Conclusion

Nous
sommes maintenant en 2011 et quelque chose a changé. Par exemple, le Sébastien
Nintendosexuel dont vous lisez les lignes n'est plus le même. Le mythe s'est
brisé sur la glace de la politique de la firme de Kyôto, le vaisseau-fantôme
n'est plus que l'ombre de lui-même. Pensez-donc, j'ai eu plusieurs Game &
Watch et j'ai toujours acheté les consoles Nintendo en Day One, sauf cas extraordinaires :
la NES car elle
m'a fait découvrir le monde merveilleux des consoles et la Virtual Boy ou les
Color TV qui ne sont jamais sorties en France. Pour les autres, ça a été sans
faute, de la Game Boy
que j'ai eue en avant-première française et qui compense avec la Wii que je n'ai achetée que
quelques mois après sa sortie uniquement pour cause de pénurie. Mais voilà,
c'est maintenant terminé. La 3DS ne m'enchante actuellement pas plus que ça.
Elle est trop chère, son autonomie est trop limitée et surtout, malgré une 3D
relief (ou 3Dr)
qui ajoute une profondeur
certaine
(pun intended),  il n'y a
pas vraiment de jeux qui me tentent à sa sortie. Pilotwings Resort est
sympathique et Super Street Fighter 4 a l'air bien adapté mais je l'ai déjà sur PS3 et sur iPhone.
J'ai toujours dit qu'il me suffisait d'un Mario, un Zelda et un Mario Kart pour
acheter une console Nintendo mais encore faut-il qu'ils soient présents. Le
prochain Zelda « n'est qu'un » remake de Ocarina of Time,
Mario 3DS vient juste d'être annoncé et Mario Kart 3DS ne sort pas avant la fin
de l'année 2011. Le vrai souci avec cette 3Dr, pour moi, est que j'en attends
beaucoup, mais surtout au niveau du gameplay. Or, Nintendo spécifie bien que
les jeux sur 3DS doivent aussi pouvoir se jouer sans 3D relief. C'est ainsi que
le potentiomètre de réglage de la 3Dr sur le côté de la console a une position
« 0 » dans laquelle l'image redevient plate. Voilà comment anéantir
tous mes espoirs de nouveaux mécanismes de jeux. Mais
peut-être ai-je simplement d'autres priorités dans la vie, comme une vie
sociale ou professionnelle à prendre en compte.

Serais-je
en train de grandir et de mûrir ? Quelle horreur !

 

Remerciements

Bien
sûr, ce document-témoignage n'est ni définitivement clos ni exhaustif. Je ne fais
pas mention ici de mon intérêt pour des genres particuliers. Pour ne pas
choquer immédiatement le lecteur, je commencerai par les jeux de rythme. On
pense tout de suite à Guitar Hero et Rock Band, bien entendu. Mais j'ai surtout
apprécié Dance Dance Revolution et ses affiliés que sont Frequency et
Amplitude. Pour l'anecdote, ces derniers sont développés par Harmonix Software,
créateur de Guitar Hero. La boucle est bouclée.

Mais
plus particuliers sont les jeux « destructeurs de manette ».
J'entends par là tous les jeux officiels ou non des Jeux Olympiques (surtout
ceux d'été, en fait), notamment Barcelona 92 sur Megadrive et Athens 2004 sur
PS2, mais aussi Track & Field 2 sur NES et International Track & Field 2
sur PS1. Des jeux dont la plupart des épreuves consiste à marteler la manette
le plus vite possible afin de gagner la course ou lancer le marteau le plus
loin possible. Sans étonnement de votre part, je vous avouerai que je n'ai que
rarement trouvé des connaissances appréciant ces jeux de « masturbation de
manettes » comme beaucoup les appelaient. C'est d'autant plus étrange que,
depuis le milieu des années 2000, la proportion d'épreuves plus subtiles tend à
augmenter.

J'espère
pouvoir enrichir ce texte au fil des années avec des mises à jour qui devraient,
cette fois-ci, être plus rapides et courtes que le présent texte ! J'ai
par exemple été longtemps attiré par les Mac même si je n'en possède que depuis
2006 et j'aimerais faire une partie à propos des jeux sur Mac et les machines
d'Apple en général, de leur succès sur Apple II au vide des années 90 puis
enfin leur renouveau dans les années 2000 avec les bonnes ventes de l'iMac et
l'arrivée d'Intel sur les machines de la firme de Cupertino.

Enfin,
pour que ce paragraphe de remerciements en contienne quand même quelques-uns,
je vais donc commencer par Sophie pour son soutien et ses encouragements ainsi
que pour sa patience avec laquelle elle arrive à supporter depuis de nombreuses
années mes élucubrationssur le sujet du jeu vidéo en général. Je ne peux pas oublier Ippo (Denis) qui
m'a encouragé à terminer ce document lorsque je le lui ai demandé implicitement.
N'hésitez pas à aller lire son ouvrage sur les émotions que peuvent procurer
notre medium préféré : Jeux
Vidéo - La Passion des Émotions
. C'est aussi un document à la fois
personnel et analytique mais beaucoup plus complet que celui-ci. Je pense qu'il
est bon pour le medium Jeu Vidéo qu'il y ait des gens qui s'intéressent aux
relations entre les hommes et ces créations ludo-numériques. Que ce soit le
ressenti comme Denis ou l'histoire de ce domaine comme Alexis Blanchet, Florent Gorges, Erwan Cario ou Daniel Ichbiah, il est important
de s'y intéresser maintenant pendant que la majorité des acteurs sont encore en
vie et non pas 100 ans plus tard, comme pour le cinéma. Je
souhaite aussi remercier Dr8bit et Gameblog sans qui je n'aurais jamais été
incité à écrire tout ce blabla soporifique. Enfin, un merci à tous les potes du
root42 (riprizènete) qui m'ont permis d'en parler sans broncher sur le forum et
surtout avec qui j'ai discuté de ma vie quotidienne de gamer depuis plus de 10
ans, discussions dans lesquelles je suis allé rechercher certaines précisions
et grâce auxquelles je me suis remémoré quelques souvenirs.

 

Section précédente : iPhone

Sommaire


Aidez-moi à militer pour l'acronyme « 3Dr » afin de le différencier
de la représentation graphique en 3D tel qu'on la connaît jusqu'à maintenant !

Par contre, un remakeen 3D (enfin, en 2,5D j'espère) de Zelda 3 pourrait me faire changer
d'avis !

Du
moins jusqu'au 26 avril 2011 où Miyamoto a fait une table ronde dont le compte-rendustipule : « Nintendo expérimente en ce moment même plusieurs
nouveaux concepts entièrement en 3D, Shigeru Miyamoto teste par exemple un jeu
dans lequel le joueur devra découvrir quel est l'objet affiché en le faisant
bouger de manière différente pour apercevoir les différentes facettes. Un objet
qui ressemblerait à quelque chose mais qui pourrait s'avérer être complétement
différent une fois que le joueur l'afficherait d'une autre manière, il s'agit
d'utiliser la 3D pour créer un effet de surprise. ». Ceci est en
opposition avec les discours officiels entendus jusqu'à présent, et tant mieux
pour moi ! Le premier exemple semble être Super Mario 3DS qui, bien que
jouable la 3Dr, profiterait de cette dernière pour permettre au joueur de mieux
appréhender les distances (pour les moins jeunes, pensez à une jouabilité
réussie de Landstalker)

Phrase reprise de l'interviewde Florent Gorges à Gamekult.