Qui n'a jamais été dans
cette situation ???

 

Le joueur A rencontre ses amis dans une partie multi
joueur d'un très bon FPS.

 Après quelques parties acharnées, voici le genre de
conversation qui s'engage
 :

 

Joueur B : J'attends avec impatience le prochain
pack de cartes à 1200 points.

Joueur C : Moi aussi, maintenant il y a trop de
campeurs dans les maps du jeu.

Joueur D : C'est clair tout le monde connaît les
maps par-cœur, vivement ces nouvelles cartes qu'on relance un peu l'intérêt du
jeu. 

Joueur E : Dès que le pack sort, moi je l'achète.

Joueur B C et D : oui moi aussi !!!

Tous confirment leurs intentions d'acheter le pack

Par conséquent, si le Joueur A veut continuer à jouer et prendre
du bon temps avec ses potes, IL est obligé d'acheter ce fameux pack
.

 

Schéma classique me direz-vous, il peut toujours choisir de
ne pas acheter le fameux pack, mais des amis sur le live, c'est pareil qu'en
IRL, cela ne se trouve pas en 1 jour.

 

 

Mais approfondissons la réflexion.

 

Joueur B : Moi je m'achète aussi le prochain jeu
de caisse X, parce que c'est le plus réaliste du moment, vous vous souvenez de
mes classements de dingues lorsque j'étais dans mon ancienne team

Joueur D : oui je l'avais aussi mais je n'avais
pas trop accroché. J'avais acheté  le jeu
3 mois après sa sortie et tout le monde connaissait déjà les circuits sur le
bout des doigts, ils avaient des voitures surboostées, des réglages de folie,
des peintures de folie.... Cela m'avait découragé.

Joueur B : Oui mais si tu l'achètes, le jour de
sa sortie, tu seras au même niveau que tout le monde, en plus je pourrais te
donner des conseils et t'aider pour avoir améliorer ton niveau.

Joueur C : Moi, j'hésite entre le jeu X et le
jeu Y, un autre bon jeu de caisse.

Joueur B : Oui le jeu Y est pas mal, mais
franchement prends le jeu X, on est déjà deux de la team à l'avoir pré-commandé,
prends le jeu X et on serait trois de la team à jouer dessus.

Joueur A : En plus le jeu Y est un peu
moins bien que le jeu X, tout le monde dit ça.

 

Dans cet exemple, c'est le joueur D qui est influencé, pour
ne pas dire inciter, à acheter le jeu pour continuer à délirer avec ses amis.

 

(à suivre)