On a pu le voir dans l'introduction, la définition de « fanfiction » est assez large. Il convient donc, pour tenter de mieux cerner ce type de création, de regarder du côté de l'histoire des fanfictions.

On a tendance à considérer qu'Henry Jenkins fut le premier chercheur à s'intéresser aux phénomènes des fanfictions. Son livre, deuxième essai publié, Textual Poachers : Television Fans and Participatory Culture parut en 1992. Jenkins s'intéresse aux pratiques culturelles des fans, les fanfictions font naturellement parties de son sujet d'étude. Ils les regroupe d'ailleurs sous un terme plus générique, « fandom ».

Les fanfictions, ou « fanfic » pour les initiés, naissent dans les années 60 aux États-Unis. Ce sont des séries télévisées, comme Star Trek, qui amènent une foule de fans à se passionner pour un univers imaginaire mais également à tisser des histoires à partir de ce canevas. Les publications de fanfictions se font d'abord via des fanzines comme le précise Joan Marie Verba à propos de Star Trek.

Comme les technologies évoluent, la publication des fanfictions évolue également. Joan Marie Verba évoque cette évolution du papier vers Internet à la fin de son ouvrage Boldy Writing : A Trekker fan and zine history.

Joan Marie Verba

Malgré ces changements de mode de publication, les fanfictions continuent d'exister, encore aujourd'hui. Le principe reste le même, il s'agit toujours d'une fiction écrite par un fan à partir d'un univers qu'il apprécie. Il ne faudrait pas non plus oublier l'aspect communautaire, très important pour ce mode d'écriture. Élodie Oger le précise dans son mémoire en expliquant que « fanfiction » comprenant le mot « fan », on trouvera forcément l'idée d'un rassemblement (même virtuel) entre différentes personnes partageant une même passion.

Les fanfictions prennent différentes formes. Elles peuvent emprunter des formes éprouvées de la littérature, comme la nouvelle ou le roman, ou inventer leurs propres modèles comme la « song-fic » qui est une histoire courte intégrant « les paroles d'une chanson dans le texte ». On s'attardera plus en détail sur cette question des formes dans la première partie de ce mémoire.

Le grand vainqueur, actuellement, d'un point de vue quantitatif et en se restreignant au très populaire site fanfiction.net, reste la saga Harry Potter de J.K. Rowling, avec 65 563 fanfictions.

Le site etude.fanfiction.free.fr a réalisé un relevé statistique, en décembre 2011, qui montre que c'est surtout à partir de livres ou de séries télévisées que les fans écrivent. L'étude s'est basée sur le site fanfiction.net, le site de fanfictions le plus populaire. Les instigateurs de cette enquête ont compté le nombre total des fanfictions de chaque catégorie (Books : livre; Anime : animation, etc.) pour ensuite calculer un pourcentage par rapport au nombre total des fanfictions publiées sur le site. Avec de tels pourcentages, on constate que les jeux vidéo n'arrivent qu'en quatrième position.

 


Jenkins, Henry, Textual Poachers : Television Fans and Participatory Culture, Routledge, 1992, 352 p.
Joan Marie Verba donne la définition suivante dans son livre Boldly Writing : A Trekker fan and zine history : "Fandom (sf) - collectively, fans and their fan activities fanfic (sf)", que l'on peut traduire par "les fans et leurs activités de fans", p.100
"In September 1967, as fanzine called title page Star Trek, which Gene Roddenberry had brought to the convention, to put out a fanzine devoted to Star TrekSpockanalia began its second season, a appeared in New York City. They called it "a one shot published by Devra Langsam and Sherna Comerford"" / « En septembre 1967, Gene Roddenberry avait ramené un fanzine à la convention, consacré à Star Trek. La seconde saison commençait à paraître à New York City. Ils l'appelèrent « un one shot publié par Devra Langsam et Sherna Comerford » », Verba, Joan Marie, Boldy Writing : A Trekker fan and zine history, 1967-1987, FTL Publications, 1996, 101 p.
"A large amount of fan fiction regularly appears on newsgroups, e-mail groups (listservs), or web sites. A growing number of  fans have never read a paper fanzine, and express no desire to, preferring the instant accessa and instant feedback of online publishing. Fanzines printed on paper have become rare." / "Une grande partie des fanfictions apparait régulièrement sur des groupes dédiés à l'actualité, des groupes de discussion, de courriels, des sites internet. Un nombre grandissant de fans n'a jamais lu un fanzine papier et ne le souhaite pas, préférant l'immédiateté d'accès de la publication internet. Les fanzines papiers ou imprimés devenus rares", p.7. Verba, Joan Marie, Boldy Writing : A Trekker fan and zine history, 1967-1987, FTL Publications, 1996, 101 p.
Oger, Elodie, Littérature et Internet : la fanfiction. Enjeux littéraires et éditoriaux, 2012, , URL : http://www.cavi.univ-paris3.fr/phalese/documents/MEMOIRE%20E.%20Oger%20version%20publique.pdf
Op. cit., p.35
Chiffre relevé le 15/05/2013, fanfiction.net, Search : Harry Potter , http://www.fanfiction.net/search.php?keywords=harry+potter&ready=1, page consultée le 15/05/2013
Etude.fanfiction.free.fr, « Répartition des histoires par catégorie et fandom », etude.fanfiction.free.fr , 2012, , URL : http://etude.fanfiction.free.fr/stats_ffnet_gen.php