Parce que dans les TOPs des autres il n'y a jamais vraiment ce que je veux y mettre, et surtout parce qu'ils ne reflètent pas le jeu vidéo que j'ai vécu, j'ai décidé de mettre mes 20 grosses claques du jeu vidéo à moi. Plus de 30 années de jeu résumées en quelques lignes... mais quelles lignes. Je vous ai mis ça en ordre chronologique, parce que je suis bien incapable de les classer autrement. Et parce que c'est totalement indigeste sur un seul article, je vous propose de regarder ici les résultats 20 à 11 de ce top. Les 10 suivants suivront très bientôt. Prêts à avoir les joues qui piquent ? Attention, article fleuve !

20. Pong

Et bien oui, j'ai grandi avec PONG. Mon père avait acheté la version SEB, qui était bien. De mes rares souvenirs, je retiens surtout que j'avais du mal à trouver un partenaire pour jouer. Tu m'étonnes, j'avais 3 ans et mon père près de 30 ans. Du coup, je ne pense pas avoir été un challenger digne de ce nom. Reste que tout ça me paraissait bien naturel. Une roulette pour gérer une barre capricieuse et voilà de quoi jouer pendant des heures. J'avoue apprécier encore y jouer de temps en temps ici: http://www.ponggame.org/

Ce qui est sur, c'est que c'est bien ici le début de mon histoire. Car aussi loin que ma mémoire le permet, j'ai toujours joué aux jeux vidéo et j'ai toujours aimé ça. Et il faut reconnaitre à Pong sa simplicité. Du pur analogique dans les contrôles, rapides et précis, avec un vrai gameplay derrière tout ça. Alors OK, visuellement c'est vraiment un ancêtre, mais quand on a que ça à se mettre sous la dent, l'imagination fait le reste.

19. Pole Position - Atari 2600

Mon premier jeu de course. Modélisation incroyable, gestion en temps réel des effets météo et surtout un modèle physique à faire pâlir n'importe quel pilote professionnel. Voilà tout ce qui manquait à Pole Position. Pour le reste, c'était vraiment extraordinaire, avec une impression de profondeur inégalée... pendant quelques temps en tout cas. Je vous propose d'ailleurs près de 4 minutes de pur gameplay (que les plus courageux regarderont jusqu'au bout évidemment):

12. Soul Blade

Commençons par éliminer tous les doutes. SoulBlade est le nom donné au jeu SoulEdge lors de sa sortie européenne sur Playstation. Il semblerait qu'il n'y ait aucune raison de droits dans ce changement de nom, mais une simple envie de mettre le mot Blade ("lame" en anglais), plutôt que Edge ("bord" en anglais). Du coup, il n'était pas rare à l'époque de croiser de "vrais" joueurs pour vous corriger à chaque fois que vous citiez la version européenne plutôt que la japonaise.

Heureusement, SoulBlade est bien au dessus de tout ça. Lui et moi, on s'étaient rencontrés au Virgin Megastore de Bordeaux, au détour d'un petit écran 36cm exposé au milieu du rayon des jeux vidéo. J'ai d'abord flashé sur les graphismes, les couleurs, les effets de mouvements des lames. Après l'achat et l'insertion dans ma console perso, j'ai pris baffe sur baffe... à commencer par l'introduction.

Vient ensuite la jouabilité, accessible et nerveuse, technique sans être élitiste. Le genre de jeu où le plaisir est immédiat et durable, surtout que tous les personnages ont de vrais avantages. Et puis le mode solo, rarement égalé dans un jeu de combat, qui offre la possibilité de faire évoluer ses personnages (ou du moins ses armes), de suivre leur histoire, tout en apprenant diverses techniques de jeu. Et puis ses petits secrets, comme la possibilité de déshabiller Sophitia !

Dans tous les cas et sous tous les angles, ce jeu a fait mon bonheur. Il m'a fait oublier ma baston 2D chérie et mes Virtua Fighter adorés, à coups de combats à l'arme blanche épiques et stratégiques. Et si Soulcalibur sur Dreamcast a aujourd'hui ma préférence, je n'en oublie pas ses origines et les heures de plaisir que j'ai passées avec Soul Blade. (SOUL EDGE !!!!!!!!! )

11. Final Fantasy 7

Tout a déjà été dit sur Final Fantasy 7. Et pourtant, il s'agit bien de ma première baffe RPG. J'avais bien essayé deux trois autres machins comme les Zelda, mais à chaque fois c'était l'ennui qui me gagnait. Avec FF7 je me suis senti happé par l'histoire, revigoré par la première apparition d'une invocation et j'ai donc naturellement plongé les yeux ouverts dans le système des matérias. C'est l'impression de puissance qui m'a le plus encouragé à pousser cette histoire jusqu'à son terme. La maîtrise du jeu aussi, qui au delà du skill demandait une bonne dose de reflexion et de gestion... en tout cas un peu plus que les Final Fantasy modernes.

Et puis l'histoire, avec son côté "cul cul la praline" est tombé pile poil dans ma période "En manque d'amour". Alors cette histoire romantique et complexe avec 2 super bonnasses m'a comblé. Quand je jouais, j'y étais. Tantôt avec Aerith, tantôt avec Tifa... La première pour le coeur, la seconde...

Tous ces souvenirs me laissent en émoi... Mais je dois reconnaitre que FF7 a super mal vieilli. Si son système de combat se défend toujours et a ses adeptes, il faut avouer que le reste est vraiment difficile à supporter. Histoire pleine de moments relous, graphismes 3D/2D qui piquent les yeux ou maniabilité foireuse quand les décors se compliquent. Bref, dans le genre, je conseille plutôt FF Tactics (notamment la version PSP) qui, bien que différent dans son fonctionnement, n'a pratiquement pas pris une ride et reste un must du genre!

Et la suite ???? Bientôt !

Oui, je vous garde le TOP 10 à 1 pour un prochain article prévu dans les semaines qui viennent. D'ailleurs, si vous avez envie de partager avec moi vos propres baffes .... ben c'est avec plaisir. Vous avez ici tout ce qui m'a touché de Pong à la PS1. Quant à la suite, elle parlera des jeux plus récents et jusqu'à aujourd'hui.

CONCOURS

Dans cet article, il n'y a que la moitié des "baffes" prévues. Et bien je vous propose simplement de tenter de trouver les 10 baffes les plus récentes (puisque c'est un listing chronologique) et de me mettre ça dans les commentaires. Je fais un cadeau à celui qui s'approche le plus de ma liste personnelle (qui est déjà fixée... il n'y aura donc pas de modification). Vous avez jusqu'au 15 Décembre, date à laquelle je publierai officiellement la liste et le gagnant. Quant au cadeau .... ben j'ai pas encore décidé :D Ce sera donc la surprise !!!!! Mais promis, ça devrait faire bien plaisir!

A plus.

Olive Roi du Bocal