Entre les RPG et moi, c'est une vraie histoire d'amour ^_^. C'est
en 99 avec Final Fantasy 8, épisode boudé par plein de gens, que
j'ai découvert ce genre de jeux.

Pour moi, un bon Final
Fantasy fait vraiment planer, il amène le joueur dans un monde qui
fait rêver (un univers d'heroic fantasy avec les monstres, les
magies, des décors de malades qui appartiennent à un autre monde,
etc...), un univers riche où on rencontre des populations très
différentes,
et avec une histoire où les perso ont autant voire
plus d'importance que l'histoire.

Final Fantasy 8 est mon jeux
préfèré, c'est peut-être parce que c'est le premier RPG que j'ai
fait aussi. J'y ai joué à sa sortie en 99/2000, je n'avais pas
compris grand chose à l'histoire mais j'avais beaucoup aimé. Je
l'ai refait l'année dernière (cette fois-ci à fond c'est à dire
avec toutes les quêtes annexes) et j'ai adoré!

C'est toujours mon FF préféré et pourtant j'ai fait FF 9, 7,
10, 6, 12 et 13 entre les deux parties.

Je vais essayer de vous expliquer pourquoi.

« Vous etes le heros »

Le jeu commence par une grosse introduction, on y voit une
promesse a priori anodine et un combat entre le héro et son rival,
le tout sur une chanson orchestrée épique.

L'histoire commence à la Balamb Guarfian University (BGU), on y
incarne Squall, un étudiant assez renfermé, torturé et qui a l'air
insensible. Il ne parle pas beaucoup et a l'air assez banal. Dans la
premiere partie du jeu certains de ces choix et de ces remarques vous
agaceront, et, peut-etre, que parfois vous vous direz que vous auriez
fait les choses autrement ce qui entraine une immersion fortement
augementée.

Les autres personnages sont assez communs également: on retrouve
Zell, le pote survolté, Selphie une nouvelle étudiante de la BGU
elle aussi survoltée, Irvine le draggeur, Quistis une prof de
squall qui a pourtant le meme age que lui c'est donc un perso assez
mature et réfléchi, et bien sûr Linoa, une jolie fille plein de
courage, d'énergie, de joie de vivre et qui aime bien taquiner les
gens. Cette dernière est accompagnée d'un chien, qui l'aidera dans
ses combats.

On incarne également un groupe de soldats composé 3 perso
gaffeurs, Laguna perso rempli de gentillesse, Ward une sorte de
grosse brute au coeur tendre, et Kiros, le plus réfléchi de la
bande.

«Une histoire d'amour, de
mémoire, de sorcières à travers le temps et l'espace»

Tout au long du jeu la relation entre les perso
évolue, c'est peut-etre le FF où la relation entre les personnages
est le plus mis en avant.

La rencontre des 2 perso complémentaires Squall et Linoa aboutit
forcément à une histoire d'amour qui se développe tout le long du
jeu avec un Squall assez maladroit. On notera une chanson assez cul
cul mais qui est quand même pal mal émouvante quand on fait
attention aux paroles et à l'histoire.

Cependant cette histoire n'occupe pas tout le scénario du jeu.
L'univers de FF8 gravite autour des sorcières, il ne peut y avoir
qu'une sorcière à la fois, elle a besoin d'un chevalier pour ne pas
perdre l'esprit, elle doit céder ses pouvoirs avant de mourir.

En fait la véritable histoire débute 20 ans avant notre
aventure. A cette époque les soldats de Galbadia affrontaient les
soldats de Esthar, la sorciere de cette époque fut emprisonnée dans
l'espace temps. Ce qui a laissé la place pour un autre sorcière,
celle de notre époque, « Edea ».

Cette sorcière mène une sorte de dictature, notament à Timber
où l'armée est très présente, de plus elle est à la tête de
l'université de Galbadia. On devine facilement que la guerre
pourrait se répéter à cause d'elle.

Le thème du souvenir est central dans cette histoire. On aura
droit à des flashback où nos héros revivront les péripéties des
3 soldats Laguna, Ward et Kiros. Les soldats font appel à des
Guardian Forces qui altèrent leur mémoire, on découvre ainsi
l'histoire des perso quand des bribes de leur mémoire effacée
ressurgissent.

Nos perso évolueront sans cesse dans ce monde de guerre. A l'issu
de la première mission de nos étudiants deviendront des SEED (les
soldats de la BGU), puis à la suite de nombreux événements on
deviendra chef de la BGU. Durant ce périple les protagonistes
tisseront naturellement des liens forts entre eux.

