Ayant un léger blocage cosmodésique quant à mon envie de poursuivre l'aventure Mass Effect 2, j'ai décidé de ne pas investir dans le troisième volet pour le moment, ce qui me donne l'occasion ce moi-ci de choisir Silent Hill Downpour à sa place ; oui j'essaye de me limiter à un jeu en neuf par mois...rien ne dit que je ne prendrais pas Mass Effect 3 en occasion ceci dit. Du coup je me suis dit que j'allais vous donner mes premières impressions sur 2h30 de jeu.

Avant ça, histoire que vous sachiez bien où se situe mon avis, sachez que j'adore la série Silent Hill et que je considère les quatre premiers réalisés par la Silent Team comme des jeux exceptionnels et extrêmement aboutis dans leur genre. J'ai finis moi même Silent Hill 2 et 4 (plusieurs fois), beaucoup joué au 3 sans jamais parvenir à avancer suffisamment pour en voir la fin (question de santé mentale) et j'ai regardé un guide complet du premier. J'ai également touché mais très peu de temps au Origin sur PSP qui semblait être un bon épisode (avec une intro fabuleuse) et à Homecoming que j'ai finis à de multiple reprise. Ce que j'essaye de dire, c'est que j'ai une certaine connaissance de la série, des histoires, des mythes et théories qui entourent la ville maudite. Néanmoins, je ne suis pas un puriste de la saga. J'entends par là que j'ai apprécié par exemple Homecoming pour ce qu'il était, une copie maladroite mais avec ses petits éclairs de génie souvent sabotés par la précipitation. Maintenant que pense-je de Downpour?

Commençons par le factuel si vous le voulez bien. Graphiquement, c'est très jolie. Les visages ne sont pas expressifs à la L.A Noire, mais au moins ils ont du caractère et n'ont pas l'aspect passif et neutre de Homecoming par exemple. La plupart des effets sont réussis comme, détail à la con mais qui a son importance, le pantalon qui se mouille quand on marche dans l'eau (sérieux à part Uncharted, personne ne le fait ça!), ou les vêtements qui font de même lorsqu'il se met à pleuvoir. Les environnement sont beaux et détaillés, et j'entends par là qu'en zoomant sur les objets et diverses affiches, on n'a pas ce flou pixelisé que l'on trouve en général dans la plupart des jeux sur les textes accrochés au mur. Du coup avec un peu d'attention, on commence à lire des détails à droite et à gauche, en se disant que ça a peut-être un lien avec la trame principale...si ça en a un, ce sera un bon point de plus pour le jeu.

Ingame, le jeu s'en tire donc plutôt carrément bien. Sur les cinématiques comme on est avec le même moteur, ça reste très correct mais c'est vrai que certains pesteront peut-être contre la modélisation de certains trucs (je pense aux mains notamment). Rien qui ne casse vraiment l'ambiance, mais c'est un fait. En revanche, le truc qui porte vraiment préjudice au jeu, c'est le framerate qui a des vraies sautes d'humeur. Sur 2h30 de jeu, j'ai passé 1h tranquille sans aucun souci, puis un passage avec des soucis de framerate, puis plus rien, puis denouveau après une heure de plus je dirais, de nouveau des sacades. Je tiens à préciser que ce ne sont pas les soucis habituels de la PS3, puisque je joue sur 360. Par contre je n'ai pas installé le jeu pour le moment et il me semble qu'un patch est en préparation (ils ne pouvaient pas le faire avant...). Avec un peu de chance, ça sera réglé sous peu.

Graphiquement c'est pas mal du tout!

Bon mais tout ça en vrai on s'en fout un peu. En tout cas moi je m'en fous un peu. Ce qui compte c'est que pour le moment, je suis très séduit par le titre. Le rythme lent qui impose l'exploration, les décors super fouillés qui peuvent prendre un certain temps à être regardé dans tous les sens, le fond musical léger mais présent qui rend certains passage assez stressant ; tout cela fait plaisir à voir. Cependant, je pense que les puristes de chez puristes ne doivent pas s'attendre à retrouver le cachet Silent Hill. Pour tout dire, au bout d'une demi-heure, je me suis rendu compte que ma carte me montrait Toluca Lake et c'est là que je me suis rappelé que j'étais dans un Silent Hill. Cela ne m'empêche aucunement d'apprécier énormément ma partie et d'y voir un survival de très grande qualité, mais sincèrement, même Homecoming sentait plus le Silent Hill (copie du pauvre certes) que Downpour et à mon avis, c'est tant mieux.

Lara Croft s'est perdue en forêt. C'était pas la bonne forêt dans laquelle se perdre...

