Avec tous ces débats autour d'Hadopi, la loi morte née (ou l'inverse ?), une chose m'est revenue en tête: il s'agit d'un article que Trent Raznor avait posté il y'a deux ans déjà mais qui à mon avis résume bien la situation de l'industrie musicale aujourd'hui avec cette fracture entre les majors totalement rigides qui voient leurs ventes de disques s'éffondrer et les indépendants qui proposent une nouvelle façon d'écouter et d'acheter de la musique.

Voici donc une traduction de cet article effectuée par mes soins:

Hier, j'ai posté un message sur Twitter disant que je
pensais que les Beastie Boys et TopSpin Media étaient dans le vrai concernant la
façon de vendre de la musique à notre époque. Voici un lien vers leur boutique.

 

Rapidement, j'ai reçu quelques réponses invoquant l'argument
habituel "ce mode de promotion est parfait pour les groupes reconnus, mais
comment faire quand on est un petit groupe qui cherche encore après son public ? ».
J'ai récemment été interviewé sur ce sujet et je vais répéter ce que j'ai dit
ici.

Si vous êtes un artiste inconnu ou local qui essaie de se
faire remarquer :

*Fixez vous un objectif. Que voulez
vous faire exactement?

Si vous êtes à la recherche du succès populaire et grand
public (Lady Gaga, Coldplay, U2, Justin Timberlake), votre meilleur option est
de courrir après les majors et de vous préparer à partager revenus, créativité
et droits sur votre musique avec celles-ci. Pour atteindre ce but vous aurez
besoin d'un marketing old-school qui ne pourra se faire sans une major derrière
vous. Je vous souhaite bonne chance.

Si vous voulez tracer votre propre chemin, continuez à
lire.

*Arrêtez de croire que vous allez vous faire de l'argent
sur la vente de vos disques. Produisez vos albums en dépensant le moins
possible et DIFFUSEZ LE GRATUITEMENT. En tant qu'artiste vous voulez qu'un
maximum de personnes puisse écouter votre travail. Le bouche à oreille est le
seul outil marketing qui importe.

En bref:

Entrez en partenariat avec un site de distribution de
musique du type TopSpin ou créez votre proper site. Mais le plus important est
que vous DEVEZ mettre a disposition votre musique gratuitement dans un format mp3
haute qualité et sans DRM. En échange collectez les adresses mails des
auditeurs et mettez en place une base de données de clients potentiels. Ensuite,
mettez en vente une variété de pack premiums dans un tirage limité. Fixez le
prix et le volume en fonction de ce que vous pensez être capable de vendre. Faites
en sorte que ces packs soient vraiment attractifs, faites les à la main, signez
les, faites en sorte qu'ils soient uniques, faites en sorte que cela ressemble
à ce que VOUS-MEME seraient prêts à acheter en tant que fan. N'oubliez pas de
proposer une version premium de votre musique en téléchargement en proposant
toute sorte de formats haute resolution (pour un prix raisonable) et d'inclure
ce téléchargement premium pour tout achat d'une version sur support physique. Vendez
aussi des t-shirts, badges, posters...

Ayez une idée réaliste de ce que vous pouvez gagner de ces
ventes et budgéter votre enregistrement correctement.

Gardez en tête que: la musique EST gratuite que vous voulez
le croire ou non. N'importe quel morceau auquel vous pouvez penser est à portée
de clic. C'est un fait, ça craint pour le musicien MAIS IL EN EST AINSI (pour l'instant).
Donc...donnez VOUS MEME au public ce qu'il cherche autrement c'est le torrent qui
s'en chargera et vous tisserez des liens de proximité avec votre public (tout
en construisant votre base de données)
Le site des Beastie Boys propose tout ce qu'on peut imaginer dans tous les
formats possible, disponible du créateur à l'auditeur directement. Les prix
fixés par le groupe sont au-delà de ce que vous pouvez prétendre parce qu'ils
sont reconnus et pas vous. Ne l'oubliez pas.

Vous ne devez en aucun cas abuser de la base de données que
vous vous construisez. Utilisez là pour informez les gens qui s'intéressent à
ce que vous faites lorsque vous avez de l'actualité : concerts, tours,
sortie d'album, webcast...

Ayez une page Myspace, mais aussi un site en dehors de
celui-ci, Myspace est sur le déclin et fait vraiment cheap voir générique. N'incluez
pas de flash dans votre site. Enlevez toutes les intros stupides et les temps
de chargements. FAITES EN SORTE QU'IL SOIT FACILE A NAVIGUER ET QUE LA MUSIQUE SOIT VISIBLE
IMMEDITEMENT (mais pas d'autoplay). Mettez à jour régulièrement votre site avec
articles, photos...Donnez au gens une bonne raison de revenir régulièrement. Fédérez
une communauté autour de vous. Impliquez vos fans (avec precaution!). Tournez
des clips cheap. Donnez un maximum de concerts. Faites des choses
intéressantes. Ouvrez un compte twitter. Soyez intéressant. Restez authentique. Mettez votre musique à disposition des
blogs qui voudraient en faire la promotion. NE SUIVEZ PAS LA TENDANCE Utilisez
la multitude d'outils à votre disposition et à moindre frais :
Flickr/YouTube/Vimeo/SoundCloud/Twitter...

Si vous êtes un neophyte concernant tout ce qui touche aux
nouveaux medias, ça ne marchera pas. A cette époque un artiste indépendant requiert
une maîtrise de ces outils de communication. Si vous ne les maîtrisez pas, trouvez-vous
quelqu'un qui le fera pour vous. Par contre si vous êtes toujours là à attendre
un coup de fil de la maison de disque ou qu'un producteur se pointe à votre
concert, bonne chance parce que vous risquez d'attendre un bon moment.

En espérant que ce cela vous soit utile, je scruterais les
commentaires à la recherche de réponses intelligentes auxquelles je pourrais
répondre.

TR

Oui cet article a été écrit en juillet 2009 et prouve une fois de plus à quel point Hadopi est dépassé voir même hors du temps (oui comme Emma Leprince, révélation de l'année 2022). A bon entendeur,

Dewa.