Vous savez certainement si vous avez une PS3 et êtes connectés, que le PSN est hors service depuis mercredi. Officiellement, il s'agissait d'une maintenance. Via communiqué officiel, nous savons maintenant que cette "maintenance" est en fait due à une intrusion dans le réseau.  Même si rien n'a été déclaré, difficile de ne pas faire le lien avec le groupe des Anonymous qui a
récement attaqué
 (un démenti officiel a été apporté depuis), puis suspendu son action contre Sony. Mais il semble que cette
intrusion soit cette fois bien plus finaude que l'attaque de type DOS perpétrée par le group anarchiste. Préférant ne courir aucun risque, le service est donc totalement suspendu en attendant que les gens de Sony identifient clairement la faille.

Normal. A Pâques, on cherche des oeufs et ils sont souvent bien cachés...

: Sony travaille d'arrache pied et s'explique sur la durée de l'interuption du service. Nous travaillons sans relâche pour la remise en service du PSN. Notre travail consiste à reconstruire notre système pour renforcer la sécurité de notre infrastructure réseau. Bien que cela soit très consommateur en temps, nous estimons qu'il est impératif et nécessaire de fournir un système plus sécurisé.

: A ce jour (26 avril), toujours pas de service PSN. Patrick Seybold explique que les équipes de Sony travaillent  d'arrache pied et remercie encore les utilisateurs pour leur patience. En même temps, ce n'est pas comme s'ils avaient le choix.

: Les nouvelles sont cette fois plus inquiétantes. Via son Blog officiel, Sony a donné plus de précisions quant à l'interruption du service PSN. Non seulement quelqu'un est parvenu à s'introduire sur le réseau, mais des données sensibles ont également été volées. Pour faire simple, tout ce que vous avez fourni à Sony : Nom, prénom adresse complète, ID PSN ainsi que mot de passe. Sans oublier bien sûr... vos coordonnées bancaires de carte bleue si vous les avez fournies. Voilà qui porte un sérieux coup à l'image du géant japonnais et à son PSN. Il convient néanmoins de ne pas paniquer. Si Sony donne des conseils aux utilisateurs américains pour gérer leurs éventuels problèmes de carte bancaire, les clients français sont très bien protégés concernant les achats sur la toile (et ailleurs). A partir du moment ou le code n'a pas été utilisé pour l'achat, la banque doit prendre en charge une possible fraude. Il s'agit de la loi sur la sécurité quotidienne de 2001 (2001-1062 du 15 novembre 2001). Cette loi stipule qu'en cas de mouvement suspect sur son compte, le client dispose de 70 jours à compter de la date de l'opération pour lancer une contestation par lettre recommandée avec AR. Vous pouvez aussi plus simplement aller voir votre banquier (question de confiance). La banque doit recréditer le compte dans le mois qui suit la réception de la lettre. Aucun frais d'opposition ou d'opération ne peut être imputé au client. Vous savez donc ce qui vous reste à faire : surveillez vos mouvements bancaires... Comme d'habitude.