Costumes, lieux de tournage, fausses armes à feu... mais où sont les acteurs qui vont utiliser ces éléments et leur donner vie?

Ils se cachent, les bougres, et il n'est pas facile de les fairent sortir de leur tanière!

San Francisco, c'est la ville des documentaires par excellence. Tout le monde et son petit frère à une idée de doc. Ca ne veut pas dire qu'il n'y a pas du tout d'acteurs, juste qu'ils sont plus rares qu'à Los Angeles, par exemple.

Pour les appâter, rien de tel qu'une séance de Casting Call, où ils pourront exprimer tout leur talent, non seulement en récitant un texte très court (appelé monologues, ces textes sont généralement au nombre de trois; un rigolo, un "normal" et un dramatique, afin de donner une idée de la palette de talents de l'acteur/actrice) mais en lisant une partie du script qu'ils joueront s'ils sont sélectionnés.

Evidemment, je suis un étudiant et donc je ne peux pas payer mes acteurs. D'office, ça m'enlève l'accès aux acteurs syndiqués (et les syndicats d'acteurs regroupent les trois quarts des acteurs disponibles) et ne me laisse qu'avec les débutants... et les autres^^

Ils sont tous très gentils mais il y à quand même des sacrés cas, à San Francisco, lol

Après plusieurs séances relativement exténuantes (présenter les rôles, mettre les gens à l'aise, installer le matos pour éclairer et filmer les auditions, présenter les rôles, proposer un minimum de ravitaillement aux gens qui font le pied de grue en attendant d'êtres auditionnés, présenter les rôles, etc) c'est tout bon, j'ai mon casting.

Cinq acteurs principaux qui interpréteront Léon, Marvin, Linda, Elza et Sherry; deux camarades de classe qui feront les zombies de "premier plan" et trois autres qui feront les zombies "d'arrière-plan". Dix acteurs à gérer, "une paille!" comme dirait l'autre. Et ça c'est sans compter avec l'équipe technique... tiens je vous en parlerais dans mon prochain billet, des gens qui bossent au niveau de la pré-prod/prod/post-prod :-)