Chez Zallag, on aime les jeux vidéo, qu'ils soient récents ou old school. Entre nous, on ne se limite pas à discuter de nos titres, on partage aussi nos expériences passées qui ont frappé nos cœurs de gamers. C'est pourquoi nous avons décidé, quand nous en aurons le temps, de partager cela avec vous, en vous parlant chacun notre tour de nos vieux jeux favoris ;-)

Landstalker : le Trésor du Roi Nole

L'aventure appelle l'aventure !

Les amoureux d'aventure de l'époque 8-bit ont certainement gardé un souvenir inénarrable de joie à la découverte de la série des Legend of Zelda sur les consoles Nintendo. C'est l'époque d'une lutte sans merci contre Sega pour la suprématie qui se poursuit avec la génération 16-bit, avec un duel au sommet entre la SNES et la Megadrive. Aux Etats-Unis, certains disent « Genesis does what Nintendon't » à la télévision. Mais l'innovation du gameplay et la qualité des jeux d'action-aventure sortis sur la SNES (notamment A Link to the Past) forcent Sega à réagir. En 1992, un titre du studio Climax Entertainment s'impose comme le fer de lance de la firme au hérisson bleu : Landstalker.


 

Dans ce jeu, vous incarnez Ryle, un elfe chasseur de trésor qui n'a pas froid aux yeux : dès la séquence d'ouverture, il met ses talents à l'épreuve dans un parcours semé de dangers. Après avoir dérobé une statuette contre laquelle il gagne une somme rondelette, il rencontre une petite fée, Friday. Celle-ci lui révèle l'existence d'un trésor fantastique, celui du Roi Nole, caché quelque part sur l'île de Mercator. Les deux compères décident de faire équipe et partent à la recherche de ce fabuleux butin !

Une réussite technique, un gameplay original 

Landstalker est un de mes tous premiers RPG. Il occupe une place particulière dans ma collection, et le fait qu'il ait été intégralement traduit en français dès 1993 a joué pour beaucoup. Je ne compte plus les heures passées à refaire le jeu dans tous les sens ! Avec un héros charismatique et des personnages attachants, l'intrigue devient vite prenante, et c'est un plaisir de découvrir la large palette de décors servie par des graphismes vraiment mignons :-) Sur le plan technique, le jeu est une grande réussite : les petites séquences animées ne souffrent d'aucun ralentissement.

 

Certains ne voient dans ce jeu que les mécanismes déjà présents dans Dragon Quest (la sauvegarde à l'église, le casino dans la capitale, les coffres-mimic...). Pourtant, ce jeu propose une expérience de jeu radicalement différente. Car la force de Landstalker, c'est son originalité, qui tient avant tout à son affichage en 3D isométrique. Au-delà de l'aspect dynamique que cela confère à cet action-RPG, il rend possible toute une panoplie d'énigmes jouant sur la perspective ; j'en veux pour preuve le Labyrinthe Vert, un vrai casse-tête ! Une autre particularité concerne la courbe d'évolution du personnage. Ici, pas de points d'expérience, mais une accumulation de « Réserves de Vie » qu'on trouve dans des coffres ou qu'on achète en magasin. Chacune octroie un point de vie supplémentaire, ce qui influe sur la force des attaques. Le reste est assez classique : vous pouvez ouvrir un menu pour avoir accès à votre équipement, vos potions, vos objets magiques...

Des imperfections notables, mais un résultat remarquable

Le jeu souffre malgré tout de quelques imperfections, notamment sur certains passages de plate-forme. L'absence d'ombres rend ardue la maîtrise des sauts au-dessus du vide (on en perd la notion de hauteur/profondeur), et les commandes sont un peu rigides : le déplacement du héros passe par les diagonales du pad seules! Il faut donc un minimum de pratique... ce qui peut rebuter les habitués du RPG classique. Ne vous attendez pas d'ailleurs à posséder une multitude d'objets : la liste des items est assez courte, et vous n'avez aucun sort de magie. Mais Landstalker y gagne en clarté et en fluidité de jeu.


 

L'histoire a beau être simple, son charme est omniprésent : c'est bien là l'essentiel. Mêlant humour et challenge, voilà bien une petite pépite trop méconnue ! Je regrette de ne pas voir ce titre fleurir dans les compilations de jeux Megadrive sur console Microsoft ou Sony. Un remake PSP était prévu mais semble abandonné depuis quelques années. En revanche, ceux qui ont accès au WiiWare ont la possibilité de découvrir un jeu qui dépasse le simple Zelda-like. :-) Au final, ne craignez pas la rigidité des commandes : la fraîcheur de l'intrigue vous amènera à une maîtrise parfaite tout en vous tenant en haleine pendant un bon moment (comptez entre 15h et 30h pour terminer le jeu à 100%). Partez à l'aventure sans tarder !

 

PS: N'oubliez pas de visiter notre page Facebook :-)

http://www.facebook.com/zallag

@+

La Team Zallag