Certains trouvent l'histoire imprécise, incomplète, mais en
réalité une force de ce jeu est que l'on nous donne des indices
tout le long pour nous faire comprendre les subtilités de l'histoire
(par exemple pour découvrir qui est le père de Squall, qui est
réellement Ultimécia). Il y a d'ailleurs une sorte de complicité
entre Laguna et Squall très touchante.

Le gameplay et le Triple
Triad

Les combats se déroulent en temps réels (jauge ATB)
dans une arène 3D. Nos perso ont le choix entre 4 actions que l'on
détermine. Nouveauté les perso n'ont plus de MP mais volent de la
magie, ces magies volées(jusqu'à 100 exemplaires) sont utilisées en combat ou dans un système
d'association pour améliorer nos statistiques. Le menu d'association
permet une personnalisation assez poussée de nos perso, on choisit
les leurs 4 actions et on attribue de la magie aux capacités
(vigeur, psy, hp, vitesse, etc...), aux attaques (associées à
saignée elles permettent le regain de vie à chaque coup) et aux
défenses (mentales, physiques, face aux altérations d'états).

Les limit breaks sont disponibles lorsque les HP sont
inférieurs à la moitié de leurs HP max ou grâce à la magie aura.
On peut donc enchainer comme on veut des combos dévastateurs assez
jolis.

Les guardian force permettent l'association de
magie, elles protègent aussi les perso lors du temps d'invocation.
Elles font donc partie du perso (au fait faites attention au nom que
allez donner à votre bague).

FF8 intègre un mini jeu principal qui est un jeu de
carte, le Triple Triad. La partie se déroule sur un plateau carré
de 9 cases, chaque carte possède une valeur de force sur chacun de
ses 4 côtés. Ce jeu comprend également plusieurs règles: plus,
identique, etc... Bien plus qu'un mini jeu, le triple triad servira à
booster nos capacités et notre inventaire car les cartes peuvent
être transformées en magies ou objets.

«Un univers riche avec des
Moombas, des Pampas»

Il y a de nombreux lieux qui participent à la magie
de FF8. On explore des forêts, des plaines enneigées, des déserts,
des lacs, des plaines verdoyantes, un labo de recherche, un tombeau,
un batiment abandonné dont le temps de visite est limité à
20minutes...ces lieux ne sont pas tous obligatoires et on y trouve
des G-Forces optionnelles. Parmis les endroits peuplés, il y a des
universités, des villages vraiment différents et une ville
gigantesque et magique du nom d'esthar. On pourra parler à des
humains, des moombas et des shumis.

On aura droit à de nombreux petits évenements comme
la scène de film avec Laguna, préparer un concert et faire une
musique, infiltrer un train rempli d'ennemis, etc..

Il est important d'explorer les zones et de parler
aux habitants pour profiter de toute la magie de ce FF car il y a
plein de scènes et d'éléments cachés (regardez souvent l'ordi de Squall dans la salle de cours, on découvre des info importantes sur l'histoire, et aussi des éléments moins important sur la vie et les relations entre les étudiants). Il me semble que parmis les
FF, c'est dans FF8 qu'il y a le plus d'à-cotés (je refais FF7 pour
vérifier). Ces a cotés sont peut-etre parfois inutiles mais j'ai
trouvé qu'ils enrichissent l'expérience de jeu, ils permettent de
rendre le jeu encore plus sympa.

 

« C'est joliiii»

Dès les premieres minutes de jeu c'est la débauche
visuelle. Bien que les cinématiques soient moins belles que ce que
nous fait square maintenant, je trouve les cinématiques de FF8
toujours magnifiques (il y a une scène dans l'espace magnifiquement
réalisée, voir l'article de POISANhttp://www.gameblog.fr/article-lecteur_708_souvenir-de-final-fantasy-viii)

La musique a été réalisée par le génial
Nobuo Uematsu. Et sur ce FF, on peut dire qu'il était vraiment en
forme, il a fait très fort. On trouve des musiques épiques,
magiques, étranges, touchantes, reposantes.

 

Final Fantasy 8 est donc un jeu rempli de qualités tant au
niveau du gameplay, des mini jeux, des à côtés avec une histoire
touchante, profonde et assez compliquée.
C'est est un grand
voyage à travers le temps et l'espace, il m'a montré que le jeux
video, et plus particulièrement le RPG, pouvait offrir une
expérience comparable à la lecture et le cinéma, une expérience
des fois meilleure ^__^ (ça dure plus longtemps, et ça peut
procurer plus de sensations/sentiments).