Je ne suis pas encore arrivé à un moment qui m'ait vraiment mis mal à l'aise par exemple comme les 30 premières secondes du troisième volet qui me hérisse le poil pendant la durée complète du jeu par la suite. En revanche, je peux déjà dire que les développeurs font montre de beaucoup d'inventivité en terme de réalisation avec des effets assez inédits et quelques bruitages bien énervant (genre la porte qui claque alors qu'on est persuadé de l'avoir fermée). Pour finir, un mot sur les combats. Il y en a peu et c'est presque mieux : je ne les trouve pas à jeter, car ils apportent une certaine dose de stress et parfois de surprise, par contre ils sont assez durs à comprendre et on prend pas mal de coups bêtement.

Donc pour des premières impressions, je suis vraiment conquis. Le jeu est très très jolie, surtout travaillé et bourré de détails qui accumulés feront la différence (comme le fait de pouvoir entrouvrir une porte pour regarder ce qu'il y a dedans par exemple avant de rentrer vraiment). Le scénario est très mystérieux pour le moment, on n'a strictement aucune idée de ce qu'on peut bien faire là, mais quelques éléments du tout début sont encore en suspens. On sent qu'il y a une volonté de proposer des séquences originales au niveau de la mise en scène et c'est très réussi. Seuls vrais bémols, le framerate qui casse le délire parfois, les textures rarement mais ça arrive, en mode Unreal Engine 3 (if ya know what I mean) et le gameplay des combats qui est un peu étrange. Je vous donne prochainement un avis plus définitif. Pour l'instant, j'ai plus l'impression d'avoir affaire à un Super-Alan Wake qui donne des sueures froides, qu'à un Silent Hill qui traumatise à vie.

 

Comme j'ai ajouté deux heures trente au compteur et que cela m'a apporté un ou deux éléments de plus, je voulais également faire un léger update de mes premières impressions.

Je tenais à signaler que le système de sauvegarde est complètement débile. On a affaire à de la sauvegarde automatique uniquement, ce qui déjà en soit est d'une certaine débilité, mais qui en plus soit se déclenche plusieurs fois quand on passe d'une pièce à l'autre (typiquement une sauvegarde pour la chambre 101 et une autre pour la 102 qui est juste à côté) soit on peut se retrouver avec un quart d'heure de marche à pied qui sera tout simplement oublié en cas de mort parce qu'on a pas trouvé quelque chose de significatif pour le jeu entre temps. En fait ce qui me dérange plus que le système automatisé en lui-même, c'est de ne pas saisir sa logique.

Sinon, oui, je suis mort pour la première fois. J'ai mis le jeu en normal pour les combats et difficile pour les énigmes et en fait ma mort est du à un passage de poutre un peu mal négocié où Murphy a fini dans le fond d'un trou. Pour le reste, en normal, le jeu est assez facile à vrai dire. Pour ceux qui le commenceront demain, je vous conseil de peut-être mettre le cran au dessus (moi je ne vais pas recommencer maintenant). Finalement on a pas mal de soin et même en prenant beaucoup de coups, on s'en sort sans trop de heurts.

Toujours dans l'aspect un peu forme, les sous-titres se réactivent tout seul après chaque changement de zone et à chaque chargement de partie, ce qui est particulièrement chiant (et encore une fois dénué de logique). Aussi j'ai installé le jeu sur le disque dur et il y a nettement moins de saute de framerate, même si cela arrive encore. Les textures n'ont également plus trop de soucis (à part le dos de Murphy quand on sort d'un écran d'énigme) et évidemment, ça évite comme toujours le bruit du lecteur DVD de la fat360.

Pour finir cette MàJ, je voulais aussi parler du jeu en lui-même. Je suis personnellement vraiment conquis par l'ambiance et le mystère de l'histoire qui laissent plein de petits indices pour cogiter. Les fameuses affiches du début, que j'avais remarqué sur un mur, trouvent un sens quelques heures plus tard par exemple. En revanche, pour le moment, je n'ai toujours pas peur. J'ai eu quelques sursauts avec un ou deux scripts bien placés quand on ne s'y attend pas, mais rien de vraiment lattent qui pousse à se stopper carrément. J'espère vraiment que ça décollera par la suite. Je confirme donc que pour l'instant, il m'apparaît plus comme un Alan Wake plus poussé sur l'horreur et la flippe, mais du coup pas vraiment comme un Silent Hill très pesant et angoissant au point qu'on doive faire des pauses et que le temps prend des proportion diabolique (15 minutes de SH3 = 1 heure dans la vraie vie). Au passage, on peut toujours aider le jeu à faire peur en baissant bien la luminosité dans les menus...je vous jure qu'à l'instar d'un Condemned ça aide énormément.