienne dieu de la destruction risque donc de repartir de plus belle. L'insolence et le discours de Jiren continue à rendre le personnage antipathique, d'une manière bien pire que dans l'anime.

En conclusion un chapitre riche en rythme et en évènements. Bien que certaines choses soient à regretter, on ne peux qu'être enthousiaste quand à ce chapitre. Certaines choses sont mieux expliquées et ne sont pas mises de côtés, comme le fait que Freezer se repose un peu d'où son absence. A l'inverse, on ne verra par Kale surpuissante se déchainer comme dans l'anime, dommage. Tout comme l'effet de surprise sur les retour de Freezer et C17 en fin de tournoi risquent de ne pas avoir lieu mais ce n'est pas grave quand l'auteur nous propose un aussi bon chapitre. En espérant que le 40 soit éppique avec une transformation en Ultra Instinct plus marquante.