Le site du quotidien économique Lesechos.fr apporte enfin un éclaircissement qui met à mal les tentatives d'enfumage désespérées de Sony pour masquer une réalité assassine. Après l'euphorie médiatique qui accompagne traditionnellement la commercialisation d'une nouvelle console, l'heure est au bilan à mi-parcours et les chiffres ne sont pas bons.
 
Selon le site économique, la PS Vita s'est écoulée à seulement 66 000 exemplaires depuis le 22 février "chiffre constituant l'un des plus faibles pour le lancement d'une nouvelle plate-forme" précise le journal.
 
Sans citer ses sources, Lesechos.fr avance que les ventes de Vita se dégradent au point que la 3DS signe depuis la semaine dernière de belles performances commerciales : "5000 PS Vita se sont écoulées en France contre 7000 consoles 3DS". Suite à la baisse de prix et un redoublement d'effort sur l'offre de jeux, les ventes de la toute dernière de Nintendo ont retrouvé des couleurs "870 000 unités en France le million devrait être ainsi atteint d'ici l'été."
 
Pour dégripper sa machine, Sony devrait suivre l'exemple Nintendo. Des handicaps identiques ont retardé l'envol de la console portable 3DS dans le classement des ventes mondiales. Ce démarrage difficile n'est plus qu'un mauvais souvenir, le format de poche du leader truste les premières places. Pour le moment, le géant de l'électronique refuse de trancher cette question qui met sous pression la PS Vita. Les jeux restent peut attractifs "seulement 117 000 titres vendus" et le contexte économique fortement dégradé ne l'aide pas.