Bonjour

Je vous propose aujourd'hui de parler BD. Pas de
tel ou tel ouvrage en particulier, mais de la création même d'une BD. En
surfant sur la toile, j'ai découvert une vidéo plutôt complète sur le sujet.
Elle a été conçue par les éditions Delcourt. Cette vidéo présente les
différentes étapes de la création d'une BD, de la simple idée à la promotion en
passant par la reproduction sur papier. Chloé Cruchaudet (scénariste de la BD
« IDA ») a réalisé cette vidéo explicative pour l'exposition «
L'empreinte Delcourt » organisée au centre Belge de la BD.

 

Pour ceux qui ne le savent pas encore nous
travaillons dans le jeu vidéo et la BD. Par contre dans les 2 cas, nous nous
concentrons sur la vente dématérialisée. Nous avons finalement changé bien
d'autres choses dans la chaîne de création d'une BD. Pour réaliser ce comparatif, je me suis basé sur
l'une de nos BD « Gods vs Humans ». Elle a été réalisée par 2 auteurs
lyonnais Piccolo (dessin) et André Amouriq (scénario et textes).

 
Piccolo           -           André Amouriq

 

IDEE

L'idée de base est venue de la petite équipe de
Zallag. Nous avions la colonne vertébrale de l'univers. Par contre nous ne
savions pas quoi raconter précisément et comment le faire. C'est à ce moment
que Piccolo et « Dédé » se sont totalement lâchés. Ils nous ont livré
leur vision/perception du monde de Gods vs Humans. Ils pouvaient faire ce
qu'ils voulaient tant qu'ils gardaient quelques éléments clefs en tête. Au
final, ils se sont totalement approprié notre idée de base. Cette BD est autant
la-leur que la nôtre.

RDV AVEC EDITEUR

Plus facile pour les auteurs cette fois, puisque
nous les avons sollicité. Nous avons défini ensemble un planning et une méthode
de travail. En outre, ils étaient sûrs d'être payés et suffisamment pour la
conception de cette BD.

CREATION

Il y a 2 différences ici entre notre BD et celle
présentée par Delcourt. La 1ère est liée au support numérique et la
2nde à un facteur personnel :

1° Comme la BD était prévue pour être lue sur un
écran (télévision, ordinateur, iPad, iPod...) nous avons opté pour un format
paysage. Une BD numérique en format classique (vertical) n'aurait pas permis de
profiter pleinement des planches (zone perdue à gauche et à droite à cause de
la différence de format BD verticale et écran horizontal).

2° Dédé est à l'origine dessinateur. Un problème
personnel l'a empêché de dessiner durant de longs mois. A l'époque de Gods vs
Humans, il recommençait juste à prendre le crayon. Il a néanmoins réalisé le
découpage seul (case, textes possibles et croquis). Ce n'est donc pas le
dessinateur qui s'est occupé du découpage comme cela est généralement le cas.

  
Découpage          -          1ers Crayonnés          -          Une planche terminée
(cliquer sur chaque image pour voir en grand)


RELECTURE

Nous l'avons effectué en interne à plusieurs
reprises. Pas de grosses modifications sur ce point. Pour l'anecdote, notre
responsable de production qui s'est occupé de gérer la création de cet ouvrage
a précédemment travaillé sur la localisation du jeu Dragon Age. Côté relecture,
il a donc plutôt l'habitude ;-)

IMPRESSION

Bien évidemment pas d'impression ainsi. Nous devons
cependant nous assurer que la BD fonctionne avec les principales solutions de
vente de BD numérique (PDF, EPUB, lecture en ligne, téléchargement, affiche sur
différentes types d'écrans...). Généralement on part d'un PDF ou d'images JPEG en
haute définition. On découpe case par case la BD puis on rajoute quelques
effets quand les technologies le permettent (zoom, travelling, sons...). Ce ne
fût clairement pas évident !

 
Extrait de la BD

 


Mise en vente sur le site de la FNAC


 

 

PROMOTION & RP

A la base, nous avons adapté les mêmes méthodes de
promotion que pour une BD en papier. Par contre nous nous sommes heurtés à
plusieurs murs difficiles à franchir :
1° Zallag est une jeune société et notre
positionnement (éditeur de jeux et de BD indés) ne plaît pas aux puristes qui
aiment vous ranger dans des cases. Le jeu vidéo est souvent vu comme une
déclinaison commerciale (goodies) d'une BD. Effectivement le travail n'est pas
toujours bon en termes d'adaptation. Cela ne veut pas pour autant dire que tout
est mauvais.
2° Les boutiques en ligne comme les magasins
traditionnels préfèrent pousser les blockbusters du genre.
3° Avant de montrer que « Gods vs
Humans » est une bonne BD, il fallait déjà faire connaître la BD numérique
en tant que mode de distribution  aux lecteurs.
4° Impossible de faire de la pub sur le lieu de
vente comme dans un magasin physique.

DISTRIBUTION

Comme vous pouvez le voir, cela n'est pas très
simple dans le cas d'une BD indé vendue sur support numérique. Il y a des
avantages mais également des problèmes spécifiques. Nous ne sommes pas
fondamentalement contre la distribution physique. Nous sommes contre les trop
nombreux intervenants qui font que les créateurs d'une BD (comme d'un jeu)
gagnent peu finalement sur le prix de vente que payent les lecteurs/joueurs.

Dans notre envie de donner une réalité physique à
notre BD, nous avons décidé de participer au projet collaboratif Ulule. Pour
ceux qui ne connaissent pas : vous pouvez aider d'autres personnes à
concrétiser leur projet en échange d'un « cadeau ». Dans notre cas,
nous recherchons 2.500€ afin d'imprimer 100 exemplaires. Concrètement quand une
personne nous aide financièrement, elle recevra la BD imprimée comme une
« vraie » BD chez elle. Par curiosité sur le principe ou pour en
savoir plus sur notre BD : http://fr.ulule.com/gods-vs-humans-la-bd-en-vrai-sur-papier/ 

Bonne idée pour faire des BD papier sans passer par
le circuit habituel J
Par contre nous n'avons que jusqu'à mi-mai pour
atteindre les 2.500€. Si nous n'y parvenons pas, l'opération sera annulée et
personne ne sera débité.

 

Et vous, qu'en pensez-vous ?
Que pensez-vous de la création d'une BD ?
La BD numérique vous intéresse-t-elle ?

 

@+
David de la Team Zallag